SNIM ©PierikJeannoutot 4320 3

Jour 3 : une Snim en mer et contre tout

Posté dans : Actus-News

Face aux défis posés par la météo qui préoccupent la majorité des habitants de l’hexagone depuis quelques jours, les comités de course de la 58e Snim ont une nouvelle fois réussi à valider une belle après-midi de courses. Les manches du jour ont été animées par les creux de deux mètres d’une belle houle venue du sud, et propulsées par un vent calé autour de 20-25 nœuds de sud-est, bien installé sur les rades phocéennes depuis le début du week-end. Un dimanche de Pâques comme les affectionnent les marins. Du vent, de la bagarre, et une belle soirée gastronomique sous le signe de l’Olympisme pour clôturer la journée.

Du grand sport au nord
Les comités avaient décidé d’un briefing à 9h30, un rendez-vous délicat pour les concurrents avec une heure de sommeil en moins et un surcroit de fatigue dû aussi aux efforts de la veille. Avec un vent autour de 20 nœuds, la journée s’annonce sportive, mais c’est surtout l’état de la mer qui vient du large, bien formée, avec des creux de deux mètres, qui occupe les esprits. Affalé de l’aperçu à midi pour toutes les classes. En rade nord, c’est compliqué pour les équipes embarquées de Philippe Faure avec une grosse mer du sud, et une houle qui n’est pas dans l’axe du vent. Toutes les classes commencent par une banane, et les équipages réduits sont envoyés sur un côtier. On assiste à quelques manœuvres de spi aléatoires et un contact entre Alfaore et Archimede. Les autres font leur bonhomme de chemin. Le programme enchaîne avec un côtier en rade nord pour les IRC 1, 2 et 3.
Au terme de la journée, en IRC1, Lisa R conforte sa place de leader. Francesco Bertone, tacticien sur le Kerr 46 : “On est agréablement surpris, car on s’interrogeait sur les performances du bateau dans la brise. On s’est peu entraîné avant de venir, et uniquement dans du petit temps. On voulait commencer la saison en mars, en France, et la Snim était une belle option avec un beau plateau.“
En IRC2, Seven Mani et Chaud Bouillant sont au coude à coude avant d’attaquer la dernière journée. Extrêmement serré aussi en IRC3, où le duel au sommet tourne à l’avantage de Sagola. François Barbet régleur de voiles d’avant, précise : “On a eu des conditions compliquées avec un vent oscillant et une petite houle sympa formée ! L’objectif c’est de gagner, clairement.“
Rien de changé chez les équipages réduits qui ont fait un côtier dans l’après-midi. Ilogan de Pierre Perdoux est en tête en duo, Télémaque d’Eric Merlier chez les solos.

SNIM ©PierikJeannoutot 04291

Le dos rond en rade sud
Corinne Aubert a réussi à envoyer une manche pour les J/70 avant leur retour au port. “Les conditions étaient vraiment musclées et j’ai préféré les renvoyer à terre après la première banane, même si c’est un peu tombé, une heure après. Il y avait des rafales à 32 nœuds, un peu compliqué pour eux“. “On avait anticipé cette météo, car on s’attendait même à ce que ce soit un peu plus fort“, raconte Alexis Megevand, tacticien du bateau suisse Team 838 de la Société Nautique de Genève. “On est passé en tête au vent. Au portant, comme on était bien devant, l’objectif était finir sous contrôle, sans casser”… pour finir en tête de la manche et prendre la tête du général. “Et maintenant ? Vu qu’on y est, l’idée c’est de la gagner cette première Snim à laquelle on participe”.
En IRC4, après une banane et un côtier, la belle opération du jour est à mettre sur le compte d’Expresso qui reprend la première place acquise vendredi soir.
“Aujourd’hui, c’était plus un temps pour les JPK1010. Assez étonnamment, hier, ils n’ont pas réussi à faire le trou, comme ils le font d’habitude“, raconte Julien Boucard sur Godzila2, qui rétrograde deux places au général. “Demain devrait nous être plus favorable, avec le petit temps prévu pour rattraper les deux JPK“. Objectif podium quoiqu’il arrive pour les sociétaires de la Nautique.
Enfin, chez les Grand Surprise, la team Louis Dreyfus Travocean est en tête du général après une journée fructueuse sur les trois bananes.
 
Sur les pontons
Sur la route
Présent sur la Snim pour la 2e fois, le Sydney 43 GTS Long Courrier a pris la route pour rejoindre Marseille. “On a préféré éviter Gibraltar et les orques“, sourit Gerry Trentesaux, “sans safran, on n’aurait pas pu naviguer pendant six mois“ . Les convoyeurs ont du souci à se faire et peuvent attaquer une reconversion en chauffeur PL.

