bd SNIM ©PierikJeannoutot 05541 2

Jour 4 : joyeuse Snim !

Posté dans : Actus-News

Comme on ne peut pas changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter sa voile. Magistrale démonstration à la Semaine Nautique Internationale de Méditerranée, où les comités de course ont réussi un véritable Tetris organisationnel pour le plus grand bonheur de la centaine de concurrents et du millier d’équipiers représentant huit nationalités qui ont joué une partition engagée et virtuose. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise météo.
Il n’y a qu’une mauvaise lecture, une mauvaise anticipation ou un manque de courage dans la mise en œuvre. Aujourd’hui, ce fut une météo magique.

À l’évidence, les équipes d’organisation de la Société Nautique de Marseille ont atteint leur olympe.

Conforme à sa réputation, la Nautique a organisé une Snim sport et rock sur l’eau avec un accueil aux petits oignons à terre. La crainte d’une course blanche avec notamment un coup de sirocco s’est dissipée au fil des jours, validant des courses au quotidien, pour terminer en ce lundi de Pâques avec un temps printanier, et une remise des prix endiablée en présence de la marraine, la championne du monde de Kitefoil, membre du Team Voile de la Banque Populaire Méditerranée, Lauriane Nolot.

En rade nord, “Magique, avec du soleil du sud-sud/ouest, 12 à 14 nœuds, ça moutonne légèrement, le vent est stable…“ , évoque Philippe Faure qui a lancé une course côtière de 16 milles nautiques, pour ce dernier jour et qui évoque en conclusion : “Vue la météo qui était prévue, on arrive à tirer sept courses. Si on me l’avait dit il y a trois jours, je l’aurais jamais cru. Belle édition.“
Côté résultats, en IRC1, les Italiens de Lisa R confirment leurs premières intentions en remportant la catégorie reine, malgré une belle remontée de Long Courrier qui remporte les deux dernières manches. Le titre en IRC2 revient aux Héraultais du First 40 RC Seven Mani, avec 4 victoires sur 7 courses. En IRC3, Brice Aqué remporte sa première Snim, à la barre de son Grand Soleil 37 Sagola. “C’est une première ! Ça fait plaisir de gagner devant le champion d’Europe en titre. On avait un équipage tout nouvellement constitué et ça s’est bien passé. Tout le monde avait un bon niveau, et on a réussi à trouver les bons fonctionnements.“
Enfin, en équipages réduits, Ilogan de Pierre Perdoux remporte facilement l’épreuve chez les duos et Eric Merlier sur Telemaque gagne chez les solos. “Je remporte toutes les manches en solo, et ma petite satisfaction, aujourd’hui, est d’avoir terminé devant des JPK1010 en duo. J’arrive deuxième de la flotte en temps réel. A bateau égal, c’est toujours satisfaisant pour un solo de battre des duos. On a eu une journée agréable, moins dure physiquement que les autres jours, je me suis régalé.

SNIM ©PierikJeannoutot 1175

En rade sud, même topo. “On a commencé avec du vent d’ouest, 5/7 nœuds dans la première course, et on est monté crescendo à 10/12 nœuds“, explique Corinne Aubert. “De superbes conditions pour proposer deux bananes aux J/70, qui souhaitaient terminer assez tôt, quatre bananes aux Grand Surprise, et enfin, une banane et un côtier de 8 milles aux IRC4. On termine sur une journée champagne, ce qui nous permet de remettre les pendules à l’heure et montrer ce qu’est un vrai temps marseillais.“
Chez les IRC4, Godzila 2 réussit la moitié de son pari, et reprend une seule place aux deux JPK, dans le petit temps où il est plus à l’aise et termine derrière l’inévitable Guy Claeys sur Expresso.
En J/70, Team 838 de la SN Genève remporte la catégorie, en s’adjugeant les deux manches du jour. “On est très content“, raconte Mathieu Fischer, “les conditions étaient très difficiles ce week-end, surtout pour un équipage jeune comme le nôtre – 24 ans de moyenne d’âge – pas habitué à naviguer dans ce type de conditions. Très belle expérience et très contents de notre première à Marseille. Nous reviendrons l’an prochain.“
Enfin, en Grand Surprise, Louis Dreyfus Travocean remporte la série devant CSE Airbus Helicopters.
 
Le bilan d’Henri Escojido – Président de la SNM
“Je m’étais engagé, lors du premier briefing : plus de 100 bateaux sur l’eau, et moins de 50 nœuds de vent. J’ai tenu ma promesse, c’est une évidence. Cette 58e Snim s’est très bien passée. On a réussi, grâce aux prodiges réalisés par les comités de course et à toute l’équipe de la Nautique, notamment les mouilleurs, qui ont fini très tard, à lancer suffisamment de courses tous les jours sur les bons créneaux horaire, à la satisfaction des concurrents. Les conditions étaient musclées avec un magnifique parrainage de l’intersyndicale des éleveurs de grenouilles. Notre bilan est conforme à nos prévisions habituelles. L’avenir ? Nous avons une belle régate de grade 3 très courue, une bonne qualité de l’accueil mis en place, et nous souhaitons continuer à travailler à l’ouverture de la voile aux jeunes. En ce sens la classe des J/70 est une très belle plateforme, on a besoin de cette passerelle entre la voile légère et l’habitable pour constituer des équipages. Je conclurai en remerciant l’ensemble de nos partenaires, sans qui rien n’est possible.
 
