Les régates

SNIM 2024

29 mars au 1er avril 2024
JaugeCoef. TCCTypeBateauSkipperNation.Club
IRC SOLO0.971Sun Fast 35La Tassée 5Frédéric DumolardFrance[FR]YCF
IRC EQUIPAGE1.202IRCalbatorPHILIPPE FRANTZFrance[FR]YCF
IRC EQUIPAGE1.384IRC52arobas²Gérard LogelFrance[FR]SNST
MONOTYPE1J70JEROBOAMClément BrillaudFrance[FR]ISPE BISCAROSSE
MONOTYPEGrand surpriseCLOPORTEBernard Le BotFrance[FR]Teamwinds Méditerranée
IRC EQUIPAGE1.082DUFOUR 44 PerfMAIANAVincent FOURQUETFrance[FR]YC CANET EN R
MONOTYPE1J/70JUMPARONDphilippe BONAVITAFrance[FR]UNM
IRC EQUIPAGE1.042jpk998bartstephane sollariFrance[FR]
IRC EQUIPAGE1.114Grand soleil 44 perfAndiamoEric BrioistFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.028X35Rollmop\'s5Nathalie-MouretFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE0.998Elan 37Godzilla 2Julien boucardFrance[FR]Snm
MONOTYPE1J70JACKPOTESEMMANUEL FOURNIERFrance[FR]CVA ARCACHON
MONOTYPE1J70JGATORBERNARD MORIEULFrance[FR]UNM
MONOTYPE1J70JAWS TOOGonzague MARRAUD des GROTTESFrance[FR]Arcachon
IRC DUO0.993JPK 10.10Blue 007michel sastreFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.383TP52Team GuénifeyJulien LLORCAFrance[FR]
MONOTYPE1J70BLACK BOARDLionel TISSOTFrance[FR]SRV ANNECY
IRC SOLO1.039JPK 10.80Callistoarnaud VuilleminFrance[FR]yacht club Campoloro
IRC EQUIPAGE1.266Ker 46Tonnerre de GlenAlexis LEPESTEURFrance[FR]
IRC EQUIPAGE1.181Farr 45Millenium CondorJean Baptiste FeraudFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.197KER40VITO2.3gian marco magriniLuxembourg[LU]SNST
MONOTYPE1J70Le TibNicolas RostandFrance[FR]Cercle Nautique de La Flotte en Re
IRC EQUIPAGE1.165Judel Vrolijk 45LEUThierry DeseineFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.094X41 2,5chaud bouillantLionel ZERBONIAFrance[FR]Club Multicoque de Hyères
IRC EQUIPAGE0.977J92BagatelleHolger TechenFrance[FR]DSCL
MONOTYPE1J 70AlbertoOlivier SouléFrance[FR]CVA
IRC EQUIPAGE1.216Ker 40 3.0Chenapan4Gilles CAMINADEFrance[FR]YCF
IRC DUO0.993JPK10.10JUBILATIONSBruno MAERTENFrance[FR]CNTL
IRC EQUIPAGE1.061GioGioGio Giophilippe marianiFrance[FR]
IRC EQUIPAGE1.010A35 2.10Archi MedPhilippe PerrinFrance[FR]CNTL
IRC EQUIPAGE1.018GRAND SOLEIL 37 B1CSAGOLABrice AQUEFrance[FR]CNTL
IRC EQUIPAGE1.015A35ASACA LA NAUTIQUELOIC LE HELLEYFrance[FR]SNM
MONOTYPEGRAND SURPRISELA NAUTIQUE 9LUCAS DELMASFrance[FR]SNM
IRC DUOJpk 1010iloganPierre PerdouxFrance[FR]CNTL
MONOTYPE1J/70Jiminy CricketPatrick TORFOUFrance[FR]Société régates à voile d\'Annecy
IRC EQUIPAGE1.057MAT 1070CheckMATeJean-Yves Le GAllBelgium[BE]SNM
IRC EQUIPAGE0.988JPKEXPRESSOGUY CLAEYSFrance[FR]SNST
IRC SOLO0.982JPK 1010TELEMAQUE 2ERIC.MERLIERFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.018Grand Soleil 37 RacingWeekEnd Millionaire 3Yves GINOUXFrance[FR]CNTL Marseille
IRC EQUIPAGE1.014Dufour36PerformanceARCHITEUTHIS²jacquesSILVEFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.001DEHLER 36 SQOVERDOSE CHARLYLUC BARADATFrance[FR]CNTL
IRC DUO0.930DEHLER 29GTESARBACANENicolas FLEURYFrance[FR]SNEM
IRC EQUIPAGE1.296Ice Yacht 53 stSOLEAGjean Yves ThomasFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE0.996SELECTION37RelaxGUILLOTFrance[FR]CVMARTIGUES
MONOTYPE1J70Force GÉric GuignéFrance[FR]
IRC EQUIPAGE0.914sloop SIGMA 33 ODDJIM JIMmaxime d\'AntuonoFrance[FR]U.N.M
IRC EQUIPAGE1.070FIRST 40SLOUGHIPaul RivasFrance[FR]Cercle Nautique Palavas
MONOTYPEJ70libeccioMaxime BardinMonaco[MC]Yacht Club de Monaco
IRC EQUIPAGE1.228NEO 430 RomaAFAZIK IMPULSEYves GROSJEANFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.015Dufour36 performanceKarinyaHerve GrotardFrance[FR]Sans
IRC EQUIPAGE1.290KER 46Lisa RFRANCESCO BERTONEItaly[IT]CV LA SCUFFIA
IRC EQUIPAGE0.992JPK1010RAGINGBEEjean-luchamonFrance[FR]CNmarineToulon
IRC EQUIPAGE0.987Dufour 334 TrophyEquinoxChristophe de la PorteFrance[FR]CNTL
MONOTYPEJ/70SAILING IMPACTPhilippe GUIGNEFrance[FR]YCF
IRC EQUIPAGE1.013COMET 38SYEMAYABREYSSE JEAN MARCFrance[FR]cvm
MONOTYPEGrand SurpriseUSGAZELEC voile IDF 1Julien AlexandreFrance[FR]USGAZELEC Voile IDF
IRC EQUIPAGE1.179MAT11.80Jacanda 3Marc ROUANNEUnited Kingdom[GB]
IRC EQUIPAGE1.040Sun Fast 30 One DesignAlwena for Pure OceanIan GARRETAFrance[FR]UNM
IRC SOLO1.056Figaro 2DUNBEEStephane HenrardBelgium[BE]CNTL
MONOTYPE0J70Team 838Alec ArdinSwitzerland[CH]
MONOTYPEJ70le J c’est le SMatthieu SorinFrance[FR]UNM
MONOTYPEJ70TRISKELLFernando ALONSOFrance[FR]UNM
IRC EQUIPAGE1.007J99ALMOGAVERANTOINE ILLESFrance[FR]CN PALAVAS
IRC EQUIPAGE0.974ELAN 310MAGE CONSEILSPIERRE BENARDFrance[FR]CNTL
MONOTYPE0Grand SurpriseCANAILLEPierre-Francois BergerFrance[FR]Spi d\'Oc
IRC EQUIPAGE1.066Farr36ChihuahuaOlivier BOUQUETFrance[FR]Club nautique de la napoule
IRC EQUIPAGE1.075FIRST 40 RCSEVEN-MANIDOMINIQUE MASSOTFrance[FR]CNP PALAVAS LES FLOTS
IRC EQUIPAGE1.114Grand Soleil 44AlfaoréLouis DelilleFrance[FR]CVB
IRC EQUIPAGE1.031X37 SPORTPATITIFAPIERRE ORTOLANFrance[FR]CNTL
IRC EQUIPAGE1.052Grand Soleil 40Rivas YachtingGILLES RIVASFrance[FR]Cercle Nautique Palavas
IRC EQUIPAGE1.108FIGARO BENETEAU 3ONE PONANTandré luc Morante PerezFrance[FR]CNTL
MONOTYPEgrandsurpriseteamwinds_originalmartin TEXEREAUFrance[FR]Teamwinds
IRC EQUIPAGE0.998FIRST 36,7 2,20FEELING GOODMarcel AUBOIROUXFrance[FR]SNM
MONOTYPEJ70No-Limit 2Lucas daunarFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.054Farr30MOJOEmmanuel LecomteFrance[FR]CNTL
MONOTYPEGRAND SURPRISEYDH DREAM TEAMFREDERIC CONTIFrance[FR]YDH
IRC EQUIPAGE1.054Hanse430gillesDELOREFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE0.986A31FIRSTY 3Philippe GUYONFrance[FR]SNBandol
IRC EQUIPAGE0.987Sunfast 3200Black PearlMatthieu JeandelFrance[FR]CNTL
MONOTYPE0GRAND SURPRISEEscogriffe by MORPHOJean Marie MechelanyFrance[FR]SNM
MONOTYPEGRAND SURPRISEVA NU PIEDSAdrien DesuzingeFrance[FR]CN SCIEZ
IRC DUO1.002Xp 33MaverickPaul DRURYFrance[FR]SNB
IRC EQUIPAGE1.168Sydney 43 GTSLong courrierGery trentesauxFrance[FR]Royal yacht squadron
MONOTYPE0.9259Grand SurpriseTEAM AÉRONAVALEGaëlle EtienneFrance[FR]
IRC EQUIPAGE1.064Classe 9.50Hydro Mar\'SailQuentin POTTIERFrance[FR]
IRC EQUIPAGE1.084J111merlinMICHEL BUFFETFrance[FR]SOCIETE DES REGATES D ANTIBES
IRC EQUIPAGESwan42Andante 4Bernard MarchantBelgium[BE]Rbsc
MONOTYPEGrand SurpriseLouis Dreyfus TravoceanBaptiste GourbesvilleFrance[FR]
MONOTYPEJ70Pôle Inshore SudJuliaFrance[FR]Cannes Jeunesse
IRC SOLO0.995MMW33CipangoJean-francois OuilletFrance[FR]CNTL
MONOTYPEGrand surpriseCSE AIRBUS HELICOPTERSPierre FeyzeauFrance[FR]ASAH section voile
MONOTYPE0Grand-surpriseMassilia VoileFrançois SallerinFrance[FR]Centre municipal de voile
IRC SOLO1.021Jpk1030WALILIRichard delpeutFrance[FR]SRA
MONOTYPEJ70BPJEPS1Ligue 112France[FR]LIGUE 112
MONOTYPEJ70BPJEPS200France[FR]LIGUE112
MONOTYPEJ70BPJEPS300France[FR]LIGUE112
MONOTYPEGrand Surpriseteam winds regattaMerleFrance[FR]team winds
MONOTYPEgrand surpriseLes pilotesPierre Yves PlassardFrance[FR]team winds
IRC EQUIPAGE1.006J88AkkaGuillaume DELMONFrance[FR]SN La Ciotat
IRC EQUIPAGE1.148FARR 40MAGIC EXPRESSLAURENT LAVAYSSEFrance[FR]YCGM
IRC EQUIPAGE1.037DEHLER 38TOYOTA AUTOSPRINTERErik LacosteFrance[FR]CNTL
IRC EQUIPAGE0.984Archambault A31Havana GlenFrédéric TianFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.003J 109Happy Few TooJean-Paul MOURENFrance[FR]SNM
IRC EQUIPAGE1.075A40RCElegantlyThierry FOUCAUTFrance[FR]SNM
MONOTYPE0J70Jeune made in SUDXavier ROHARTFrance[FR]La Pelle Marseille

Jour 4 : joyeuse Snim !

Comme on ne peut pas changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter sa voile. Magistrale démonstration à la Semaine Nautique Internationale de Méditerranée, où les comités de course ont réussi un véritable Tetris organisationnel pour le plus grand bonheur de la centaine de concurrents et du millier d’équipiers représentant huit nationalités qui ont joué une partition engagée et virtuose. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise météo.
Il n’y a qu’une mauvaise lecture, une mauvaise anticipation ou un manque de courage dans la mise en œuvre. Aujourd’hui, ce fut une météo magique.

À l’évidence, les équipes d’organisation de la Société Nautique de Marseille ont atteint leur olympe.

Conforme à sa réputation, la Nautique a organisé une Snim sport et rock sur l’eau avec un accueil aux petits oignons à terre. La crainte d’une course blanche avec notamment un coup de sirocco s’est dissipée au fil des jours, validant des courses au quotidien, pour terminer en ce lundi de Pâques avec un temps printanier, et une remise des prix endiablée en présence de la marraine, la championne du monde de Kitefoil, membre du Team Voile de la Banque Populaire Méditerranée, Lauriane Nolot.

En rade nord, “Magique, avec du soleil du sud-sud/ouest, 12 à 14 nœuds, ça moutonne légèrement, le vent est stable…“ , évoque Philippe Faure qui a lancé une course côtière de 16 milles nautiques, pour ce dernier jour et qui évoque en conclusion : “Vue la météo qui était prévue, on arrive à tirer sept courses. Si on me l’avait dit il y a trois jours, je l’aurais jamais cru. Belle édition.“
Côté résultats, en IRC1, les Italiens de Lisa R confirment leurs premières intentions en remportant la catégorie reine, malgré une belle remontée de Long Courrier qui remporte les deux dernières manches. Le titre en IRC2 revient aux Héraultais du First 40 RC Seven Mani, avec 4 victoires sur 7 courses. En IRC3, Brice Aqué remporte sa première Snim, à la barre de son Grand Soleil 37 Sagola. “C’est une première ! Ça fait plaisir de gagner devant le champion d’Europe en titre. On avait un équipage tout nouvellement constitué et ça s’est bien passé. Tout le monde avait un bon niveau, et on a réussi à trouver les bons fonctionnements.“
Enfin, en équipages réduits, Ilogan de Pierre Perdoux remporte facilement l’épreuve chez les duos et Eric Merlier sur Telemaque gagne chez les solos. “Je remporte toutes les manches en solo, et ma petite satisfaction, aujourd’hui, est d’avoir terminé devant des JPK1010 en duo. J’arrive deuxième de la flotte en temps réel. A bateau égal, c’est toujours satisfaisant pour un solo de battre des duos. On a eu une journée agréable, moins dure physiquement que les autres jours, je me suis régalé.

SNIM ©PierikJeannoutot 1175

En rade sud, même topo. “On a commencé avec du vent d’ouest, 5/7 nœuds dans la première course, et on est monté crescendo à 10/12 nœuds“, explique Corinne Aubert. “De superbes conditions pour proposer deux bananes aux J/70, qui souhaitaient terminer assez tôt, quatre bananes aux Grand Surprise, et enfin, une banane et un côtier de 8 milles aux IRC4. On termine sur une journée champagne, ce qui nous permet de remettre les pendules à l’heure et montrer ce qu’est un vrai temps marseillais.“
Chez les IRC4, Godzila 2 réussit la moitié de son pari, et reprend une seule place aux deux JPK, dans le petit temps où il est plus à l’aise et termine derrière l’inévitable Guy Claeys sur Expresso.
En J/70, Team 838 de la SN Genève remporte la catégorie, en s’adjugeant les deux manches du jour. “On est très content“, raconte Mathieu Fischer, “les conditions étaient très difficiles ce week-end, surtout pour un équipage jeune comme le nôtre – 24 ans de moyenne d’âge – pas habitué à naviguer dans ce type de conditions. Très belle expérience et très contents de notre première à Marseille. Nous reviendrons l’an prochain.“
Enfin, en Grand Surprise, Louis Dreyfus Travocean remporte la série devant CSE Airbus Helicopters.
 
Le bilan d’Henri Escojido – Président de la SNM
“Je m’étais engagé, lors du premier briefing : plus de 100 bateaux sur l’eau, et moins de 50 nœuds de vent. J’ai tenu ma promesse, c’est une évidence. Cette 58e Snim s’est très bien passée. On a réussi, grâce aux prodiges réalisés par les comités de course et à toute l’équipe de la Nautique, notamment les mouilleurs, qui ont fini très tard, à lancer suffisamment de courses tous les jours sur les bons créneaux horaire, à la satisfaction des concurrents. Les conditions étaient musclées avec un magnifique parrainage de l’intersyndicale des éleveurs de grenouilles. Notre bilan est conforme à nos prévisions habituelles. L’avenir ? Nous avons une belle régate de grade 3 très courue, une bonne qualité de l’accueil mis en place, et nous souhaitons continuer à travailler à l’ouverture de la voile aux jeunes. En ce sens la classe des J/70 est une très belle plateforme, on a besoin de cette passerelle entre la voile légère et l’habitable pour constituer des équipages. Je conclurai en remerciant l’ensemble de nos partenaires, sans qui rien n’est possible.
 
Sur les pontons
Le mot de Jean-Luc Denéchau Président de la FFV
“Je suis très heureux d’être présent à la Snim, c’est une épreuve qui lance la saison voile en Méditerranée, donc c’est important pour moi d’être ici et de montrer tout l’intérêt de la FFVoile pour cette épreuve où il y a un gros niveau d’exigence et une belle convivialité. Le prochain objectif, c’est les J.O. 2024. La voile vit une très belle année, avec une exposition médiatique fantastique si on rajoute l’America’s Cup et le Vendée Globe.
Marseille dans dix ans ? L’objectif est de faire en sorte que l’ensemble des Marseillais regarde vers la mer. La municipalité a aussi cette ambition. Il va rester cet outil fantastique qu’est la Marina Olympique où l’on pourra s’entraîner, découvrir la voile et rêver de haute performance. Il est très important qu’il y ait une nouvelle classe d’âge qui puisse découvrir la voile et le nautisme.“

Vus sur les pontons
Paul Ayasse, Clara Bayol, Francesco Bertone, Philippe Bonavita, Vincent Biarnès, Sofian Bouvet, Christine Briand, Hervé Cunningham, Giovanni di Vincenzo, Thierry Fouchier, Ian Garreta, Philippe Guigné, Denis Infante, Bernard Mallaret, Lauriane Nolot, Bertrand Pacé, Xavier Rohart, Géry Trentesaux…

La flamme
Quel plus bel hommage de confier la flamme olympique, le 8 mai, à Loïc Le Helley, sur le A35 Asaca La Nautique, qui sera l’un des porteurs. Le responsable de la base de l’école de voile de la Nautique a une histoire passionnelle avec les Jeux Olympiques. “J’ai été présélectionné pour les Jeux Olympiques de Barcelone, puis j’ai tenté l’olympiade suivante et j’ai eu un pépin de santé qui a mis fin à mes rêves”, conclut celui qui a embrassé une carrière de prof de mathématique, avant de développer l’école de voile de la Nautique. Habitué de la Snim depuis de nombreuses années – à laquelle il participe avec des élèves de l’école – Loïc a été rejoint en début d’année, par Lucas Delmas, en lice sur La Nautique 9 en Grand Surprise.

Le Champion : Bertrand Pacé
On retrouve Bertrand Pacé à bord de Force G Give me Five, le bateau rochelais, à la Snim. Dans son palmarès à rallonge, huit tours de France à la voile et plusieurs participations à l’America’s Cup.

Maguelonne Turcat

Les classements généraux
IRC 1 – 7 courses dont 6 retenues
1/ Lisa R (Francesco Bertone – GB) – 9pts
2/ Long Courrier (Gery Trentesaux – SN Trinité) – 12pts
3/ Tonnerre de Glen – (Dominique Tian – SNM) – 25pts

IRC 2 – 7 courses dont 6 retenues
1/ Seven-Mani – (Dominique Massot – CN Palavas) – 8pts
2/ Chaud Bouillant – (Lionel Zerbonia – CM Hyères) – 9pts
3/ Alfaore – (Louis Delille – CV Bormes) – 17pts

IRC 3 – 7 courses dont 6 retenues
1/ Sagola – (Brice Aque – CNTL) – 9pts
2/ Weekend Millionaire 3 – (Yves Ginoux – CNTL) – 11pts
3/ Chihuahua – (Olivier Bouquet – CN La Napoule) – 19pts

IRC 4 – 8 courses, 7 retenues
1/ Expresso (Guy Claeys – SNST), 10pts
2/ Godzila2 (Julien Boucard – SNM), 16pts
3/ Raging Bee (Jean-Luc Hamon – CNM Toulon), 20pts

Solo – 4 courses, 3 retenues
1/ Télémaque 2 (Eric Merlier – SNM) – 3pts
2/ Walili (Richard Delpeut – SR Antibes) – 6pts
3/ Dunbee (Stéphane Henrard – CNTL) – 13pts

Duo – 4 courses, 3 retenues
1/ Ilogan (Pierre Perdoux – CNTL) – 4pts
2/ Jubilations (Bruno Maerten – CNTL) – 6pts
2/ Blue 007 (Michel Sastre – SNM) – 6pts

J/70 – 5 courses, 4 retenues
1/ Team 838 (Alec Ardin – SN Genève) – 4pts
2/ Triskell (Fernando Alonso – UNM) – 15pts
3/ Black Board (Lionel Tissot – SRV Annecy) – 15pts

Grand Surprise – 9 courses, 8 retenues
1/ Louis Dreyfus Travocean (Baptiste Gourbesville – ISHUA) – 16pts
2/ CSE Airbus Helicopters (Pierre Feyzeau – ASAH Section voile) – 19pts
3/ Team Winds Regatta (Fabrice Merle – CNTL) – 21pts

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58e édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024
– Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage, ouverte également aux monotypes
– Parrainée par Lauriane Nolot, championne du monde de Kitefoile et membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée
– Coupe de France J70
– Plus de 100 équipages et de 1 000 équipiers de 8 nations
 
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
Portable (0)6 09 95 58 91
E-mail magturcat@gmail.com

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

Jour 3 : une Snim en mer et contre tout

Face aux défis posés par la météo qui préoccupent la majorité des habitants de l’hexagone depuis quelques jours, les comités de course de la 58e Snim ont une nouvelle fois réussi à valider une belle après-midi de courses. Les manches du jour ont été animées par les creux de deux mètres d’une belle houle venue du sud, et propulsées par un vent calé autour de 20-25 nœuds de sud-est, bien installé sur les rades phocéennes depuis le début du week-end. Un dimanche de Pâques comme les affectionnent les marins. Du vent, de la bagarre, et une belle soirée gastronomique sous le signe de l’Olympisme pour clôturer la journée.

Du grand sport au nord
Les comités avaient décidé d’un briefing à 9h30, un rendez-vous délicat pour les concurrents avec une heure de sommeil en moins et un surcroit de fatigue dû aussi aux efforts de la veille. Avec un vent autour de 20 nœuds, la journée s’annonce sportive, mais c’est surtout l’état de la mer qui vient du large, bien formée, avec des creux de deux mètres, qui occupe les esprits. Affalé de l’aperçu à midi pour toutes les classes. En rade nord, c’est compliqué pour les équipes embarquées de Philippe Faure avec une grosse mer du sud, et une houle qui n’est pas dans l’axe du vent. Toutes les classes commencent par une banane, et les équipages réduits sont envoyés sur un côtier. On assiste à quelques manœuvres de spi aléatoires et un contact entre Alfaore et Archimede. Les autres font leur bonhomme de chemin. Le programme enchaîne avec un côtier en rade nord pour les IRC 1, 2 et 3.
Au terme de la journée, en IRC1, Lisa R conforte sa place de leader. Francesco Bertone, tacticien sur le Kerr 46 : “On est agréablement surpris, car on s’interrogeait sur les performances du bateau dans la brise. On s’est peu entraîné avant de venir, et uniquement dans du petit temps. On voulait commencer la saison en mars, en France, et la Snim était une belle option avec un beau plateau.“
En IRC2, Seven Mani et Chaud Bouillant sont au coude à coude avant d’attaquer la dernière journée. Extrêmement serré aussi en IRC3, où le duel au sommet tourne à l’avantage de Sagola. François Barbet régleur de voiles d’avant, précise : “On a eu des conditions compliquées avec un vent oscillant et une petite houle sympa formée ! L’objectif c’est de gagner, clairement.“
Rien de changé chez les équipages réduits qui ont fait un côtier dans l’après-midi. Ilogan de Pierre Perdoux est en tête en duo, Télémaque d’Eric Merlier chez les solos.

SNIM ©PierikJeannoutot 04291

Le dos rond en rade sud
Corinne Aubert a réussi à envoyer une manche pour les J/70 avant leur retour au port. “Les conditions étaient vraiment musclées et j’ai préféré les renvoyer à terre après la première banane, même si c’est un peu tombé, une heure après. Il y avait des rafales à 32 nœuds, un peu compliqué pour eux“. “On avait anticipé cette météo, car on s’attendait même à ce que ce soit un peu plus fort“, raconte Alexis Megevand, tacticien du bateau suisse Team 838 de la Société Nautique de Genève. “On est passé en tête au vent. Au portant, comme on était bien devant, l’objectif était finir sous contrôle, sans casser”… pour finir en tête de la manche et prendre la tête du général. “Et maintenant ? Vu qu’on y est, l’idée c’est de la gagner cette première Snim à laquelle on participe”.
En IRC4, après une banane et un côtier, la belle opération du jour est à mettre sur le compte d’Expresso qui reprend la première place acquise vendredi soir.
“Aujourd’hui, c’était plus un temps pour les JPK1010. Assez étonnamment, hier, ils n’ont pas réussi à faire le trou, comme ils le font d’habitude“, raconte Julien Boucard sur Godzila2, qui rétrograde deux places au général. “Demain devrait nous être plus favorable, avec le petit temps prévu pour rattraper les deux JPK“. Objectif podium quoiqu’il arrive pour les sociétaires de la Nautique.
Enfin, chez les Grand Surprise, la team Louis Dreyfus Travocean est en tête du général après une journée fructueuse sur les trois bananes.
 
Sur les pontons
Sur la route
Présent sur la Snim pour la 2e fois, le Sydney 43 GTS Long Courrier a pris la route pour rejoindre Marseille. “On a préféré éviter Gibraltar et les orques“, sourit Gerry Trentesaux, “sans safran, on n’aurait pas pu naviguer pendant six mois“ . Les convoyeurs ont du souci à se faire et peuvent attaquer une reconversion en chauffeur PL.

Soirée des cinq continents
La Société Nautique de Marseille a souhaité faire un clin d’œil aux Jeux Olympiques de Paris 2024, dont les épreuves de voile auront lieu à Marseille. La soirée des équipages se pare aux couleurs des cinq anneaux, avec la possiblité de déguster et/ou de découvrir la gastronomie des cinq continents. A savoir : un chili con carne aux épices douces représentant l’Amerique, un bœuf mafé arachide, patates douces pour l’Afrique avec ses patisseries marocaines, un riz sauté au poulet et curry d’ananas pour l’Océanie, un porc au caramel et ses herbes fraiches avec riz blanc pour l’Asie et enfin des fusilotti au pesto rosso et parmegiano reggiano avec leurs desserts français pour l’Europe.
“Beau challenge de pouvoir préparer des plats d’univers différents sur la Snim, ça change“, sourit Yoann Trascinelli, le responsable de salle de La Nautique.

Le sens de l’accueil
“Ça fait plaisir, on est bien reçu par la Société Nautique de Marseille, il y a un vrai sens de l’accueil. Quand tu rentres de régate, que tu as la dalle et que l’on t’accueille sur le ponton, avec à manger et à boire, c’est vraiment appréciable”… Dixit l’équipage J/70 en provenance de Genève.

Le chiffre : 50
Il y a 50 ans, Gerry Trentesaux disputait sa première course du RORC sur le bateau familial. Le dernier président en titre de l’UNCL – avant la fusion avec le Yacht Club de France – se souvient : Il y a beaucoup de bons souvenirs. Le départ de mon premier Figaro en 1984. Je termine 3e derrière Christophe Auguin et premier bizuth. J’ai du gagner à peu près 150 courses du RORC, le Fastnet, Sydney Hobart, Middle Sea race“ . L’enthousiasme est intact. “Très heureux de participer à ma deuxième Snim. On est remarquablement bien reçu par la Nautique“.
 
Le Champion : Xavier Rohart
Les filles qui naviguent avec l’ancien médaillé olympique en parlent le mieux, notamment Verona Trapani : “C’est un regard extérieur, c’est du conseil sur les réglages, la stratégie, la synergie à créer entre les unes et les autres. Il est exigeant et juste. Il ne crie pas, c’est la force tranquille…“ Un bel hommage au grand Xavier, entraîneur à la Ligue, apprécié et respecté par les jeunes. Les filles espèrent terminer dans les dix premiers. Voire huit…
L’équipage Jeune Made in Sud est sixième au général, après cette deuxième journée.

Maguelonne Turcat

Les classements provisoires (avant jury)
IRC 1 – 6 courses dont 5 retenues
1/ Lisa R (Francesco Bertone – GB) – 7 pts
2/ Long Courrier (Gery Trentesaux – SN Trinité) – 11pts
3/ Tonnerre de Glen – (Dominique Tian – SNM) – 20pts
 
IRC 2 – 6 courses dont 5 retenues
1/ Seven-Mani – (Dominique Massot – CN Palavas) – 7pts
2/ Chaud Bouillant – (Lionel Zerbonia – CM Hyères) – 7pts
3/ Alfaore – (Louis Delille – CV Bormes) – 14pts

IRC 3 – 6 courses dont 5 retenues
1/ Sagola – (Brice Aque – CNTL) – 7pts
2/ Weekend Millionaire 3 – (Yves Ginoux – CNTL) – 9pts
3/ Chihuahua – (Olivier Bouquet – CN La Napoule) – 17pts

IRC 4 – 5 courses, 4 retenues
1/ Expresso (Guy Claeys – SNST), 7pts
2/ Racing Bee (Jean-Luc Hamon – CNM Toulon), 8pts
3/ Godzila2 (Julien Boucard – SNM), 11pts

Solo – 3 courses, 3 retenues
1/ Télémaque 2 (Eric Merlier – SNM) – 7pts
2/ Walili (Richard Delpeut – SR Antibes) – 9pts

Duo – 3 courses, 3 retenues
1/ Ilogan (Pierre Perdoux – CNTL) – 4pts
2/ Blue 007 (Michel Sastre – SNM) – 6pts
3/ Baby Blue (Antoine-Teva Rameil – CNTL) – 8pts

J/70 – 3 courses, 3 retenues
1/ Team 838 (Alec Ardin – SN Genève) – 6pts
2/ Sailing Impact (Philippe Guigne – YC France) – 10pts
3/ Black Board (Lionel Tissot – SRV Annecy) – 13pts 

Grand Surprise – 5 courses, 4 retenues
1/ Louis Dreyfus Travocean (Baptiste Gourbesville – ISHUA) – 7pts
2/ CSE Airbus Helicopters (Pierre Feyzeau – ASAH Section voile) – 10pts
3/ Team Winds Regatta (Fabrice Merle – CNTL) – 11pts
 

SNIM ©PierikJeannoutot 04957


Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58e édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024
– Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage, ouverte également aux monotypes
– Parrainée par Lauriane Nolot, championne du monde de Kitefoile et membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée
– Coupe de France J70
– Plus de 100 équipages et de 1 000 équipiers de 8 nations
 
Programme
Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

Société Nautique de Marseille

Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
Portable (0)6 09 95 58 91
E-mail magturcat@gmail.com

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

Jour 2 : La Snim jusqu’au Crépuscule

Le samedi noir craint par l’organisation de la Société Nautique de Marseille s’est, comme par magie, transformé en un samedi sportif sur l’eau en milieu d’après-midi, permettant à l’ensemble de la flotte d’enchaîner les manches jusqu’à la tombée de la nuit par 15 à 20 nœuds de vent de secteur sud-est et dans des conditions de mer finalement très praticables après le violent passage du front à la mi-journée.
 
Jusqu’au crépuscule…
“Une Snim à l’ancienne“, souligne François-Xavier Li, numéro un sur Tonnerre de Glen. Une Snim qui renoue avec les conditions musclées que les anciens ont connu durant tout un week-end, de par sa programmation pendant les fêtes de Pâques, particulièrement tôt cette année. Depuis toujours, la réputation de la Snim tient à ce positionnement printanier, souvent synonyme de coup de vent.
En ce samedi, il semble acquis que le vent fort doit tomber en début d’après-midi, mais la flotte qui quitte le port après le briefing de midi, revient à quai dans l’heure qui suit. “C’est impraticable, explique Philippe Faure. “On a 35/40 nœuds, on va attendre un peu. On rentre”… Tout le monde rentre sauf Corinne Aubert, seule dans la rade à guetter la fenêtre. Sur le coup des 14h30, la présidente du rond sud donne le feu vert pour toutes les classes. On prend les mêmes et on recommence. A 16h10, les IRC4 ouvrent le bal, suivis des J/70 et des Grand Surprise. Même topo en rade nord, excepté les solos restés au port, après la claque prise. Le soleil arrive dans la partie, la mer est plate, 20 nœuds de vent, l’idéal !
“On a bien fait d’être patient et persévérant“, conclut Corinne Aubert. Deux bananes pour les Grand Surprise, même chose pour les bateaux « attrayants, légers et planants », tels que se définissent eux même les J70. Une banane et un côtier de 6 milles pour les IRC4.
Habitués des lacs, les savoyards de Black Board, pour leur 3e Snim, mènent la danse en J/70, avec deux places de deuxième. “Les manches étaient bien disputées et à la moindre erreur, on perdait des places, raconte Benjamin Bruchet. “C’est notre première navigation de l’année, et c’est la première fois que l’on fait aussi bien sur la Snim. On va essayer de garder notre place, nous faire plaisir et ne rien casser. On n’est pas habitué à ce temps, mais ça apprend à barrer, à passer le clapot. C’est pour ça qu’on vient, pour chercher ce type de conditions”. En Grand Surprise, François Sallerin remporte les deux courses. Tout sauf une surprise…

SNIM ©PierikJeannoutot 03416

Quant aux IRC4 arrivés les derniers au buffet après leur côtier au crépuscule, la belle opération du jour est à mettre sur le compte de Godzila2 de Julien Boucard, qui fait le doublé et détrône Expresso.
Enfin une arrivée de nuit sur la Snim“, sourit Philippe Faure. L’ensemble des grands IRC du rond nord se sont offerts deux bananes et 15/18 nœuds sur une mer belle en cette fin d’après-midi. En IRC1, Team Guenifey a bien dépoussiéré son TP52 en s’adjugeant les deux courses du jour, après la petite casse de la veille, devant les Italiens de Lisa R, qui prennent deux deuxième place, mais mènent la classe au général. En IRC2, pas de changement dans la hiérarchie, tandis qu’en IRC3, Sagola et Weekend Millionaire 3 jouent au chat et à la souris.
Les solos, après avoir mis le nez dehors, sont rentrés au port, préférant rester à quai. Les duos ont effectué un côtier de 12 nautiques autour du Frioul. Ilogan de Pierre Perdoux remporte sa deuxième course en deux jours.

Sur les pontons
Comme on se retrouve 1
Ils viennent de partager une aventure de quatre ans, sur le projet Minots de la Nautique et évidemment, copains d’enfance (première Snim à 9 ans), ils ne se sont pas vraiment perdus de vue. Après de nombreuses victoires et trophées remportés (double vainqueur du championnat IRC3 méditerranée en équipage), les minots ont aiguisé les convoitises. Louis Barbet et Matteo Sollari, contents de se retrouver à la bibliothèque, pour un moment d’échange, occupent respectivement le poste de barreur sur Tonnerre de Glen, pour Louis, et numéro un sur Long Courrier pour Matteo. Une course dans la course pour les deux amis, en IRC1. “L’aventure des Minots a été un incroyable tremplin pour nous, on navigue maintenant sur des bateaux magnifiques”.

Comme on se retrouve 2
En 2011, ils naviguent sur un Farr 30 au Tour d’Arabie, une course de renommée internationale au départ d’Oman. En 2024, ils se retrouvent tous, disséminés (J/70, Tonnerre de Glen) sur la 58e Snim, à savoir : Bertrand Pacé, Bernard Mallaret, Christine Briand et notre Mado Sassy nationale.

Chameau ou semi-rigide
« On ne sait pas si il faut un semi-rigide ou un chameau tellement il y a du sable dans l’air », décrit Samuel Cartier, le responsable technique, avec ce sirocco et la pluie boueuse tombée dans la matinée.
 
Le chiffre : 1
Un, comme une première mondiale pour Alwena for Pure Ocean, le Sun Fast 30 One Design. Ce tout nouveau monotype né d’un concours d’architecture organisé par l’ex UNCL, actuel pôle course du YCF, et gagné par VPLP tire à la Snim ses tous premiers bords en régate. Pour l’occasion, il est skippé par Ian Garreta, jeune espoir de 21 ans, champion d’Europe Open de Match Race et champion du Monde de SB20, dans le cadre de la Massilia Sailing Academy. Cette structure est née en 2023 de la volonté du skipper Ludovic Gérard et porte plusieurs objectifs : transmettre son expérience de course au large et de gestion de projet et former les jeunes générations, avec notamment Alwena for Pure Ocean.

Le Champion : Thierry Fouchier
A ce jour, il est encore et toujours le seul marin français à avoir remporté l’America’s Cup en qualité de naviguant. Présent régulièrement sur la Snim, il navigue cette année sur Farr 36 Chihuahua en course pour le podium en IRC3, après deux journées de navigation.

Les classements provisoires (avant jury)
IRC 1 – 4 courses dont 3 retenues
1/ Lisa R (Francesco Bertone – GB) – 4 pts
2/ Long Courrier (Gery Trentesaux – SN Trinité)  – 8pts
3/ Tonnerre de Glen – (Dominique Tian – SNM) – 11pts

IRC 2 – 4 courses dont 3 retenues
1/ Chaud Bouillant – (Lionel Zerbonia – CM Hyères) – 4pts
2/ Seven-Mani – (Dominique Massot – CN Palavas) – 4pts
3/ Alfaore – (Louis Delille – CV Bormes) – 8pts

IRC 3 – 4 courses dont 3 retenues
1/ Sagola – (Brice Aque – CNTL) – 4pts
2/ Weekend Millionaire 3 – (Yves Ginoux – CNTL) – 4pts
3/ Toyota Autosprinter – (Erik Lacoste – CNTL) – 10pts

IRC 4 – 3 courses, 3 retenues
1/ Godzila2 (Julien Boucard – SNM), 6pts
2/ Expresso (Guy Claeys – SNST), 7pts
3/ Almogaver (Antoine Illes – CN Palavas), 8pts

Solo – 2 courses
1/ Télémaque 2 (Eric Merlier – SNM) – 1 pt
2/ Walili (Richard Delpeut – SR Antibes) – 2 pts
 
Duo – 2 courses
1/ Ilogan (Pierre Perdoux – CNTL) – 2pts
2/ Blue 007 (Michel Sastre – SNM) – 5pts
3/ Baby Blue (Antoine-Teva Rameil – CNTL) – 7pts

J/70 – 2 courses
1/ Black Board (Lionel Tissot – SRV Annecy) – 2pts
2/ Team 838 (Alec Ardin – SN Genève)) – 5 pts
3/ Sailing Impact (Philippe Guigne – YC France – 8pts

Grand Surprise – 2 courses
1/ Massilia Voile (François Sallerin – CMV Marseille) – 2pts
2/ Louis Dreyfus Travocean (Baptiste Gourbesville – ISHUA) – 4pts
3/ US Gazelec 2 (Corinne Simonneau – US Gazelec Paris IDF) – 7pts

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58e édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024
– Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage, ouverte également aux monotypes
– Parrainée par Lauriane Nolot, championne du monde de Kitefoile et membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée
– Coupe de France J70
– Plus de 100 équipages et de 1 000 équipiers de 8 nations
 
Programme
Dimanche 31 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

Société Nautique de Marseille

Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
Portable (0)6 09 95 58 91
E-mail magturcat@gmail.com

Photos : Piérick Jeannoutot

PARTAGER

Jour 1 : Rock en Snim !

Après le grand frison qui a traversé la rade de Marseille sous la pression d’un week-end à haute tension météo, la grand-messe de la voile du week-end de Pâques de la Société Nautique a débuté tambour battant avec un vent de sud-sud est oscillant entre 20 et 30 nœuds, rafaleux à souhait. Dès 15 heures, des départs ont été donnés dans les deux rades pour toute la flotte des IRC. Marseille porte les couleurs de la Snim, et le plan d’eau olympique offre des conditions rock’n roll au millier de marins qui s’y sont donné rendez-vous. Alors que les IRC 1, 2, 3, 4, les solos et les duos ont bien ouvert les hostilités, la sagesse a poussé les J/70 et les Grand Surprise à rester à terre.

Snim Attack
“J’ai seulement deux certitudes. Nous avons franchi allègrement la barre des 100 concurrents et on aura moins de 50 nœuds de vent tout le week-end”… C’est par ces mots que Henri Escojido, le Président de la Société Nautique de Marseille, lance la 58e édition de la SNIM qui fait le plein de bateaux mais qui draine son lot d’incertitudes. L’instant est à la plaisanterie. Les visages retrouvent leur concentration quand Philippe Faure et Corinne Aubert, les présidents de comité prennent la parole. “Vous avez regardé mille fois les fichiers météo, on va rentrer dans le vif du sujet. L’objectif est bien sûr d’éviter la casse, mais on va pouvoir naviguer cet après-midi, et envoyer au moins une banane, et peut-être un côtier. Mais on ne sortira pas de la rade, donc pas de grande course aujourd’hui”… lâche Philippe Faure, président du comité rond nord.
A 13h30, la décision tombe avec un aperçu sur A pour les J/70 et les Grand Surprise, qui restent à quai pour cette première journée. La grande bagarre peut démarrer sur le coup des 15h pour le reste de la flotte.

