LE MONDIAL D’EMMA PICOT et LOU DEVILLE

Posté dans : Emma Picot

« Le championnat du monde 420/470 junior 2022 a eu lieu sur le lac Balaton en Hongrie. Ce championnat évoque aujourd’hui pour nous la déception.

Quant au parfum de disconvenance qui régnait, il n’a pas joué en notre faveur, supprimant ainsi toutes nos performances d’une quelconque vision extérieure. C’est ainsi que, parmi tant de choses du même ordre, une excellente manche n’est pas comptée, un retour inédit au vent arrière et deux manches rentrées dans les 5 n’apparaissent nul part. 

Pour en venir au plan d’eau, notre coach de la semaine le qualifiait d’ « assez particulier » et lui-même même admettait ne rien comprendre. En effet, dans un vent parfois très faible, on jouait au poker car très peu d’effets du vent n’étaient envisageables. Ce qui nous a manqué en partie au jeu est logé dans cette capacité à s’impliquer pleinement dans ces choix mêlés à la chance, pouvant anéantir les adversaires comme anéantir soi-même.

Ce championnat soulève un questionnement autour de ce que représente la chance sur une régate de dériveur dans un plan d’eau continental fermé et la prise de risques. Nous n’oublions pas nos erreurs et nos réussites engrangées pour progresser encore et être en tête du monde dans un avenir prochain, en Turquie 2023.

Nous finissons 25è à ce championnat du Monde. 

Emma Picot 

PARTAGER