Sur les pontons
Le mot de Jean-Luc Denéchau Président de la FFV
“Je suis très heureux d’être présent à la Snim, c’est une épreuve qui lance la saison voile en Méditerranée, donc c’est important pour moi d’être ici et de montrer tout l’intérêt de la FFVoile pour cette épreuve où il y a un gros niveau d’exigence et une belle convivialité. Le prochain objectif, c’est les J.O. 2024. La voile vit une très belle année, avec une exposition médiatique fantastique si on rajoute l’America’s Cup et le Vendée Globe.
Marseille dans dix ans ? L’objectif est de faire en sorte que l’ensemble des Marseillais regarde vers la mer. La municipalité a aussi cette ambition. Il va rester cet outil fantastique qu’est la Marina Olympique où l’on pourra s’entraîner, découvrir la voile et rêver de haute performance. Il est très important qu’il y ait une nouvelle classe d’âge qui puisse découvrir la voile et le nautisme.“

Vus sur les pontons
Paul Ayasse, Clara Bayol, Francesco Bertone, Philippe Bonavita, Vincent Biarnès, Sofian Bouvet, Christine Briand, Hervé Cunningham, Giovanni di Vincenzo, Thierry Fouchier, Ian Garreta, Philippe Guigné, Denis Infante, Bernard Mallaret, Lauriane Nolot, Bertrand Pacé, Xavier Rohart, Géry Trentesaux…

La flamme
Quel plus bel hommage de confier la flamme olympique, le 8 mai, à Loïc Le Helley, sur le A35 Asaca La Nautique, qui sera l’un des porteurs. Le responsable de la base de l’école de voile de la Nautique a une histoire passionnelle avec les Jeux Olympiques. “J’ai été présélectionné pour les Jeux Olympiques de Barcelone, puis j’ai tenté l’olympiade suivante et j’ai eu un pépin de santé qui a mis fin à mes rêves”, conclut celui qui a embrassé une carrière de prof de mathématique, avant de développer l’école de voile de la Nautique. Habitué de la Snim depuis de nombreuses années – à laquelle il participe avec des élèves de l’école – Loïc a été rejoint en début d’année, par Lucas Delmas, en lice sur La Nautique 9 en Grand Surprise.

Le Champion : Bertrand Pacé
On retrouve Bertrand Pacé à bord de Force G Give me Five, le bateau rochelais, à la Snim. Dans son palmarès à rallonge, huit tours de France à la voile et plusieurs participations à l’America’s Cup.

Maguelonne Turcat

Les classements généraux
IRC 1 – 7 courses dont 6 retenues
1/ Lisa R (Francesco Bertone – GB) – 9pts
2/ Long Courrier (Gery Trentesaux – SN Trinité) – 12pts
3/ Tonnerre de Glen – (Dominique Tian – SNM) – 25pts

IRC 2 – 7 courses dont 6 retenues
1/ Seven-Mani – (Dominique Massot – CN Palavas) – 8pts
2/ Chaud Bouillant – (Lionel Zerbonia – CM Hyères) – 9pts
3/ Alfaore – (Louis Delille – CV Bormes) – 17pts

IRC 3 – 7 courses dont 6 retenues
1/ Sagola – (Brice Aque – CNTL) – 9pts
2/ Weekend Millionaire 3 – (Yves Ginoux – CNTL) – 11pts
3/ Chihuahua – (Olivier Bouquet – CN La Napoule) – 19pts

IRC 4 – 8 courses, 7 retenues
1/ Expresso (Guy Claeys – SNST), 10pts
2/ Godzila2 (Julien Boucard – SNM), 16pts
3/ Raging Bee (Jean-Luc Hamon – CNM Toulon), 20pts

Solo – 4 courses, 3 retenues
1/ Télémaque 2 (Eric Merlier – SNM) – 3pts
2/ Walili (Richard Delpeut – SR Antibes) – 6pts
3/ Dunbee (Stéphane Henrard – CNTL) – 13pts

Duo – 4 courses, 3 retenues
1/ Ilogan (Pierre Perdoux – CNTL) – 4pts
2/ Jubilations (Bruno Maerten – CNTL) – 6pts
2/ Blue 007 (Michel Sastre – SNM) – 6pts

J/70 – 5 courses, 4 retenues
1/ Team 838 (Alec Ardin – SN Genève) – 4pts
2/ Triskell (Fernando Alonso – UNM) – 15pts
3/ Black Board (Lionel Tissot – SRV Annecy) – 15pts

Grand Surprise – 9 courses, 8 retenues
1/ Louis Dreyfus Travocean (Baptiste Gourbesville – ISHUA) – 16pts
2/ CSE Airbus Helicopters (Pierre Feyzeau – ASAH Section voile) – 19pts
3/ Team Winds Regatta (Fabrice Merle – CNTL) – 21pts

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58e édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024
– Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage, ouverte également aux monotypes
– Parrainée par Lauriane Nolot, championne du monde de Kitefoile et membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée
– Coupe de France J70
– Plus de 100 équipages et de 1 000 équipiers de 8 nations
 
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
Portable (0)6 09 95 58 91
E-mail magturcat@gmail.com

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER