Transquadra 2022 : « c’est dur et ce n’est pas fini »

Posté dans : A-N mises en avant, Actus-News

« Hathor V » des frères Van Gaver et « Bidibulle » des frères Lacombe, membres de la SNM, sont actuellement classés 4è et 5è de la flotte méditerranéenne.

Pour tout savoir sur la Transquadra 2022, cliquez ICI !

Article paru le 1er février sur le site de la course :

La mer formée, le vent à 25 – 30 nœuds avec rafales et la pression de la course qui pousse à repousser ses limites, sous spi, a cueilli à froid les coureurs de la Transquadra Madère / Martinique qui ont choisi la route nord. « C’est dur », écrivait hier Arnaud Vuillemin (Jubilations Corses), vainqueur de la première étape et en 2e position derrière Alex Ozon (Sapristi) qui annonce, lui, avoir été à plusieurs reprises « sur le fil du rasoir » … avec des surfs à 18,7 puis 19,4 et même 21,1 nœuds le tout dans une nuit noire, sans lune ! Le Royannais a déjà fait le break avec ses poursuivants directs.

Ça, c’est pour l’ambiance. Les nuits sont fraîches. Et nombre de coureurs ont aussi choisi de lever le pied pour préserver matériel et marins. Deux abandons sont en effet déjà à déplorer, Jérôme Lesieur (Fantasia XIII) blessé et Frédéric Ponsenard (Coco) : pilote et voiles HS. Philippe Triem (Phu Cam) a cassé sa barre de liaison de safrans, il pense pourvoir réparer. Stéphane Bodin (Wasabi II) semble faire route vers les Açores.

Cap à l’ouest ou pas !
Ces conditions plus musclées qu’annoncées ont sans doute pesé dans la balance à décisions stratégiques, car une grande partie de la flotte a, dès la nuit dernière, mis de l’ouest dans son cap pour tenter de passer entre deux systèmes dépressionnaires, optant ainsi pour une route médiane.  

C’est notamment le cas des deux actuels leader de la flotte double Atlantique : Philippe Claude et Frédéric Gautier (Champagne) au coude à coude avec Gérard Quenot et Jérôme Apolda (Blue Skies). Tandis que la paire Noël Racine/ Ludovic Sénéchal (Foggy Dew) actuellement 3e poursuit sa course nord : un intéressant match à suivre !

Les Méditerranéens font corps
Une majorité de la flotte Méditerranéenne a également mis le clignotant à gauche hier soir. Tandis que les actuels leaders Eric Soubier et Philippe Angaud (Asap) partis sur l’orthodromie obliquent désormais vers le nord-ouest : les marins de la Grande Bleue font corps. Le top ten se tient en moins de 30 milles : le match dans le match est lancé !

Solitaires : faites vos jeux
Les solitaires sont majoritairement sur la route la plus nord avec, donc, Alex Ozon (Sapristi) en tête suivi à une quinzaine de milles par Arnaud Vuillemin (Jubilations Corses). Ils ont tous deux commencé à obliquer vers l’ouest tandis que Jean-François Hamon (Festa Pour Aster) continue sur un cap nord-ouest avec, dans son sillage Pierrick Penven (Zephyrin) et Bruno Rzetelny (Moustache). Là encore, affaire à suivre !

Mais la priorité pour tous est de trouver désormais le bon compromis entre vitesse et préservation des marins et du matériel, car les conditions météo ne vont pas s’améliorer avant plusieurs jours pour les nordistes.

Au sud, ils ne sont plus que trois. Deux font cap à l’ouest depuis la nuit dernière tandis que Caroline Petit et Emmanuelle Blivet (Moogli) poursuivent plein sud : elles font ce qu’elles ont dit qu’elles feraient.

Photo en-tête : Yohan Brandt

PARTAGER