Soirée des cinq continents
La Société Nautique de Marseille a souhaité faire un clin d’œil aux Jeux Olympiques de Paris 2024, dont les épreuves de voile auront lieu à Marseille. La soirée des équipages se pare aux couleurs des cinq anneaux, avec la possiblité de déguster et/ou de découvrir la gastronomie des cinq continents. A savoir : un chili con carne aux épices douces représentant l’Amerique, un bœuf mafé arachide, patates douces pour l’Afrique avec ses patisseries marocaines, un riz sauté au poulet et curry d’ananas pour l’Océanie, un porc au caramel et ses herbes fraiches avec riz blanc pour l’Asie et enfin des fusilotti au pesto rosso et parmegiano reggiano avec leurs desserts français pour l’Europe.
“Beau challenge de pouvoir préparer des plats d’univers différents sur la Snim, ça change“, sourit Yoann Trascinelli, le responsable de salle de La Nautique.

Le sens de l’accueil
“Ça fait plaisir, on est bien reçu par la Société Nautique de Marseille, il y a un vrai sens de l’accueil. Quand tu rentres de régate, que tu as la dalle et que l’on t’accueille sur le ponton, avec à manger et à boire, c’est vraiment appréciable”… Dixit l’équipage J/70 en provenance de Genève.

Le chiffre : 50
Il y a 50 ans, Gerry Trentesaux disputait sa première course du RORC sur le bateau familial. Le dernier président en titre de l’UNCL – avant la fusion avec le Yacht Club de France – se souvient : Il y a beaucoup de bons souvenirs. Le départ de mon premier Figaro en 1984. Je termine 3e derrière Christophe Auguin et premier bizuth. J’ai du gagner à peu près 150 courses du RORC, le Fastnet, Sydney Hobart, Middle Sea race“ . L’enthousiasme est intact. “Très heureux de participer à ma deuxième Snim. On est remarquablement bien reçu par la Nautique“.
 
Le Champion : Xavier Rohart
Les filles qui naviguent avec l’ancien médaillé olympique en parlent le mieux, notamment Verona Trapani : “C’est un regard extérieur, c’est du conseil sur les réglages, la stratégie, la synergie à créer entre les unes et les autres. Il est exigeant et juste. Il ne crie pas, c’est la force tranquille…“ Un bel hommage au grand Xavier, entraîneur à la Ligue, apprécié et respecté par les jeunes. Les filles espèrent terminer dans les dix premiers. Voire huit…
L’équipage Jeune Made in Sud est sixième au général, après cette deuxième journée.

Maguelonne Turcat

Les classements provisoires (avant jury)
IRC 1 – 6 courses dont 5 retenues
1/ Lisa R (Francesco Bertone – GB) – 7 pts
2/ Long Courrier (Gery Trentesaux – SN Trinité) – 11pts
3/ Tonnerre de Glen – (Dominique Tian – SNM) – 20pts
 
IRC 2 – 6 courses dont 5 retenues
1/ Seven-Mani – (Dominique Massot – CN Palavas) – 7pts
2/ Chaud Bouillant – (Lionel Zerbonia – CM Hyères) – 7pts
3/ Alfaore – (Louis Delille – CV Bormes) – 14pts

IRC 3 – 6 courses dont 5 retenues
1/ Sagola – (Brice Aque – CNTL) – 7pts
2/ Weekend Millionaire 3 – (Yves Ginoux – CNTL) – 9pts
3/ Chihuahua – (Olivier Bouquet – CN La Napoule) – 17pts

IRC 4 – 5 courses, 4 retenues
1/ Expresso (Guy Claeys – SNST), 7pts
2/ Racing Bee (Jean-Luc Hamon – CNM Toulon), 8pts
3/ Godzila2 (Julien Boucard – SNM), 11pts

Solo – 3 courses, 3 retenues
1/ Télémaque 2 (Eric Merlier – SNM) – 7pts
2/ Walili (Richard Delpeut – SR Antibes) – 9pts

Duo – 3 courses, 3 retenues
1/ Ilogan (Pierre Perdoux – CNTL) – 4pts
2/ Blue 007 (Michel Sastre – SNM) – 6pts
3/ Baby Blue (Antoine-Teva Rameil – CNTL) – 8pts

J/70 – 3 courses, 3 retenues
1/ Team 838 (Alec Ardin – SN Genève) – 6pts
2/ Sailing Impact (Philippe Guigne – YC France) – 10pts
3/ Black Board (Lionel Tissot – SRV Annecy) – 13pts 

Grand Surprise – 5 courses, 4 retenues
1/ Louis Dreyfus Travocean (Baptiste Gourbesville – ISHUA) – 7pts
2/ CSE Airbus Helicopters (Pierre Feyzeau – ASAH Section voile) – 10pts
3/ Team Winds Regatta (Fabrice Merle – CNTL) – 11pts
 

SNIM ©PierikJeannoutot 04957


Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58e édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024
– Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage, ouverte également aux monotypes
– Parrainée par Lauriane Nolot, championne du monde de Kitefoile et membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée
– Coupe de France J70
– Plus de 100 équipages et de 1 000 équipiers de 8 nations
 
Programme
Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

Société Nautique de Marseille

Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
Portable (0)6 09 95 58 91
E-mail magturcat@gmail.com

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER