Les régates

SNIM 2021

29 octobre au 1er novembre

Liste des inscrits à la SNIM 2021

Jauge Coef. TCC Type Bateau Skipper Nation. Club
4-Monotypes
30
monotype Grand Surprise
Vieux Farceur
Loic Fournier-Foch
FR
SN Trinité sur Mer
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,387
IRC52
arobas²
Gérard Logel
FR
SNST
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,276
Ker46
Tonnerre de Glen
Dominique TIAN
FR
Société Nautique de Marseille
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,192
MAT 11.80
JACANDA 3
MARC ROUANNE
FR
CVSQ
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,173
NMD43
ALBATOR
philippe frantz
FRA
YCF
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,151
FARR 40
MAGIC EXPRESS
LAURENT LAVAYSSE
FRANCE
YCGM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,136
SYDNEY 46
ADRENALINE
Michel GENDRON
FR
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,106
X41
Chaud Bouillant
Lionel Zerbonia
FR
CMH
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,089
FIRST 47.7
SUNSET
FREDERIC NICOLLE
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,086
A 40 RC
vito 2
jean-françois cehvalier
luxembourg
SNST
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,079
A40RC
Elegantly
Thierry FOUCAUT
FR
Société Nautique de Marseille
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,077
ELAN 410
EXELAN
hugues despret
FR
PORT ST LOUIS DU RHONE
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,072
FIRST 40
SLOUGHI
PAUL RIVAS
FR
Cercle Nautique Palavas CNP
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,066
FIGARO 2
HAPPY FEW
Bruno MAERTEN
FR
CNTL
2-Monocoques jaugés IRC solo
1,063
FIGARO BENETEAU 2
FIGOLO
Michel de BRESSY
FRANCAISE
C.N. PORT-MIOU
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,062
FARR 36
ABSOLUTELY II
Yves GINOUX
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,060
Figaro 2
Magic Freeman
Saracco Pierre
FR
Cntl
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,055
MAT 1070
CheckMATe
Jean-Yves Le Gall
Belgique
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,055
figaro2
Varenne
Gilbert MARTIN
FR
UNM
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,044
FIGARO 2
NABLA
Julien Borrel
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,039
A35r
Archibald
Sébastien Novara
francaise
Martigues
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,037
X37 SPORT
PATITIFA
Pierre ORTOLAN
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,037
X412
No Excape
FLORYBernard
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,036
FARR 30
uka uka
STEPHANE
FRA
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,033
Elan 350
Keep Cool
Jean François BAULER
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,032
X35
Rollmop’s5
Nathalie Mouret
FR
La Nautique
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,027
GS37
VoilerieBMS
BRICE AQUE
ITA
cntl
2-Monocoques jaugés IRC solo
1,027
Jpk 10.30
Walili
Richard delpeut
France
SRA
2-Monocoques jaugés IRC solo
1,023
JPK 1030
TELEMAQUE 3
Éric Merlier
Fr
YC Embiez
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,022
Grand Soleil 37 B Racing
VERY GOOD TRIP
François BERTHIER
FR
Yacht Club du Rhône
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,020
A35
Aio COCO
Vallet Augustin
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,018
A35
Les Minots de la Nautique
Victor Bordes Laridan
Fra
Société Nautique de Marseille
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,017
Dufour 36 Perf
ARCHITEUTHIS 2
Jacques SILVE
FRA
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,014
Swan 55
NAKAMAL
Valérie Fumat
GRB
La Nautique
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,013
A35 2.10
Archi Med
Philippe Perrin
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,011
Mini 6.50 Pogo 2
Pop Pop
Olivier LE BRUN
FR
Club Nautique de la Marine Toulon (CNMT)
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,009
J109
Jubilee
Jonathan Bordas
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,004
First 36.7 GTE 2,20
FEELING GOOD
AUBOIROUX Marcel
FR
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,003
J88
Akka
Guillaume DELMON
FR
SN La Ciotat
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,001
Elan 37
GODZILLA 2
Julien Boucard
FR
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,996
jpk 10 10
raging bee
jean-luc hamon
FR
club nautique marine toulon
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,995
Dufour 334 Trophy
Equinox
Christophe de la Porte
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,995
JPK1010
Blue 007
Dominique d’Andrimont
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,995
JPK 10.10
ROSTANBAR 2 – VILLE DE ST MADNRIER
MAZOYER Philippe
FR
ANSM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,994
SUNFAST 3200 R2
Virus 3
JEAN LORDET
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,994
First 36.7
Esprit d’aventurière
Nathalie Acker
FR
ANSM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,992
JPK 1010
AR WECH ALL
MICHEL PELEGRIN
FR
ANSM
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,991
JPK1010
ilogan
Pierre PERDOUX
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,987
A31
Havana Glen
Frédéric TIAN
FR
Société Nautique de Marseille
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,986
sloop
telemaque 2
sébastien henri
fr
snm
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,986
ELAN 310 2.15
CertiCycle
Alexandre Bigot
FRA
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,984
A31
Romarin
Antoine Bommier
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,984
SF 3200
Epsilon
jean Rameil
fr
cnmt
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,977
X34
PARADOXE
Patrick Lederer
FRA
CNTL
2-Monocoques jaugés IRC solo
0,968
J92
JIRAGLIA
FREDERIC STOCLET
FR
US GAZELEC
2-Monocoques jaugés IRC solo
0,962
beneteau first 31.7
Ultimate
Damien Naef
BEL
CNP
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,945
DRAC
Fantôme
Gilles GONZALES
fr
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,937
FIRST 31.7
RESET
TRISTAN GIREUD
FR
IYCH
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,873
Clipper mc
Kertios 3
Bourriot
Fra
Snm
2-Monocoques jaugés IRC solo
0,0
Wauquiez Opium 39
STERAVI
Stéphane Henrard
Belgique
Cntl
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
US GAZELEC Voile IDF
Julien ALEXANDRE
FR
US GAZELEC Voile IDF
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
CSE Airbus Helicopters 1
Axel Van de Vyvere
FR
ASAH
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,0
First 310 GTE
Fast and Furious
Benjamin Atlani
FR
CNTL
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
YDH DREAM TEAM
conti frederic
FR
YDH
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
YDH 2
frederic morillon
FR
YDH
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
YDH 3
stephane cholet
fr
YDH
4-Monotypes
0,0
grand surprise
TECHSUD
marc avazeri
FR
snm
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise Team Winds
CONFLUENCE
Thomas FETTIG
FR
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
Airbus Toulouse
Stephane Marciak
FR
AIYS Airbus
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
CSE Airbus Helicopters 2
Antoine Maussion
FR
ASAH section voile
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,0
A35
ASACA LA NAUTIQUE
LOIC LE HELLEY
FRANCE
SNM
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
LA NAUTIQUE 9
VITO CAMPANA
FRANCE
SNM
4-Monotypes
0,0
grand surprise
numericompta
paul d’Ortoli
Fr
CNTL
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
USGAZELEC VOILE IDF 2
Gerard Deloge
FR
US GAZELEC VOILE IDF
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,0
JPK
Jeanne
DUFFAUD
FR
CNTL

55e Snim : 29 octobre au 1er novembre 2021 : Snim pluvieuse et venteuse, Snim heureuse !

Il est écrit qu’une Snim sans mistral n’est pas tout à fait une Snim ! Après trois jours sous l’influence d’un courant d’Est soutenu, l’ultime journée de régate au large de Marseille a confirmé l’adage, offrant un final musclé pour cette magnifique 55ème édition, disputée lors du long week-end de Toussaint.

Les matinées s’enchainent avec bonheur sous la grande tente de la Société Nautique de Marseille aussi bondée qu’un bus aux heures de pointe. Lors du briefing de 9 heures 30, Corinne Aubert puis Philippe Faure, respectivement à la tête des deux comités de course, distillent brièvement le menu de la journée sous une pluie battante. Seule différence avec les jours précédents : le vent est déjà orienté au Nord dans le vieux port, et devrait chasser les nuages chargés d’eau, avant que le mistral ne se mette en route, aussi subitement que violemment. Les équipages vont pouvoir prolonger le petit déjeuner et refaire le monde de la voile, la direction de course annonçant sagement un retard à terre, avant que le « ventilateur » ne sorte de sa torpeur en ce jour de Toussaint. Puis Henry Antoine, météorologue belge de l’épreuve confirme ce que toutes et tous savent déjà, pour avoir fait « chauffer » dès le saut du lit leurs applications météo via les modèles de prévision Gfs, Arôme, Icon, Nems ou encore Ecmwf. Du creusement et du déplacement de la fameuse dépression sur le golfe de Gênes, et donc du gradient de pression, vont dépendre la force et la direction du vent. Sur un ton très professoral, « Monsieur météo » déroule son bulletin, avant d’être applaudi par les marins.

Les Minots de La Nautique impériaux !
A onze heures, le ciel se déchire par le Nord, et les sept flottes larguent les amarres. A midi pile, en rade Nord et Sud, les départs sont donnés : Parcours construits pour les IRC en rade Nord et les Grand Surprise en rade Sud, côtier de 16 milles pour les Duos et Solos (Vesse, Canoubier, Sourdaras, îles du Frioul, Tiboulen, château d’If…). Le vent grimpe à 25 nœuds et plus, outre des rafales à 35 nœuds. Les figures libres sont au programme. Impressionnant, le jeune équipage « maison » des Minots de la Nautique – 19 ans de moyenne d’âge – mené par Victor Bordes, remporte les deux manches du jour dans un mistral à près de 30 nœuds ayant lavé le ciel en deux temps trois mouvements, et s’impose en IRC 3 en remportant quatre manches sur quatre. Dire que ces « gamins » n’étaient pas nés quand Yves Ginoux (second), a gagné sa première Snim, et qu’il disputait ici sa 40ème, dont 10 victorieuses !

Des comités de course réactifs !
Loïc Fournier-Foch est Breton, mais installé à Marseille depuis longtemps. Le mistral donc, il connaît. Il est à la tête de la société Team Winds qui loue depuis vingt ans des Grand Surprise notamment à La Trinité-Sur-Mer et Marseille. Lors de séminaires ou régates, impossibles de manquer ces monotypes aux noms de scène – Arlequin, Tigresse, Vieux farceur, Canaille, Va nu pieds ou Escogriffe… – et leurs spis jaune citron. Régatier réputé, il dispute forcément la Snim avec une bande de copains et la famille Fournier-Foch… et pas que pour participer. « Il y avait du niveau et on s’est bien amusé. Il y avait cette année des équipages qui d’habitude courent en IRC, mais pour X raisons sont venus en Grand Surprise. On a eu de très belles courses grâce à un comité de course vraiment réactif par rapport aux conditions météo. Et puis après le Covid où l’on n’a pu exercer notre métier qui est de louer des bateaux de course, disputer la Snim n’est que du bonheur. Les gens sont heureux de renaviguer. Tout le monde a la banane. Et puis il y a quelque chose qui vraiment est positif, c’est de voir qu’il y a de plus en plus de femmes à venir régater. Nous, on croit beaucoup à cet essor, et d’ailleurs dans la règle de classe des Grand Surprise, on a incité à former des équipages mixtes. La règle est de naviguer à sept, mais si il y a un équipage mixte, ils peuvent être huit – quatre filles et quatre garçons ! » Justement, Flavia Faggiana régate aussi en Grand Surprise. « J’ai l’impression que c’était un peu le début des vacances cette Snim. Je travaille dans la voile, et comme on a eu une grosse saison depuis la fin du confinement, c’était vraiment génial de retrouver les copines et les copains autour des bouées… ». Dans cette catégorie, Confluence Arlequin mené par Thomas Fettig, l’emporte après une dernière manche d’anthologie, et un superbe mano a mano avec la famille Pailloux. « C’est ma 15ème Snim et ma première victoire, sur un bateau que je ne connaissais quasiment pas, notre GP 42 étant actuellement en chantier suite à une avarie » explique son skipper, licencié à la SNM comme tout son équipage.

Une organisation aux petits oignons
On a tendance à oublier que pour quatre jours de compétition, c’est six mois de préparation en amont, près de quarante bénévoles sur l’eau et vingt à terre. Du côté de l’organisation, on reconnaît que cette année a été très particulière et pas forcément simple – à l’image de la météo ce week-end – mais pour tous, le plus important, c’est que les équipages puissent être heureux d’être à la Snim et prendre du plaisir à régater. Henri Escojido, le président de la Société Nautique de Marseille, dresse le bilan de cette 55ème édition : « Malgré la date tardive dans la saison et des conditions météo diverses, nous avons eu un plateau technique de haut vol, des bénévoles toujours aussi efficaces, des régates spectaculaires avec des équipages aguerris dans ces conditions, et peu de casse. On ne peut que se féliciter d’avoir pu rassembler 80 bateaux d’un tel niveau, et conserver et l’esprit et le prestige de la Snim. Rendez-vous dans six mois pour la 56ème édition du vendredi 15 au 18 avril 2022 ! »
Enfin, licencié à la Société Nautique de Marseille, Pierre Quiroga, le grand vainqueur de la Solitaire du Figaro en septembre dernier, n’a pas hésité à venir à Marseille – il va prendre le départ de la 15ème Transat Jacques Vabre le 7 novembre au Havre en Class 40 sur Endered avec Emmanuel Le Roch – pour la remise des prix. « Je suis à la maison, fier d’être dans mon club, et en plus j’adore ce lieu mythique. La Snim c’est la course de Méditerranée ! C’est celle qu’on a envie de gagner quand on fait de l’IRC. Je ne l’ai fait qu’une ou deux fois avec Jean-Paul Mouren, et j’espère bien venir la refaire l’an prochain, car ces dernières années ce n’était pas très compatible avec mon programme en Figaro ».

En bref
Elles et ils étaient à la SNIM 2021 :
Gilles André (équipier Tonnerre de Glenn), Marcel Auboiroux (skipper Feeling Good), Nathalie Acker (skipper Tiki Too), Marc Avazeri (skipper Trigresse), Thierry Berger (tacticien Vieux Farceur), Victor Bordes-Laridan (skipper Les Minots de La Nautique), Christophe Bouvet (boat captain Arobas), Michel Cohen-Addet (équipier Jacanda 3), Dominique d’Andrimont (skipper Blue 007), Michel de Bressy (skipper Figolo), Laurent Delage (tacticien Arobas), Richard Delpeut (skipper Walili), Flavia Fagianna (équipière Vieux Farceur), Loïc-Fournier Foch (skipper Vieux Farceur), Bernard Flory (skipper No Excape), Michel Gendron (skipper Adrénaline), Yves Ginoux (skipper Absolutely II), Pierre Grosgogeat (co-skipper Ilogan), Sébastien Henry (skipper Télémaque 2), Sylvie Harlé (présidente du Jury), Christophe Herbin (équipier Tonnerre de Glenn), Jean-Pierre Laville (régleur GV Absolutely II), Gérard Logel (skipper Arobas), Bruno Maerten (skipper Happy Few), Eric Merlier (skipper Télémaque 3), Cassandre Meunier (équipière Feeling Good), Nathalie Mouret (skipper Rollmop’s 5), Pierre Ortolan (skipper Patitifa), Marine Pailloux (barreuse Tigresse), Pierre Perdoux (co-skipper Ilogan), Marc Rouanne (skipper Jacanda 3), Lili Sebesi (marraine de la Snim, équipière Tonnerre de Glenn), Maxime Sorel (co-skipper Telemaque 2), Dominique Tian (skipper Tonnerre de Glenn), Hervé Wattine (Tonnerre de Glenn), Joël Xiberras (équipier Tonnerre de Glenn)…

Classement général final (sous réserve de réclamations)
IRC 0 à 1 :
1er : Arobas/IRC 52 (Gérard Logel), 2ème : Tonnerre de Glenn/Ker 46 (Dominique Tian)… 3ème : Jaconda 3/Matt 11,80 (Marc Rouanne)…
IRC 2 :
1er : Sloughi/First 40 (Paul Rivas), 2ème : Adrénaline/Sydney 46 (Michel Gendron), 3ème : Vito 2/A 40 RC (Gian Marco Malingri)…
IRC 3 :
1er : Les Minots de la Nautique/A 35 (Victor Bordes-Laridan), 2ème : Absolutely II/Farr 36 (Yves Ginoux), 3ème : Checkmate/Matt 1070 (Jean-Yves Le Gall)…
IRC 4 :
1er : Rostanbar 2/JPK 10.10 (Philippe Mazoyer), 2ème : Raging Bee/JPK 10.10 (Jean-Luc Hamon), 3ème : Blue 007/JPK 10.10  (Dominique d’Andrimont)…
Solos :
1er : Télémaque 3/JPK 10.30 (Eric Merlier), 2ème : Waili/JPK 10.30 (Richard Delpeut), 3ème : Figolo/JPK 10.30 (Michel de Bressy)…
Duos :
1er : Ilogan/JPK 10.10 (Pierre Perdoux et Pierre Grospogeat), 2ème : Télémaque 2/JPK 10.10 (Sébastien Henry et Maxime Sorel), 3ème : Romarin/A 31 (Antoine Bommier et Jean-Philippe Bommier)…
Grand Surprise :
1er : Confluence-Arlequin (Thomas Fettig), 2ème : Techsud-Tigresse (Marc Avazeri), 3ème : Team Winds-Vieux farceur (Loïc Fournier-Foch)…

Tous les résultats ICI

La Snim 2021 – 55e édition – organisée par la Société Nautique de Marseille :

>> Du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre (habituellement organisée le week-end de Pâques)

>> Ouverte aux IRC 0, 1, 2, 3 et 4 (solos, duos et équipages) et Monotypes

>> Inscrite au Championnat Equipage, Solo et Duo Méditerranée IRC – UNCL

>> 80 bateaux

>> Régates en rade de Marseille pour les équipages

>> Grande course pour les 0,1,2,3, solos et duos

>> Marraine : Lili Sebesi, (Société Nautique de Marseille), Equipe de France de Voile, Barreuse de 49erFX, 9ème aux Jeux Olympiques de Tokyo

Partenaires de l’organisation :
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation :
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique
 
Relations Presse :
Maguelonne Turcat

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

55e Snim : 29 octobre au 1er novembre 2021 : vent farceur pour Halloween

Après avoir mouillé le ciré à terre, les concurrents de la 55ème édition de la SNIM ont à nouveau pu mouiller le maillot sur l’eau ce dimanche 31 octobre ! Retour sur une nouvelle belle journée de régate, avec un vent très variable entre la brafougne annoncée – le nom donné au vent quand il se met à souffler sérieusement en Méditerranée  – et le petit temps.

« C’est une vraie Snim… ventée comme il faut ! Qui regarde trop la météo reste au bistrot ! » rigole un régatier en ajustant ses lunettes de soleil, avant de rejoindre son bateau tirant sur ses amarres tel un pur-sang dans le box de départ. Et d’ajouter pince-sans rire : « C’est connu, les absents ont toujours tort !… » Le pavillon aperçu rayé de rouge et blanc, signe de départ retardé est hissé sur le grand pavillon de la Nautique pour les IRC 4 et Grand Surprise qui attendent sagement à terre la décision du comité de course allé inspecter la rade Sud balayée par de bonnes rafales. Les grands IRC eux sont déjà sur l’eau en rade Nord, et patientent dans un vent de 25 nœuds et des rafales d’Est à 35. Si les équipages de la rade Sud piquent niquent à terre, certains sortant même le jeu de cartes, ceux de la rade Nord bouchonnent dans le clapot et sortent les sandwiches dans les cockpits, attendant que le vent daigne faire preuve d’un peu de compréhension en ce dernier dimanche d’octobre. Entre l’heure du café et celle du goûter, les comités inspirés et qui ont clairement du métier, lancent enfin les courses du jour, avec au menu parcours construits ou côtiers, selon les catégories.

En rade Nord, le vent tombe rapidement pour osciller autour d’une petite douzaine de nœuds, ce n’est pas le cas dans la rade Sud. Au départ, le vent souffle encore à un bon 20-25 nœuds, puis fait le yoyo entre rafales et molles, adonnantes et refusantes. Chez les grands IRC, la bataille fait rage entre Arobas et Tonnerre de Glenn. Les deux tacticiens respectifs, Laurent Delage et Hervé Wattine sont de vieilles connaissances. Les deux compères ont notamment brillé en 470, remportant la Coupe du Monde de voile et terminant deux fois vice-champions du monde en 1979 et 1980. Au ponton alors que la nuit tombe sur le vieux port, ils refont la régate, mimant avec les mains les positions et les virements sur le plan d’eau. Un gamin déjà déguisé pour Halloween demande ce que font ces intrus. Wattine : « T’as eu de la gauche sur la fin du premier près ? Delage : « Oui mais vous aviez un poil plus de pression, et êtes bien revenus quand on a pris du refus… » Lili Sebesi, marraine de cette Snim, neuvième aux derniers Jeux olympiques en 49er FX, et à bord du Ker 46 Tonnerre de Glenn, se mêle à la discussion. C’est clair que ça vole haut et qu’un tacticien du dimanche y perdrait son latin…

De l’autre côté des pannes, on croise Loïc Fournier-Foch, skipper du Grand Surprise Team Winds Vieux Farceur, vainqueur des deux manches du jour, et nouveau leader provisoire au classement… mais qui doit passer devant le jury suite à deux réclamations. Son tacticien n’est pas non plus le premier venu. Thierry Berger, ancien sélectionné olympique et vice-champion du monde de Flying Dutchman avec son frère Thierry au début des années 90, a manifestement de beaux restes, et comme tous les équipiers de cette 55ème édition.

Sébastien Henry s’est lui aussi manifestement régalé lors de cette superbe journée. A 41 ans, il s’aligne pour sa première course en double à bord de son JPK 1010 Télémaque 2, qu’il a acquis récemment. Ce champion d’ultra-trail (il dispute les plus grandes épreuves internationales et figure dans le dans le top 20 mondial), s’est mis à la voile depuis un an et demi seulement, avec un certain Christopher Pratt, grand régatier marseillais, membre de la SNM, et qui va disputer la Transat Jacques Vabre au Havre sur Charal avec Jérémie Beyou dans une semaine. « J’ai initié Christopher à l’ultra-trail (course à pieds d’environ 120 kms avec un fort dénivelé sur des sentiers), et lui m’a appris la voile. Ce qui m’attire dans cette discipline, c’est aussi cette manière d’appréhender les choses avec humilité, comme le font les montagnards. Lors de ma première Snim en mode découverte, j’avais adoré la régate, l’ambiance… et là je suis avec mon bateau et comme skipper. J’ai la chance d’avoir cette fois un second professeur de choix, puisque mon co-skipper n’est autre que Maxime Sorel. Avec lui, on a fêté ma 100ème navigation. J’avoue que l’apprentissage de la voile est difficile. Il faut savoir tout faire, se situer sur l’eau, anticiper… Ces marins sont très impressionnants. Sur une échelle de 1 à 10, je suis à peine à deux ! »

Maxime Sorel, 35 ans, est l’une des révélations du dernier Vendée Globe. Pour son premier tour du monde, il a terminé dixième sur un bateau d’ancienne génération. Il sera au départ du prochain, cette fois sur un foiler dernier cri : « Mon nouvel Imoca est en construction pour le Vendée Globe 2024. Il sera mis à l’eau fin mai 2022. Avec Seb, on s’est rencontré aux Voiles de Saint-Tropez, et en tant que sportifs de haut niveau, ça a tout de suite « matché ». Il m’a demandé si je voulais faire la Snim avec lui, et j’ai tout de suite accepté. Il apprend très vite. C’est ma première Snim. C’est super bien organisé et on s’amuse vraiment. J’ai beaucoup aimé la grande course, même si j’ai trouvé que c’était un peu trop court à mon goût. J’aurais volontiers prolongé. »

Victor Bordes, 19 ans, Marseillais, fait de la voile depuis sa naissance. Etudiant en BTS de commerce, il dispute sa première toute Snim comme skipper de l’A35 Les Minots de la Nautique au printemps 2020, l’épreuve ayant été décalée puis finalement annulée l’an dernier. Petit retour en arrière. A l’été 2019, Victor et son copain Matteo Solari, sont reçus par Pierre Sathal le président d’alors de la SNM. « Culottés », ils demandent à pouvoir emprunter un bateau du Club afin de disputer une course en double. Le président aurait pu les renvoyer à leurs chères études, mais séduit, tente le pari en leur confiant les clés d’un A 35 l’un des derniers voiliers acquis par le club. Un saison plus tard, ils ramène le titre de Champion de Méditerranée UNCL-IRC dans leur série, et le jeune équipage continue de briller et d’empiler les coupes sur les étagères. « Nous naviguons à neuf et la moyenne d’âge de l’équipage est de 19 ans. Nous sommes tous des copains d’enfance et avons tous fait du dériveur quand nous étions « minots ». Pour moi, la Snim c’est la régate emblématique de Marseille, la régate de la saison ! On affectionne les conditions musclées, et ça tombe bien cette année. Notre objectif est clair : Gagner notre première Snim et ce dès notre première participation. » Ce dimanche, Victor et ses copains sont en position de remporter leur pari à la veille de la dernière journée.
 
Le Programme
Lundi 1er novembre
11h      1ere course de la journée
19h Proclamation des résultats

Classement général provisoire au 31 octobre
IRC 0 à 1 :
1er : Arobas/IRC 52 (Gérard Logel), 2ème : Tonnerre de Glenn/Ker 46 (Dominique Tian)… 3ème : Jaconda 3/Matt 11,80 (Marc Rouanne)…
IRC 2 :
1er : Sloughi/First 40 (Paul Rivas), 2ème : Adrénaline/Sydney 46 (Michel Gendron), 3ème : Vito 2/A 40 RC (Gian Marco Malingri)…
IRC 3 :
1er ex aequo : Les Minots de la Nautique/A 35 (Victor Bordes-Laridan) et Absolutely II/Farr 36 (Yves Ginoux), 3ème : Checkmate/Matt 1070 (Jean-Yves Le Gall)…
IRC 4 :
1er : Rostanbar 2/JPK 10.10 (Philippe Mazoyer), 2ème : Raging Bee/JPK 10.10 (Jean-Luc Hamon), 3ème : Blue 007/JPK 10.10  (Dominique d’Andrimont)…
Solos :
1er : Télémaque 3/JPK 10.30 (Eric Merlier), 2ème : Waili/JPK 10.30 (Richard Delpeut), 3ème : Jiraglia/J 92 (Frédéric Stoclet)…
Duos :
1er : Ilogan/JPK 10.10 (Pierre Perdoux et Pierre Grospogeat), 2ème : Télémaque 2/JPK 10.10 (Sébastien Henry et Maxime Sorel), 3ème : Romarin/A 31 (Antoine Bommier et Jean-Philippe Bommier)…
Grand Surprise (après 3 manches non compris les 2 course du jour) :
1er : Confluence-Arlequin (Thomas Fettig), 2ème : Techsud-Tigresse (Marc Avazeri), 3ème : Team Winds-Vieux farceur (Loïc Fournier-Foch)…

La Snim 2021 – 55e édition – organisée par la Société Nautique de Marseille :

>> Du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre (habituellement organisée le week-end de Pâques)

>> Ouverte aux IRC 0, 1, 2, 3 et 4 (solos, duos et équipages) et Monotypes

>> Inscrite au Championnat Equipage, Solo et Duo Méditerranée IRC – UNCL

>> 80 bateaux

>> Régates en rade de Marseille pour les équipages

>> Grande course pour les 0,1,2,3, solos et duos

>> Marraine : Lili Sebesi, (Société Nautique de Marseille), Equipe de France de Voile, Barreuse de 49erFX, 9ème aux Jeux Olympiques de Tokyo

Tout sur la régate, docs de course, infos pratiques, liste des inscrits… : cliquez ICI

Partenaires de l’organisation :
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation :
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique
 
Relations Presse :
Maguelonne Turcat

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

55e Snim : 29 octobre au 1er novembre 2021 : pluie intense et vent fort dictent leur loi

Changement de décor pour la 55ème Semaine Nautique Internationale de Marseille ce samedi 30 octobre. Après une première journée parfaite et une grande course s’achevant de nuit qui a fait l’unanimité, un épisode méditerranéen de fortes précipitations et de vents violents plus une alerte orange, ont conduit le comité de course à sagement annuler les courses de la journée.

Celles et ceux qui n’ont pas encore pris le temps de bien rincer bottes et cirés, après une demi-saison très dense et le retour des épreuves reportées du printemps, peuvent remercier les Dieux de la météo. Outre un fort vent d’Est, une pluie diluvienne s’en charge ! Lors du traditionnel briefing de 9 heures 30, Corinne Aubert et Philippe Faure à la tête des deux  comités de course en rade Sud et Nord, annoncent aux équipages dégustant café et viennoiseries qu’un départ pourrait être envisagé en début d’après-midi, espérant une fenêtre plus maniable malgré un avis de vent frais (force 7) en cours sur la zone Provence… Mais à 13 heures sous une pluie battante et des rafales de vent tournoyantes, le report du matin se mue en annulation. « Nous avons regardé les derniers fichiers météo » explique Corinne Aubert. « Si une accalmie se profile en tout début d’après-midi, le vent devrait à nouveau souffler à près de 35 nœuds en milieu d’après-midi, et lever une mer cabossée. » Applaudissements. Philippe Faure, en charge des grands IRC, Duos et Solos, prend la parole à son tour : « Je pose la question : Est-ce que cela vaut le coup de courir pour aller faire une course pourrie ? Pour une fois, on va suivre le rond Sud et également reporter les régates à demain dimanche… » Rires et acclamation du côté des marins engoncés dans leurs cirés ruisselants, manifestement d’accord avec ces arguments. Les régatiers peuvent regagner leurs pénates avant de rejoindre à nouveau la SNM pour la soirée antillaise offerte aux équipages. Encore heureux qu’il ait fait beau vendredi lors de la grande course de nuit d’une part et trois manches disputées en monotypes. Réactions.

Gérard Logel, vainqueur de la grande course toutes classes en IRC, a la sourire mais le succès discret en débarquant de son IRC 52 Arobas, l’ancien bateau de Felipe VI le roi d’Espagne, avec lequel il a notamment gagné deux fois la Middle Sea Race en 2013 et 2015. « Le parcours nous a emmené virer l’île Verte près de La Ciotat. Tout s’est bien passé, et c’est normal que l’on gagne en temps réel, étant le plus grand bateau de la flotte. J’ai choisi Arobas aussi pour le barrer ! Dès le départ, entre 35 et 40 degrés du vent, nous marchions autour de 9,5 nœuds malgré les vagues, car ça tapait beaucoup. Puis on est redescendus sous spi entre 15 et 18 nœuds, toujours au planing… avec quelques enfournements. Nous avons eu jusqu’à 26 nœuds de vent de secteur Sud-Est à l’arrivée au Frioul. C’est un bateau extrêmement sportif et parfois brutal, le carbone renvoyant tous les chocs dans la mer. Mais c’est un bateau exceptionnel qui à la barre (franche) est d’une finesse absolue. C’est la voile que j’ai toujours pratiqué – 505, Finn, Laser… – où l’on ressent la moindre variation de vent ou d’assiette… »

Eric Merlier, vainqueur de la grande course en solo, et contrairement à Gérard Logel, n’a pas treize « gaziers » à ses côtés. « Je navigue sur Télémaque 3, un JPK 1030 que j’ai acquis il y a un ans à Lorient et que j’ai ramené en Méditerranée à mon port d’attache aux Embiez. Ce que j’aime dans le solo, c’est qu’on peut s’en prendre qu’à soi-même, et que l’on connaît toujours le coupable… Ce n’est jamais la faute d’un autre ! J’ai une préférence pour les courses au large, et hier (vendredi) je me suis vraiment régalé. C’était une course magnifique. Nous sommes partis en rade Nord, direction Le Frioul avec les Duos. Puis jusqu’à Riou, la mer était creuse avec un vent rafaleux typiquement méditerranéen autour de 25 nœuds. J’ai eu le plaisir d’être accompagné par les dauphins. Puis dans la descente sous spi, le vent est monté à près de 30 nœuds et à la sortie de l’île Maire, j’ai fait plusieurs gros vracs. C’est le moment où il faut gérer, et remballer sans tout casser. On sait que l’on va s’en sortir, mais on ne dit jamais grâce à quelles astuces, car cela reste secret ! Et puis après la satisfaction d’avoir gagné, ce qui est magique à Marseille, c’est la rentrée dans le vieux port avec le Mucem et le Pharo illuminés. On se dit que l’on a une chance inouïe de vivre ces moments lors de la Snim. Cela reste une course mythique. Tous les meilleurs sont là. C’est l’évènement quoi. Et puis, il y a la convivialité autour de la bière. La pression on l’a en mer mais aussi à terre sous la tente de la Société Nautique… »

Marine Pailloux, à la barre du Grand Surprise Techsud, porte un nom plus que jamais associé à l’épreuve. « Dans la vie, je suis enseignante en sciences physique dans un lycée à Marseille, mère d’une petite fille de trois ans, et là je suis à la barre d’un monotype Grand Surprise puisque ce sont les vacances scolaires… D’habitude, je régate toute l’année avec un équipage entièrement féminin, mais là pour cette Snim, nous naviguons en famille. A bord, il y a mon père, mon oncle, ma belle-mère et mon ami d’enfance. Cela se passe bien, même si avec mon père (il a gagné nombre de Snim et aussi le 1er Tour de France à la voile en 1978) nous ne sommes pas toujours d’accord. Il est aussi là pour m’aider à progresser, s’occupe de la tactique, et est un peu le « boat captain » coordonnant les manœuvres. J’adore la Snim. C’est vraiment la régate à ne pas rater. Je crois que j’ai disputé ma première en Farr 30, justement avec mon père quand j’avais seize ans. Ce que j’aime particulièrement c’est ce format sur quatre jours. C’est très agréable de régater ainsi, car la première journée permet de bien se mettre en place. Et puis, on est toujours très bien reçus ici. L’ambiance est à la fois conviviale et festive à terre, et l’organisation sur l’eau, ça dépote. Hier vendredi, sachant que les prévisions météo à venir n’étaient pas très optimistes, le comité de course a enchaîné trois manches parfaites. Et quand on vient faire la Snim, c’est aussi pour ça ! Là, je retrouve mon bon plan d’eau marseillais par vent d’Est au mois de novembre, et donc de la brise rafaleuse très variable en force et en direction. Et on l’aime notre rade Sud (là où se dérouleront les épreuves de voile lors des Jeux olympiques de Paris 2024) dans ce genre de conditions un peu particulières. »

Tous les deux ont l’air d’être « copains comme cochon ! » Pierre Perdoux et Pierre Grospogeat, vainqueurs de la grande course en duo sont intouchables en double. Cette saison, ils ont remporté toutes les courses que ce soit en IRC ou Osiris : « Nous avons tous les deux le même prénom, le même âge – 54 ans -, à quinze jours près, sommes tous les deux ingénieurs respectivement à Annecy et Toulouse, et régatons ensemble depuis l’enfance en Optimist, 420, 470… et depuis déjà pas mal de temps en habitable sur Ilogan, un JPK 1010. La Snim est une belle épreuve car elle super bien organisée par des gens qui connaissent, et aussi car il y a cette grande course de nuit. Régater dans les îles autour de Marseille, c’est quand même extraordinaire ! Quand on passe exactement à l’endroit où l’on a retrouvé l’épave de l’avion d’Antoine de Saint-Exupéry qui a été abattu en 1944, c’est aussi quelque chose d’émouvant. On n’a pas de cartographie électronique à bord, car un pendant que tu es sur les routages, tu n’es pas sur les réglages et tu ne regardes pas les concurrents, et deux, on connaît honnêtement bien le coin. Cela fait plus de dix ans que l’on navigue à Marseille. La fin était musclée au crépuscule. Dans la passe à proximité de Riou, il y a une accélération du vent sous l’effet venturi, et là comme nous étions plein vent arrière sous grand spi, en roulant vraiment bord sur bord avec des cailloux à droite et à gauche, on a un peu joué avec le feu pour couper au plus court. Nous n’avons pas été loin de partir à l’abattée (le bateau se couche à contre), ce qui aurait été scabreux… »

Demain dimanche, reprise des courses à 11 heures

Classement général provisoire au 30 octobre
IRC 0 à 1 :
1er : Arobas/IRC 52 (Gérard Logel), 2ème : Jaconda 3/Matt 11,80 (Marc Rouanne), 3ème : Tonnerre de Glenn/Ker 46 (Dominique Tian)…
IRC 2 :
1er : Sloughi/First 40 (Paul Rivas), 2ème : Vito 2/A 40 RC (Gian Marco Malingri), 3ème : Adrénaline/Sydney 46 (Michel Gendron)…
IRC 3 :
1er : Les Minots de la Nautique/A 35 (Victor Bordes-Laridan), 2ème : Absolutely II/Farr 36 (Yves Ginoux), 3ème : Checkmate/Matt 1070 (Jean-Yves Le Gall)…
IRC 4 :
1er : Rostanbar 2/JPK 10.10 (Philippe Mazoyer), 2ème : Virus III/Sun Fast 3200 (Jean-Michel Lordet), 3ème : Racing Bee/JPK 10.10 (Jean-Luc Hamon)…
Solos :
1er : Télémaque 3/JPK 10.30 (Eric Merlier), 2ème : Waili/JPK 10.30 (Richard Delpeut), 3ème : Jiraglia/J 92 (Frédéric Stoclet)…
Duos :
1er : Ilogan/JPK 10.10 (Pierre Perdoux et Pierre Grospogeat), 2ème : Télémaque 2/JPK 10.10 (Sébastien Henri et Maxime Sorel), 3ème : Nabla/Figaro 2 (Julien Borrel et Pascal Caussil)…
Grand Surprise :
1er : Confluence-Arlequin (Thomas Fettig), 2ème : Techsud-Tigresse (Marc Avazeri), 3ème : Team Winds-Vieux farceur (Loïc Fournier-Foch)…

Le Programme
Dimanche 31 octobre
11h : 1ère  course de la journée
Lundi 1er novembre
11h : 1ere course de la journée
19h Proclamation des résultats

La Snim 2021 – 55e édition – organisée par la Société Nautique de Marseille :

>> Du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre (habituellement organisée le week-end de Pâques)

>> Ouverte aux IRC 0, 1, 2, 3 et 4 (solos, duos et équipages) et Monotypes

>> Inscrite au Championnat Equipage, Solo et Duo Méditerranée IRC – UNCL

>> 80 bateaux

>> Régates en rade de Marseille pour les équipages

>> Grande course pour les 0,1,2,3, solos et duos

>> Marraine : Lili Sebesi, (Société Nautique de Marseille), Equipe de France de Voile, Barreuse de 49erFX, 9ème aux Jeux Olympique de Tokyo

Tout sur la régate, docs de course, infos pratiques, liste des inscrits… : cliquez ICI

Partenaires de l’organisation :
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation :
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique
 
Relations Presse :
Maguelonne Turcat

Photos : Piérick Jeannoutot

Relations Presse
Maguelonne Turcat

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

55e Snim : 29 octobre au 1er novembre 2021 : une course de nuit en entrée !


La 55ème édition de la Semaine Nautique Internationale de Marseille, surtout connue sous le nom de SNIM, s’est élancée ce vendredi 29 octobre avec d’excellentes conditions sous un soleil automnal, une température quasi estivale, et un vent de secteur Sud-Est entre 15 et 20 nœuds devant fraîchir dans la soirée pour la grande course.

Depuis des lustres, la SNIM, véritable monument de la course au large, est associée à de la forte brise, puisqu’elle se déroule à Pâques en temps normal, mais cette année à la Toussaint, où pour cause de Covid, elle a été repoussée. Les fidèles, les habituels « mangeurs d’écoute », les fans de vent fort, ou encore les jeunes qui ont entendu leurs parents voire grands-parents narrer avec nostalgie l’ambiance unique de l’épreuve, ses coups de vent d’Est ou de mistral, n’avaient pas l’air perturbés par le briefing météo, annonçant un temps, tout sauf « de demoiselle ». Et le président de la Société Nautique de Marseille, Henri Escojido, organisateur de la course d’enfoncer le clou non sans humour : « En ce qui me concerne, j’ai téléphoné à la météo, leur demandant, puisque nous étions en automne lors du week-end de la Toussaint, s’il était possible d’avoir les conditions que l’on rencontre en Manche et en Atlantique à cette période… Ils m’ont répondu que oui, précisant, dans le budget que je leur avais alloué, de ne pas inscrire les courants de marée… Cela simplifiera la vie des navigateurs et des tacticiens !… ».

Lili Sebesi, une marraine du tonnerre !
Neuvième lors des derniers Jeux olympiques à Tokyo en 49er FX avec Albane Dubois, Lili Sebesi est un peu la star de cette régate. Non seulement, elle est Marseillaise, non seulement, elle est licenciée à la Société Nautique, club emblématique né en 1887, mais également la marraine de cette 55ème édition. Et une marraine qui navigue, puisque embarquée sur Tonnerre de Glenn, le Ker 46 de Dominique Tian. « Je suis un peu là en invitée et en observatrice. C’est ma première régate sur ce type de bateau, et je suis impatiente de disputer la grande course, même si j’ai déjà fait du large de nuit. » Malheureusement, la championne n’a guère eu le temps d’apprécier puisque son bateau, l’un des favoris de l’épreuve, a été contraint à l’abandon avant même le départ de la grande course après avoir perdu son hélice, élément indispensable pour des questions de sécurité, et aussi car cela peut être considéré comme un avantage en vitesse, la traînée étant réduite.

Car, qu’on se le dise, une SNIM sans grande course n’est pas vraiment une SNIM ! Les IRC 0, 1 et 2 sont donc partis pour 37 milles (69 kms) vers Niolon, les îles du Frioul, Le Planier, l’île Maire, Riou, et à virer l’île Verte, dans la baie de la Ciotat avant de remettre le cap sur Marseille, avec une arrivée au cœur de la nuit dans la célèbre calanque de Ratonneau. Les IRC 3 et les duos-solos avaient quant à eux un grand parcours également, mais sous forme de boucle dans le célèbre parc des Calanques, respectivement de 27 et 18 milles.

Pas de grande course au programme des IRC 4 qui mettaient à profit les excellentes conditions du jour pour effectuer un parcours côtier en rade, pendant que les monotypes Grand Surprise enchaînaient trois parcours construits sur le futur plan d’eau des Jeux olympiques de Paris 2024.
Demain samedi, plusieurs manches sont prévues à partir de 11 heures, en fonction de la météo.

Au bout du i de SNIM, il y a rond en forme de soleil !
Ancien de la Marine Marchande comme commandant de cargo, Michel de Bressy ne compte plus le nombre de SNIM qu’il a disputés. Il est originaire de Cassis, habite à Paris, travaille en Bretagne mais régate depuis toujours en Méditerranée, notamment à Marseille. Quand on lui demande ce qu’évoque la SNIM pour lui, ses yeux se mettent à briller, et il lâche avec une certaine poésie : « Rien que son nom résonne ! Au bout du i de SNIM, il y a un soleil ! » Il court en catégorie solo à bord de Figolu, son Figaro Bénéteau 2, et lance avec un certain pragmatisme non dénué d’humour : « C’est bête à dire, mais quand on fait du solitaire, on est seul ! On n’a personne avec qui parler et l’on a très envie de raconter sa course. Enfin, il faut plier ses voiles seul, et c’est un exercice difficile… seul ! Et donc les courses en solitaire créent une atmosphère très particulière… ».

Résultats (tous les résultats en ligne sur le site de La Nautique ICI) :
IRC 0, 1, 2, 3, Duo et Solo : Grande course de nuit en cours
IRC 4 : 1er : Rostanbar 2/JPK 1010 (Philippe Mazoyer)
Grand Surprise : 1er après deux courses : Techsud (Marc Avazeri)

Le Programme :
Samedi 30 octobre
11h : 1ère  course de la journée
Dimanche 31 octobre
11h : 1ère  course de la journée
Lundi 1er novembre
11h : 1ere course de la journée
19h : Proclamation des résultats

La Snim 2021 – 55e édition – organisée par la Société Nautique de Marseille :

>> Du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre (habituellement organisée le week-end de Pâques)

>> Ouverte aux IRC 0, 1, 2, 3 et 4 (solos, duos et équipages) et Monotypes

>> Inscrite au Championnat Equipage, Solo et Duo Méditerranée IRC – UNCL

>> 80 bateaux

>> Régates en rade de Marseille pour les équipages

>> Grande course pour les 0,1,2,3, solos et duos

>> Marraine : Lili Sebesi, (Société Nautique de Marseille), Equipe de France de Voile, Barreuse de 49erFX, 9ème aux Jeux Olympique de Tokyo

Tout sur la régate, docs de course, infos pratiques, liste des inscrits… : cliquez ICI

Partenaires de l’organisation :
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation :
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique
 
Relations Presse :
Maguelonne Turcat

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

Tout sur la 55e Snim du 29 octobre au 1er novembre 2021

>> Deux rades, deux ronds : les Marseillais tous invités à suivre le show
>> Une grande course au programme
>> Embarquer à la rencontre des équipages

C’est une 55e édition de la Snim inhabituelle, mais digne de la réputation sportive et conviviale de la régate phare de la Société Nautique, qui s’ouvre au cœur du Vieux Port et dans les rades de la cité Phocéenne, dès ce vendredi 29 octobre, et jusqu’au lundi 1er novembre. Pour les 80 bateaux engagés dans cette course ouverte aux IRC Equipages, solos, duos et aux monotypes, le rendez-vous incontournable de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée a changé de date, mais pas d’esprit.

Les grandes classes au nord, les autres au sud
Sous l’autorité de deux comités de course, et afin de s’adapter au mieux au plateau de cette édition différente par bien des aspects, les concurrents ont été séparés cette année en deux flottes qui seront gérées de manière autonome. Au nord, c’est Philippe Faure qui aura en charge les IRC 0, 1, 2 et 3, ainsi que les solos et les duos, alors que la rade sud sera placée sous la responsabilité de Corinne Aubert pour les IRC 4 et les monotypes. C’est dire si le public marseillais, tout comme les touristes nombreux en cette période de vacances scolaires, auront le choix du point de vue pour suivre, de la terre, les affrontements au plus haut niveau sur le futur plan d’eau des JO de 2024. Après les petits IQFoil qui sont venus du monde entier prendre leurs premières marques au pied de la Bonne Mère, place aux évolutions des grands monocoques, au cœur du Vieux Port comme en mer.

Grande course : plusieurs options
Une configuration à plusieurs tiroirs : afin de se donner toutes les chances de proposer aux grandes classes (0 à 3), ainsi qu’aux équipages réduits (solos et duos) un parcours plus long, largement plébiscité par les coureurs, les organisateurs de la Snim ont prévu au programme des épreuves spécifiques, permettant d’adapter les différentes options aux conditions météorologiques et aux classes de bateaux concernés. Le but, offrir un parcours côtier intense, tout en permettant d’arriver avant la nuit ! Si cette partie de la compétition peut être proposée dès le vendredi à 15h (première heure de mise à disposition), l’organisation se réserve la possibilité de la différer au samedi ou au dimanche. Dans ce cas, les concurrents seront avisés par un avenant affiché la veille avant 20h.

En mer, à la rencontre des équipages
Partager le spectacle de la compétition au plus près avec le plus grand nombre, tel est le but de l’opération « Régate en Vue » qui propose des embarquements accessibles à tous : enfants comme adultes. Deux rotations sont prévues à l’occasion de la Snim le samedi 30 octobre à 10h45 et 15h, au départ du Vieux Port (face à la Samaritaine). Cet affrêtement permet non seulement de se rapprocher de l’action, mais également de bénéficier de commentaires de spécialistes de la voile, la course ainsi que l’environnement et le patrimoine marseillais tels que l’on peut les découvrir, vus de la mer. Les réservations, qui sont obligatoires, sont gérées directement via un site internet spécifique.
https://officedelamer.com/fr/regate-en-vue-2/
Participation aux frais entre 20 (tarif adhérent) et 30 euros (tarif non-adhérent).

Le Programme :

Jeudi 28 octobre       
Confirmation des inscriptions à la SNM
Vendredi 29 octobre
15h : 1ère course de la journée
Départ de la grande course pour les classes concernées (en fonction de la météo, le départ peut être donné vendredi, samedi ou dimanche)
Samedi 30 octobre
11h : 1ère  course de la journée
Dimanche 31 octobre
11h : 1ère  course de la journée
Lundi 1er novembre
11h : 1ere course de la journée
19h : Proclamation des résultats

La Snim 2021 – 55e édition – organisée par la Société Nautique de Marseille :

>> Du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre (habituellement organisée le week-end de Pâques)

>> Ouverte aux IRC 0, 1, 2, 3 et 4 (solos, duos et équipages) et Monotypes

>> Inscrite au Championnat Equipage, Solo et Duo Méditerranée IRC – UNCL

>> 80 bateaux

>> Régates en rade de Marseille pour les équipages

>> Grande course pour les 0,1,2,3, solos et duos

>> Marraine : Lili Sebesi, (Société Nautique de Marseille), Equipe de France de Voile, Barreuse de 49erFX, 9ème aux Jeux Olympique de Tokyo

Tout sur la régate, docs de course, infos pratiques, liste des inscrits… : cliquez ICI

Partenaires de l’organisation :
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation :
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique
 
Relations Presse :
Maguelonne Turcat

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

Une SNIM au balcon : rendez-vous à Marseille du 29 octobre au 1er novembre !

Plus d’un an et demi après la date initiale, la 55ème édition de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée hisse enfin la grand-voile sur la plus belle rade du monde du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre. Épreuve de grade 3, inclue dans le Championnat de France UNCL IRC solo, double et équipage, le grand rendez-vous organisé par la Société Nautique de Marseille est habituellement inscrit à l’ouverture de la saison, au cours du week-end de Pâques. Du fait de la situation sanitaire, il occupe cette année une position stratégique bien différente à la clôture des régates de l’année. Un enjeu de plus qui n’a pas échappé aux concurrents les plus capés de la spécialité, qui seront bel et bien présents sur les lignes de départ du futur plan d’eau des JO 2024.

Un plateau de très haut niveau
« C’est une véritable réussite d’arriver à organiser cette Snim », évoque le président de la Nautique, Henri Escojido. « Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont fait en sorte qu’elle existe, et à tous les participants. Nous retrouverons la Snim de printemps l’année prochaine, mais celle-ci n’est pas un pis-aller. C’est une vraie Snim ». Malgré toutes les déprogrammations, et un calendrier sportif particulièrement dur à tenir depuis le milieu de l’été, la 55è édition de la Snim s’annonce sous les meilleurs augures avec la présence annoncée d’excellents équipages, sur les deux ronds qui seront mouillés dans les deux rades de Marseille, et une grande course au programme – météo permettant – dès le vendredi 15h. C’est bien ce qui motive par exemple Sébastien Henri, co-skipper de Télémaque 2 à bord duquel il s’apprête à faire sa toute première Snim, en double : « J’ai un passé de montagnard et de trailer qui ne me conduisait pas franchement à la voile », explique le coach sportif. « Nous avons vécu une aventure de dingue sur le défi ultime Trail & Sail avec Christopher Pratt, et cela a scellé une amitié durable. Christopher est devenu mon coach voile, et moi je coache Christopher en Trail. Au-delà de ces échanges de bon procédé, nous partageons un système de valeurs, le besoin de nous confronter à nos limites et une même passion pour la nature ». L’engagement du skipper marseillais – qui porte les couleurs de la Nautique – dans la prochaine Transat Jacques Vabre a conduit Sébastien Henri à s’inscrire à la Snim aux côtés d’un autre marin : une des révélations du dernier Vendée Globe, le jeune skipper mayennais Maxime Sorel.

Une marraine olympique
Pour l’édition 2021, la marraine de la Snim est une athlète 100% Nautique : Lili Sebesi, barreuse en 49erFX, un dériveur vif et impétueux avec lequel – en duo avec Albane Dubois – elle a effectué un magnifique parcours aux Jeux de Tokyo qu’elles ont fini en 9è position, sans perdre de vue ceux de Paris évidemment ! « Notre expérience très enrichissante nous motive évidemment pour continuer l’aventure« , analyse la jeune sportive qui porte les couleurs de la SNM. « La route est encore longue avant la sélection, mais on ne lâchera rien ! ».
Très attentive à la course en monotype, qu’elle a notamment pratiquée en match racing, Lili suit également avec intérêt les évolutions des habitables, une discipline dans laquelle la mixité est toujours en devenir. « Je pense que la place des filles peut encore augmenter. Nous avons souvent été cantonnées à courir dans des équipages féminins. La vraie richesse vient incontestablement de l’addition, je crois beaucoup à la mixité à bord« .

Partenaires de l’organisation
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE

AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques

Relations Presse
Maguelonne Turcat

Photo : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

Report de la SNIM du 29 octobre au 1er novembre 2021

>> S’Adapter au contexte sanitaire, et respecter le calendrier des courses déjà programmées à la FFV : tel est l’enjeu de l’équipe d’organisation de la 55ème SNIM suite à la décision de report.

Au lieu de se retrouver comme à l’habitude à Pâques – initialement du 2 au 5 avril – un nouveau rendez-vous vous est donc proposé.

Nous convions les 150 solitaires, duos, et équipages fidèles à l’évènement à rejoindre les pannes de La Nautique pour participer à un événement inédit de festivités et de régates à partir du vendredi 29 octobre et jusqu’au lundi 1er novembre, avec au programme notamment une grande course.

C’est un véritable défi pour l’organisation et bien sûr pour les régatiers auxquels nous pensons sans relâche avec ce changement à 3 semaines de l’évènement, de passer d’un week-end de Pâques à celui de la Toussaint.

Nous espérons tout de même pouvoir les retrouver nombreux.

L’organisation

PARTAGER
Warning Sign Png Attention Caution Sign Icon - Free Warning Png Emoji,Dangerous  Emoji - Free Emoji PNG Images - EmojiSky.com DIMANCHE SOIR 31 OCTOBRE : PASTA PARTY !!

Liste des inscrits à la SNIM 2021

Jauge Coef. TCC Type Bateau Skipper Nation. Club
4-Monotypes
30
monotype Grand Surprise
Vieux Farceur
Loic Fournier-Foch
FR
SN Trinité sur Mer
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,387
IRC52
arobas²
Gérard Logel
FR
SNST
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,276
Ker46
Tonnerre de Glen
Dominique TIAN
FR
Société Nautique de Marseille
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,192
MAT 11.80
JACANDA 3
MARC ROUANNE
FR
CVSQ
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,173
NMD43
ALBATOR
philippe frantz
FRA
YCF
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,151
FARR 40
MAGIC EXPRESS
LAURENT LAVAYSSE
FRANCE
YCGM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,136
SYDNEY 46
ADRENALINE
Michel GENDRON
FR
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,106
X41
Chaud Bouillant
Lionel Zerbonia
FR
CMH
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,089
FIRST 47.7
SUNSET
FREDERIC NICOLLE
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,086
A 40 RC
vito 2
jean-françois cehvalier
luxembourg
SNST
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,079
A40RC
Elegantly
Thierry FOUCAUT
FR
Société Nautique de Marseille
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,077
ELAN 410
EXELAN
hugues despret
FR
PORT ST LOUIS DU RHONE
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,072
FIRST 40
SLOUGHI
PAUL RIVAS
FR
Cercle Nautique Palavas CNP
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,066
FIGARO 2
HAPPY FEW
Bruno MAERTEN
FR
CNTL
2-Monocoques jaugés IRC solo
1,063
FIGARO BENETEAU 2
FIGOLO
Michel de BRESSY
FRANCAISE
C.N. PORT-MIOU
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,062
FARR 36
ABSOLUTELY II
Yves GINOUX
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,060
Figaro 2
Magic Freeman
Saracco Pierre
FR
Cntl
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,055
MAT 1070
CheckMATe
Jean-Yves Le Gall
Belgique
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,055
figaro2
Varenne
Gilbert MARTIN
FR
UNM
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,044
FIGARO 2
NABLA
Julien Borrel
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,039
A35r
Archibald
Sébastien Novara
francaise
Martigues
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,037
X37 SPORT
PATITIFA
Pierre ORTOLAN
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,037
X412
No Excape
FLORYBernard
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,036
FARR 30
uka uka
STEPHANE
FRA
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,033
Elan 350
Keep Cool
Jean François BAULER
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,032
X35
Rollmop’s5
Nathalie Mouret
FR
La Nautique
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,027
GS37
VoilerieBMS
BRICE AQUE
ITA
cntl
2-Monocoques jaugés IRC solo
1,027
Jpk 10.30
Walili
Richard delpeut
France
SRA
2-Monocoques jaugés IRC solo
1,023
JPK 1030
TELEMAQUE 3
Éric Merlier
Fr
YC Embiez
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,022
Grand Soleil 37 B Racing
VERY GOOD TRIP
François BERTHIER
FR
Yacht Club du Rhône
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,020
A35
Aio COCO
Vallet Augustin
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,018
A35
Les Minots de la Nautique
Victor Bordes Laridan
Fra
Société Nautique de Marseille
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,017
Dufour 36 Perf
ARCHITEUTHIS 2
Jacques SILVE
FRA
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,014
Swan 55
NAKAMAL
Valérie Fumat
GRB
La Nautique
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,013
A35 2.10
Archi Med
Philippe Perrin
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,011
Mini 6.50 Pogo 2
Pop Pop
Olivier LE BRUN
FR
Club Nautique de la Marine Toulon (CNMT)
3-Monocoques jaugés IRC duo
1,009
J109
Jubilee
Jonathan Bordas
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,004
First 36.7 GTE 2,20
FEELING GOOD
AUBOIROUX Marcel
FR
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,003
J88
Akka
Guillaume DELMON
FR
SN La Ciotat
1-Monocoques jaugés IRC equipage
1,001
Elan 37
GODZILLA 2
Julien Boucard
FR
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,996
jpk 10 10
raging bee
jean-luc hamon
FR
club nautique marine toulon
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,995
Dufour 334 Trophy
Equinox
Christophe de la Porte
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,995
JPK1010
Blue 007
Dominique d’Andrimont
FRA
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,995
JPK 10.10
ROSTANBAR 2 – VILLE DE ST MADNRIER
MAZOYER Philippe
FR
ANSM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,994
SUNFAST 3200 R2
Virus 3
JEAN LORDET
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,994
First 36.7
Esprit d’aventurière
Nathalie Acker
FR
ANSM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,992
JPK 1010
AR WECH ALL
MICHEL PELEGRIN
FR
ANSM
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,991
JPK1010
ilogan
Pierre PERDOUX
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,987
A31
Havana Glen
Frédéric TIAN
FR
Société Nautique de Marseille
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,986
sloop
telemaque 2
sébastien henri
fr
snm
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,986
ELAN 310 2.15
CertiCycle
Alexandre Bigot
FRA
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,984
A31
Romarin
Antoine Bommier
FR
CNTL
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,984
SF 3200
Epsilon
jean Rameil
fr
cnmt
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,977
X34
PARADOXE
Patrick Lederer
FRA
CNTL
2-Monocoques jaugés IRC solo
0,968
J92
JIRAGLIA
FREDERIC STOCLET
FR
US GAZELEC
2-Monocoques jaugés IRC solo
0,962
beneteau first 31.7
Ultimate
Damien Naef
BEL
CNP
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,945
DRAC
Fantôme
Gilles GONZALES
fr
SNM
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,937
FIRST 31.7
RESET
TRISTAN GIREUD
FR
IYCH
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,873
Clipper mc
Kertios 3
Bourriot
Fra
Snm
2-Monocoques jaugés IRC solo
0,0
Wauquiez Opium 39
STERAVI
Stéphane Henrard
Belgique
Cntl
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
US GAZELEC Voile IDF
Julien ALEXANDRE
FR
US GAZELEC Voile IDF
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
CSE Airbus Helicopters 1
Axel Van de Vyvere
FR
ASAH
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,0
First 310 GTE
Fast and Furious
Benjamin Atlani
FR
CNTL
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
YDH DREAM TEAM
conti frederic
FR
YDH
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
YDH 2
frederic morillon
FR
YDH
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
YDH 3
stephane cholet
fr
YDH
4-Monotypes
0,0
grand surprise
TECHSUD
marc avazeri
FR
snm
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise Team Winds
CONFLUENCE
Thomas FETTIG
FR
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
Airbus Toulouse
Stephane Marciak
FR
AIYS Airbus
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
CSE Airbus Helicopters 2
Antoine Maussion
FR
ASAH section voile
1-Monocoques jaugés IRC equipage
0,0
A35
ASACA LA NAUTIQUE
LOIC LE HELLEY
FRANCE
SNM
4-Monotypes
0,0
GRAND SURPRISE
LA NAUTIQUE 9
VITO CAMPANA
FRANCE
SNM
4-Monotypes
0,0
grand surprise
numericompta
paul d’Ortoli
Fr
CNTL
4-Monotypes
0,0
Grand Surprise
USGAZELEC VOILE IDF 2
Gerard Deloge
FR
US GAZELEC VOILE IDF
3-Monocoques jaugés IRC duo
0,0
JPK
Jeanne
DUFFAUD
FR
CNTL

Toutes les photos de Piérik Jeannoutot : ICI

NOS PARTENAIRES
https://www.banquepopulaire.fr/
https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/newsletter/?utm_source=bloc_abo_partenaire_newsletter-voilesetvoiliers&utm_medium=Display&utm_campaign=MH2024&utm_content=NLVV
https://figaronautisme.meteoconsult.fr/
https://www.laprovence.com/
https://www.rtl2.fr/
https://marsail.com/
https://www.maregionsud.fr/
https://www.departement13.fr/
https://www.ampmetropole.fr/
https://www.marseille.fr/
https://www.ffvoile.fr/ffv/web/portail/
https://www.uncl.com/
https://ycfrance.fr/
https://www.uship.fr/
https://www.facebook.com/profile.php?id=100063778530406
https://www.facebook.com/SeaYouStore/
PARTAGER