Des conditions engagées et des seaux d’eau au menu pour les IRC1, 2, 3, 4, les solos et les duos. Les IRC sont envoyés sur une première banane, alors que les équipages réduits font un côtier de 15 nautiques l’intérieur de la rade nord. “On avait des conditions musclées au début avec 20 nœuds et des claques à 25 sur la première manche“, explique Philippe Faure. “Ça s’est un peu assagi sur la deuxième course et c’est remonté sur la fin, avec des creux. C’était haché, pas très agréable. On a quand même fait deux bananes de 8 milles chez les IRC 0, 1, 2“. Au niveau des résultats, les italiens de Lisa R ne sont pas venus sur la Snim pour enfiler les perles, puisque le Ker 46 remporte les deux courses du jour en IRC1. Tout comme Weekend Millionaire 3 le Grand Soleil 37 Racing d’Yves Ginoux qui fait le doublé, en remportant la deuxième course d’une petite seconde. En IRC2, Seven Mani et Chaud Bouillant s’offrent les deux bouquets du jour.
Au niveau des résultats, chez les Solos, Eric Merlier sur son JPK1010 Télémaque a fait un cavalier seul, tandis que chez les duos, le parcours côtier a donné lieu à un fabuleux duel à trois… JPK1010 remporté par Ilogan de Pierre Perdoux, moins d’une petite minute en temps réel devant Jubilations et Blue 007.
Quelques abandons émaillent cette première journée, comme celui de Team Guenifey, le TP52 de Julien Llorca remis à l’eau, après deux ans à terre, victime d’une casse des lattes de GV… juste avant le départ. “C’est dommage“ , explique le propriétaire. “On va repartir demain. On a un bateau magnifique, mais on vient à la Snim avec beaucoup d’humilité, pour se connaître, pour appréhender le bateau avec lequel on va faire une première saison (Massilia, Rolex, Giraglia, Juris…). L’autre TP52, Arobas, rentre aussi au port pour une voile déchirée.
En rade sud, Corinne Aubert a parfaitement jaugé les conditions en coupant la flotte en deux : pas de course aujourd’hui pour les J70 – qui ne peuvent pas réduire la toile – ni les Grand Surprise, mais une banane au menu des IRC 4. “C’était tonique pour une mise en marche, mais on n’allait pas en faire plus. On est resté raisonnable, afin d’éviter la casse pour les jours à venir. La mer était relativement maniable, mais on avait quand même des risées à 40 nœuds”… A ce petit jeu musclé de saute-mouton endiablé, c’est le JPK Expresso de Guy Claeys qui l’emporte devant le JPK1010 Ragingbee de Jean-Luc Hamon et le J99 Almogaver d’Antoine Illes.

SNIM ©PierikJeannoutot 03113

Sur les pontons
Team féminin !
Gaëlle Etienne, barreuse sur le Team féminin Aéronavale du CN Pradet en Grand Surprise, est heureuse de retrouver ses partenaires de jeu. “On est une quinzaine d’équipières à tourner sur le bateau, on a fait le Challenge Florence Arthaud, après la Snim, on fait la Massilia et les Dames à la barre. Ensuite on changera de support et on passera en J/70“. Objectif lors de ce week-end de Pâques : se faire plaisir et naviguer propre et en sécurité. Equipage 100% féminin ? “Ambiance plus douce avec de la bienveillance, qui est le maître-mot à bord”…

J/70 en force !
Avec 20 bateaux sur cette première manche de la Coupe de France, la classe J/70 semble prendre son envol, après quatre années parfois compliquées. “On a lancé la classe en Méditerranée en 2019, avec notre première participation à la Snim, cette année-là. Les deux années du Covid ont brisé le début de dynamique. En 2022, avec la tenue du championnat de France à Marseille, on a un peu relancé la machine, et cette année, avec 20 bateaux engagés sur cette première manche de Coupe de France, c’est un beau succès”… Outre la Team croissante de l’UNM, les concurrents viennent d’Arcachon, Annecy, Monaco et un bateau vient de Suisse.

Le chiffre : 1800
Le nombre de J/70 dans le monde, pour une classe née en 2012. La France, avec une quarantaine d’unités, rattrape peu à peu son retard face aux grandes nations de la spécialité.
 
La Championne : Christine Briand
Présente sur Triskell en J/70, Christine Briand est une ancienne championne du Monde de 470, elle a également participé à la Volvo Ocean Race. Elle appartient à une famille de marins, dont le père, Michel Briand, finaliste des Jeux Olympiques de Mexico en 1968.

Les classements provisoire (avant jury)
IRC 1 – 2 courses
1/ Lisa R (Francesco Bertone – GB) – 2 pts
2/ Long Courrier (Gery Trentesaux – SN Trinité)-  – 5pts
3/ Tonnerre de Glen – (Dominique Tian – SNM) – 6 pts

IRC 2 – 2 courses
1/ Chaud Bouillant – (Lionel Zerbonia – CM Hyères) – 4pts
2/ Seven-Mani – (Dominique Massot – CN Palavas) – 5pts
3/ Alfaore – (Louis Delille – CV Bormes) – 6pts
 
IRC 3 – 2 courses
1/ Weekend Millionaire 3 – (Yves Ginoux – CNTL) – 2pts
2/ Sagola – (Brice Aque – CNTL) – 4pts
3/ Chihuahua – (Olivier Bouquet – CN La Napoule) – 7pts
3/ Toyota Autosprinter – (Erik Lacoste – CNTL)
 
IRC 4 – 1 course
1/ Expresso (Guy Claeys – SNST), 1 pt
2/ Ragingbee (Jean-Luc Hamon – CN Marine Toulon), 2 pts
3/ Almogaver (Antoine Illes – CN Palavas), 3 pts
 
Solo – 1 course
1/ Télémaque 2 (Eric Merlier – SNM) – 1 pt
2/ Walili (Richard Delpeut – SR Antibes) – 2 pts

Duo – 1 course
1/ Ilogan (Pierre Perdoux – CNTL) – 1pt
2/ Jubilations (Bruno Maerten – CNTL) – 2pts
3/ Blue 007 (Michel Sastre – SNM) – 3pts

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS
 
Programme
Samedi 30 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Dimanche 31 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Philippe Faure, président comité Rade Nord
Corinne Aubert, présidente comité Rade Sud
Sylvie Harlé, présidente du Jury
Samuel Cartier, président du Comité Technique

Relations Presse
Maguelonne Turcat
Portable (0)6 09 95 58 91
E-mail magturcat@gmail.com
 
Video : Guilain Grenier, Gilles Martin-Raget
Photo : Piérick Jeannoutot
Photos HD et images vidéo disponibles sur demande

SNIM ©PierikJeannoutot 2144
PARTAGER

La Snim prête à hisser les voiles sur le plan d’eau olympique !

L’effervescence est palpable dans le Vieux-Port pour la flotte des concurrents les plus affutés de la spécialité, à 48 heures de l’ouverture de l’événement phare de la Société Nautique de Marseille. Un millier d’équipiers sont prêts à offrir un spectacle magistral le long des rivages de la Métropole Aix-Marseille Provence, ces sites qui seront le théâtre des épreuves de voile des Jeux Olympiques de Paris 2024. Vendredi 29 mars à 15 heures sera donné le premier départ de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée. Pour plus de cent solos, duos et équipages engagés dans le Championnat Méditerranée, la Snim est le rendez-vous de haut niveau incontournable qui rime traditionnellement avec le week-end de Pâques.

