Les régates

Trophée André Mauric 2014

28 au 29 juin 2014

Trophée André Mauric : Sagittarius s’invite et gagne !

Communiqué de presse 11e édition du Trophée André Mauric – 28-29 juin

La 11e édition du Trophée André Mauric s’est déroulée ce week-end dans la rade marseillaise, avec un temps aux petits oignons, c’est à dire musclé, pour les Plans Mauric et autres Stephens présents durant le week-end. Le menu : Triangle olympique comme le veut la tradition sur la première course, pour mieux se voir, mieux se jauger… Tour du Frioul avec un parcours en rade, pour la deuxième course et parcours en rade nord ce jour, avec tour du Frioul. Mais surtout, merci Eole ! Explications : “Cette année, on a eu une session magnifique, explique Jean-Paul Vernet, l’organisateur et vice-président de la Société Nautique de Marseille. 15 à 20 nœuds d’est, sud-est hier, et bascule dans la nuit. Aujourd’hui, on a eu du nord-ouest, avec 15/18 nœuds au départ, et près de 30 nœuds à l’arrivée. On a écumé la rade, sur des parcours très techniques, dessinés par Jean-Marc Douroux, président du comité de course, avec des allures très différentes. On a pris des risques, on a explosé des spis, c’est la philosophie du Mauric…“ Les vingt bateaux engagés ont donc connu des sensations, tout le week-end, entrecoupées par la mythique soirée au mouillage au Frioul.

Dans le groupe CIM, Sagittarius, l’Antibois, a mis tout le monde d’accord en remportant les trois manches, devant Windrush et le magnifique Maria Giovanna II. Lors de la remise des prix, les grands gagnants tenaient à remercier l’organisation “pour cet esprit Mauric, unique en son genre. Pendant, la régate, c’est du sérieux, et à côté, on a un accueil fabuleux et une fête unique en son genre…“

Dans le groupe IRC, La Nautique a fait la loi, avec Stéphane Sollari sur Paggo, qui l’emporte sur le fil face à Fantome et Mauresque, les deux DRAC 11m, qui ont fait un match race durant tout le week-end ! Magnifique.

La conclusion de cette onzième édition pour JP Vernet : “On a eu une grosse bagarre entre les IOR construits entre 1970 et 1975, et c’est ce qui fait l’intérêt du Trophée André Mauric. J’espère que l’on va trouver des vieux IOR, ici et là, qui viendront disputer le prochain Trophée pour déboulonner Sagittarius. Car Sagit’ est jaugé CIM et IRC, comme la plupart des machines de ces années-là. Et l’an prochain, ils pourraient bien tous courir en IRC…“

Le classement général après trois courses, trois retenues :

Groupe CIM (10 inscrits)
1/ Sagittarius (Thierry Laffite – SR Antibes – Proto Stephens) 3 pts
2/ Windrush (Jean Magnan – SN Marseille – Marconi) 8 pts
3/ Maria Giovanna II (Jean-Pierre Sauvan – SN St-Tropez – Sloop Bermudien) 10 pts

Groupe IRC (10 inscrits)
1/ Paggo (Stéphane Sollari – SN Marseille – Soling) 4 pts
2/ Fantome (Frédéric Breysse – SN Marseille – Drac 11) 5 pts
3/ Mauresque (Bruno De Massiac – SN Marseille – Drac 2) – 11 pts

Contact – Raphaël Mira 06 16 26 01 78
Photo Gérard Mincone
Légende : A la bagarre, de gauche à droite, Mauresque, Fantome, Palynodie II, Sagittarius

PARTAGER

Trophée André Mauric : L’hommage à l’histoire de la Nautique dans les années 70 !

La 11e édition qui se déroule les 28 et 29 juin remonte le temps, en faisant un bond de quarante ans en arrière, pour revisiter l’ancienne jauge IOR, devenue IRC, par la suite. “Le Trophée Mauric souhaite rendre hommage à cette élite brillantissime de la voile des années 70, explique Jean-Paul Vernet, organisateur et fondateur du Mauric avec Maurice Dessemond, alors président de la SNM. La jauge IOR a radicalement modernisé l’architecture navale. Ces années-là ont été un laboratoire fabuleux, avec des architectes comme Mauric, Carter, Stephens qui ont appartenu à cette mouvance. La Nautique en fut l’un des grands acteurs, puisqu’elle a accueilli le fleuron de l’architecture navale et des accastilleurs… “

Le Trophée qui se déroule sur deux jours, réunit des passionnés de course pure et dure, avec ce fameux esprit Mauric, “que l’on peut résumer en quatre mots“, explique le vice-président de la Nautique. “Ce sont des bateaux équilibrés, majestueux, solides et agressifs.“

La régate réunit 25 bateaux et se déroule samedi 28 et dimanche 29 juin. Deux journées de courses, sur des parcours en triangle olympique qui sont l’une des spécificités. “Il permet de manœuvrer un peu plus, mieux se voir, se jauger. Donc plus de bagarre entre les bateaux, car si on ne se voit pas, ça manque d’intérêt…“ Si le temps le permet, un côtier de 15 miles nautiques est également prévu. Enfin, comme le veut la tradition, la soirée des équipages se déroule au mouillage, dans le cadre féerique des îles du Frioul.

