L'hommage du Challenge Florence Arthaud

L’hommage du Challenge Florence Arthaud

Posté dans : A-N Non classée

Le Challenge Florence Arthaud vient de se clôturer ce dimanche 26 février, à la Société Nautique de Marseille, par un week-end de régate sous une météo pas si hivernale. A Marseille en février, on navigue en tshirt : un des nombreux charmes de la capitale européenne du Sport !

Il s’agissait de l’édition 2016-2017 d’un cycle de régates se déroulant chaque année, entre novembre et février, bien connu des navigateurs sous le nom de Challenge d’hiver. Depuis plus de 40 ans, il est organisé en alternance par les grands clubs de voile de la rade Sud de Marseille : le CNTL, l’UNM, La Pelle, le YCPR et la Société Nautique de Marseille, qui l’accueillait cette année. Le club historique – qui fête cette année ses 130 ans –, compte parmi ses sociétaires les membres de la famille Arthaud, dont Florence, la navigatrice disparue il y tout juste deux ans, en mars 2015. Il n’était pas rare de voir « la petite fiancée de l’Atlantique » devenue marseillaise participer aux régates locales, ou tout simplement tirer des bords entre copains avec Largade, son fameux petit bateau rose.

« Nous avions à cœur de baptiser une régate du nom de Florence, qui nous était si chère. Ce challenge interclubs, pour elle qui naviguait avec tant de générosité, c’était une évidence de le renommer Challenge Florence Arthaud » déclare Raymond Lamberti, président de la Société Nautique de Marseille.

Un hommage sur mesure pour un Challenge qui cultive un esprit d’aventure et de convivialité : « Régater en hiver, c’est s’exposer à des glissades sur les ponts des bateaux givrés par le froid, c’est braver le mistral glacial, c’est parfois rentrer la nuit quand les journées sont courtes… bref, c’est un goût de mer australe ! Le tout en étant assurés de rentrer au chaud le soir refaire la course autour d’un verre avec les copains. » renchérit Jacques Silve, responsable de la commission sportive de La Nautique.

Pour parfaire l’hommage, un Trophée Florence Arthaud a été remis au meilleur des équipages, en présence des présidents de la Société Nautique de Marseille et du CNTL Raymond Lamberti et Bernard Flory, du premier adjoint au Maire de Marseille Dominique Tian, de Ludovic Perney, conseiller régional délégué à la Jeunesse. Il s’agit d’une sculpture en bronze représentant un buste de la navigatrice, cheveux au vent et main tenant fermement une barre de bateau, réalisé par l’artiste Arnaud Kasper, qui l’a personnellement connue et qui était également présent à la remise des prix.

Près de 70 bateaux se sont lancés cette année, avec des profils les plus variés : il y avait Tonnerre de Glen, le nouveau et redoutable voilier de course de Dominique Tian et son équipage de semi-professionnels, mais aussi le mythique Friquet, un croiseur de poche de 7 mètres des années 70, skippé par Henri, son propriétaire qui court chaque manche comme si c‘était la finale des J.O., ou encore l’Ecole de voile de La Nautique, et ses équipiers débutants assoiffés de manœuvres.

Cinq jours de course depuis le 6 novembre 2016 qui ont donné lieu à de grandes batailles en rade Sud. Les quelque 300 équipiers répartis en cinq catégories (IRC 1/2/3, IRC4, OSIRIS A, OSIRIS B, Sportboat) ont eu du fil à retordre avec des conditions de vent très variables, et des parcours lancés par un comité de course – animé par une équipe de bénévoles hors pair – qui a tiré parti au maximum de l’incroyable terrain de jeu que constitue la rade de Marseille.

Au résultat des courses, les podiums reflètent un peu le vent faible, favorable aux voiliers les plus légers, et beaucoup l’esprit de compétition conviviale qui caractérise ce Challenge Florence Arthaud : la grande majorité des vainqueurs sont des équipages où l’on navigue en famille ou en bandes de vieux copains. A l’image du bateau ZUT, le minitonner prototype des Dusserre père et fils, vainqueurs du Trophée Florence Arthaud : « on navigue ensemble depuis toujours… c’est à dire depuis 37 ans ! » explique Christophe Dusserre, le fils de Jean-Claude « remporter le Trophée de celle qui était notre voisine de panne sur le Vieux-port, c’est un honneur et une très grande fierté ! »

Ce trophée est visible par tous au pavillon flottant de la Société Nautique de Marseille, où il restera jusqu’à la fin de l’année 2017, avant d’être passé au prochain club organisateur du Challenge Florence Arthaud. Rendez-vous en novembre prochain à l’Union Nautique Marseillaise !

> Résultats complets : cliquez sur l’onglet « Résultats » en haut à droit de la page.
> Voir les photos des courses : cliquez sur l’onglet « Photos »
> Revivez la course et ses anecdotes vues depuis les équipages : rendez-vous sur Facebook.

PARTAGER