Clap de fin sur la Lanzarote International Regatta

Posté dans : Lili Sebesi

Nous terminons cette régate à la 18è place, avec un sentiment d’amertume et beaucoup de frustration d’avoir passé des finales si difficiles, après avoir si bien commencé…

Maillot jaune le 2è jour, comment on explique tant d’irrégularité ?

Notre équipage a toujours été caractérisé par une différence d’aisance dans les vents dits « oscillants » comme le 1er jour, où nous pensons faire partie des meilleures mondiales ; et les vents dits à « effet de site », où il faut « starter et tenir le rail au vent », pour aller vite au bout sur la layline et faire quasiment un seul virement de bord.
A ce jeu là, nous avons été légèrement en manque sur les départs, mais surtout sur notre capacité à aller vite et tenir les rails haut.

Il y a une grosse part technique sur laquelle il faut qu’on bosse en interne, moi en conduite et Albane à la régulation, mais on a aussi des pistes sur le matériel et les réglages.  
Mine de rien, on avait passé 1,5 mois sans naviguer ensemble, et dans le haut niveau, tout arrêt se paye cash…

Ça sent les longs bords de conduite dans les prochains mois ! ?

Il y a eu également une manche où je me suis complètement craquée sur l’analyse tactique, une manche avec un 360, un dessalage au jibe sur la dernière manche du championnat… et ça va vite de prendre des « grosses manches » en Rond Or…

Cette épreuve signait la fin de nos qualifications pour les JO de Tokyo.

On attend avec impatience la fin de ce suspens, qui dure depuis décembre 2019…

Dans tous les cas, on remercie la Fédération Canarienne de Voile, tous les bénévoles présents sur l’épreuve au petit soin, toute l’équipe de la Marina Rubicon, toute l’équipe de Dinghy Coach et de Sailing Energy. Nous avons été très très chanceuses, une superbe épreuve organisée au pied levé dans le contexte du covid !

Merci également à vous pour vos gentils mots de soutien ! On aurait aimé vous récompenser en naviguant mieux, mais on a hâte de repartir au charbon pour travailler sur ce qui n’a pas été !

Banzaï !

Lili & Albane

PARTAGER