Sagittarius, un Stephens chez les Mauric ! “Le Mauric, c’est une famille…“, sourit Laurent Laffite copropriétaire de Sagittarius, qui explique en partie, sa venue de Nice, chaque année. “L’esprit du Mauric, il faut à tout prix le conserver. La régate, c’est du sérieux, mais les équipages, c’est des bandes de copains, il n’y a pas de tensions, comme il peut y en avoir ailleurs. A la fin, on est content de gagner et repartir avec un livre de Gilles Martin-Raget ou perdre et repartir avec un livre de la Nautique…“ Sloop Bermudien de 12 mètres, construit en 1971 sur les chantiers Carlini, à Rimini, Sagittarius appartient à la famille Laffite depuis quarante ans, qui voue un attachement viscéral au bateau. Et ils ne sont pas les seuls. “Il a subi un gros chantier en 2010 chez Carlini. Le 14 août de cette même année, des ouvriers qui l’avaient construits, quarante ans plus tôt, sont venus assister à sa mise à l’eau, et nous offrir du vin. Et puis chaque année, depuis plus de trente ans, un propriétaire suisse, un mordu, nous relance pour l’acheter…“ Sagittarius qui compte des dizaines de milliers de miles au compteur n’est donc pas prêt de changer de mains. Au bonheur du Mauric… Ses points forts ? Au près dans la brise et en vent arrière. “Et en navigation, ce sont vraiment des bons bateaux…“ conclut Laurent Laffite, présent avec sa sœur, sa fille et des amis…

PARTAGER

Trophée André Mauric 2014

En créant le Trophée André Mauric il y a treize ans, Jean-Paul Vernet, et Maurice Dessemond, alors Président de la Société Nautique de Marseille, décidaient de rendre hommage à André Mauric, un architecte naval marseillais légendaire.

La régate se déroule sur deux jours, et réunit des passionnés de voile, de course pure et dure avec un certain esprit Mauric, “que lʼon peut résumer en quatre mots“, explique le vice-président de la Nautique. “Ce sont des bateaux équilibrés, majestueux, solides et agressifs.“

Une première rencontre magique entre Jean-Paul Vernet et André Mauric scelle une amitié inattendue donnant naissance au Trophée André Mauric.

Un architecte, un homme :

André Mauric, un chapeau, une canne et un talent hors norme pour dessiner de véritables prototypes de course, durant plus dʼunAndré Mauric demi-siècle.

Né en 1909 et décédé en juillet 2003, il est un architecte naval marseillais, qui démarre dès 1927 avec le Morwark dont il dessine les plans à même le sol en grandeur réelle. Il devient célèbre en 1972 grâce au half-tonner Impensable, vainqueur de la half-ton cup (IOR), dont les plans modifiés donneront naissance au First 30 de Bénéteau, qui sera le monotype du Tour de France à la Voile au début des années 1980 et deviendra le premier bateau de cette taille construit en grande série. En 1973, il conçoit le Melody (10,25m) qui sera un grand succès pour le chantier Jeanneau, et aussi Pen Duick VI pour la participation d’Éric Tabarly à la Whitbread. En 1978 il conçoit Kriter V puis en 1982, Kriter VIII, des voiliers étroits taillés pour le près en Atlantique Nord, barrés par Michel Malinovsky..

La conclusion symbolique de Jean-Paul Vernet : “Je suis fier de porter son logo quʼil mʼa donné de son vivant. »

 

PARTAGER

Programme

Vendredi 27 juin
09h00 à 12h00 Confirmation des inscriptions
14h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions
18h30 Apéritif d’accueil à la SNM

Samedi 28 juin
10h00 Briefing
11h00 1er signal d’avertissement, une ou plusieurs courses
16h30-17h Mise à disposition du comité de course pour mouillage forain dans une des calanques de l’île du Frioul.
Soirée. Le champagne sera offert par la SNM, régatiers, pensez à prendre de quoi grignoter à bord !

Dimanche 29 juin
10h00 Briefing
11h00 Signal d’avertissement, une ou plusieurs courses
18h00 Proclamation des résultats à la SNM

Programme susceptible d’être modifié en fonction de la météorologie.

Trophée André Mauric 2014
PARTAGER