Du niveau et du jeu à tous les étages
Épreuve majeure du calendrier des régates, la Snim rassemble chaque année un plateau exceptionnel de compétiteurs. Chez les plus grandes unités en équipage, les regards seront tournés vers Soleag, le nouvel Ice Yacht 53 de Jean-Yves Thomas, comme vers le redoutable Arobas2 de Gérard Logel, confronté au TP52 Team Guénifey de Laurent Camprubi. Très attendue également la rencontre des deux Ker 46 : Tonnerre de Glen, prêt à défendre ses eaux face à l’équipe italienne à la réputation de tombeur de Lisa R, ou celle des deux Grand Soleil 44 avec Andiamo opposé au jeune équipage d’Alfaoré.
Très beau palmarès également à bord d’Alwena for Pure Ocean, le tout nouveau Sun Fast 30 One Design, mis à disposition de Massilia Sailing Academy, qui devrait être mené par un équipage mixte de moins de 26 ans skippé par le talentueux Champion du Monde Jeune de SB20 et Champion d’Europe Open de Match Racing : Ian Garreta. La participation du nouveau monotype reste à confirmer en raison du timing extrêmement serré.
Chez les monotypes, les J70 s’apprêtent à disputer leur Coupe de France, et c’est sans surprise que l’on retrouvera sur les lignes de départs des champions confirmés de la régate entre trois bouées comme Bertrand Pacé.
 
Du spectacle dans les deux rades
Dans le but d’optimiser les programmes en fonction des conditions météo et des performances de chaque type de bateaux, les concurrents sont répartis en deux flottes autonomes : en rade nord, Philippe Faure supervisera les IRC 0, 1, 2 et 3, ainsi que les solos et duos, tandis qu’en rade sud, c’est Corinne Aubert qui prendra en charge les IRC 4 et les monotypes, J70 et Grand surprise. Cette configuration offre aux habitants de Marseille, ainsi qu’aux nombreux visiteurs de la période pascale, une variété de points de vue pour suivre depuis la terre ferme les affrontements de haut niveau sur le plan d’eau des JO de 2024.
La Snim débute ce vendredi 29 mars et sera clôturée lundi 1er avril. Cette épreuve de grade 3 compte pour les Championnats Méditerranée IRC solo, duo et équipage. L’édition 2024, ouverte aux IRC et aux monotypes, est parrainée par la championne du monde de kitesurf Lauriane Nolot, membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée, qui vient d’ajouter un nouveau titre de championne d’Europe à son palmarès la semaine dernière. Plus de cent équipages portant les couleurs de cinq nations sont présents sur les lignes de départ, avec au programme la possibilité d’une grande course en fonction de la météo pour les IRC 0, 1, 2, 3, les solos et les duos, une météo qui annonce quatre jours de fort vent de sud sud-est, augurant des débats toujours plus sportifs et spectaculaires.

Maguelonne Turcat

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Programme
Jeudi 28 mars :
Confirmation des inscriptions, contrôles de jauge
Vendredi 29 mars :
10h30 briefing des skippers,
15h mise à disposition en mer
départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos (en fonction de la météo)
Samedi 30 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Dimanche 31 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
magturcat@gmail.com
Photo : Piérick Jeannoutot

SNIM23 Pierik 5592
PARTAGER

Lauriane Nolot, la kitesurfeuse championne du monde, membre du Team Voile Banque Populaire Méditerranée, marraine de la Snim !

Nommée par la Banque Populaire Méditerranée porteuse de la flamme olympique au sein du collectif de la banque « Tous passionnés de voile en Méditerranée » qui courra à Marseille le 9 mai prochain, Lauriane Nolot sera, quelques semaines avant, la marraine de la 58è édition de la Snim ! Après des performances qui ont déjà marqué l’histoire du kitesurf français, la jeune femme a été élue marin de l’année 2023, dans le sillage de Michel Desjoyeaux, Loïck Peyron, Franck Cammas ou Charles Caudrelier. Quelle plus belle ambassadrice pour l’événement phare de la Société Nautique de Marseille, ouvert aux meilleurs solos, duos et équipages de régate, qui vont animer la future rade olympique pendant le week-end de Pâques.

LAURIANE NOLOT 4153

Lauriane Nolot : une super championne
Née à Toulon en 1998, Lauriane Nolot incarne la génération kitesurf avec un immense sourire et un enthousiasme communicatif. Témoin d’une passion profondément ancrée dans sa famille, elle entreprend à l’âge de 16 ans de mettre ses pas dans ceux de son père et de son frère. A 19 ans, elle plonge dans le monde de la compétition en rejoignant le pôle d’entraînement d’Ariane Imbert à Hyères, découvrant ainsi son amour pour le défi et l’adrénaline. Poursuivant ses études de Master en création numérique, elle développe une véritable obsession pour sa discipline, la poussant à se perfectionner jusqu’à devenir l’une des meilleures au monde. L’année 2021 marque un tournant décisif dans son cursus. Malgré la crise sanitaire, elle saisit l’opportunité de représenter la France alors que le Formula Kite est confirmé comme l’une des nouvelles disciplines olympiques pour les Jeux de 2024. Son intégration dans l’équipe nationale sous les couleurs de l’armée de l’air et de l’espace est couronnée de succès, et elle gravit rapidement les échelons pour devenir championne, jusqu’à l’incroyable triplé de l’année 2023 : Championne du monde, médaillée d’or au Test Event à Marseille et enfin vainqueur de la coupe du monde qui lui valent le double titre de Marin de l’Année et de Rolex Sailor of the Year.
« Le plan d’eau de Marseille est l’un des plus compliqués que l’on puisse trouver en Méditerranée. C’est une baie qui est très fermée, avec de beaux reliefs autour, donc le vent y est très souvent capricieux, mais c’est ce qui va faire je pense la beauté du jeu sur l’eau », analyse l’athlète qui en a fait son terrain de jeu en vue des épreuves olympiques : « Que le meilleur gagne » !
 
IRC, Monotypes : Rassemblement au sommet pour la 58ème Snim
Vendredi 29 mars à 15 heures, la Société Nautique de Marseille lancera le coup d’envoi officiel de la saison pour les meilleurs régatiers en solo, duo et équipage, avec la possibilité d’une ouverture par la grande course, en fonction de la météo. C’est dire si le rendez-vous du week-end de Pâques est d’ores et déjà dans toutes les têtes, et combien les protagonistes espèrent tirer profit de leurs activités hivernales, que ce soit au travers de leurs entrainements ou d’optimisations sur le matériel. Pour la centaine de bateaux en lice pour cette épreuve de grade 3, le but est clair : marquer de leurs sceaux cette entrée en matière, ou tout du moins, trouver leurs repères dans la hiérarchie méditerranéenne 2024.

Chez les IRC, la présence de Louis Barbet pour la première fois à la barre du célèbre Ker 46 Tonnerre de Glen, ou encore de Victor Bordes et Matteo Sollari à bord du Sydney 43 de Géry Trentesaux Long Courrier sont les meilleures preuves de la pertinence du programme des Minots, conçu et soutenu par la Nautique entre 2020 et 2023. On suivra également avec intérêt les tous premiers bords en course du Sun Fast 30 One Design Alwena for Pure Ocean de Ludovic Gérard et son équipage. Ce nouveau monotype, léger et abordable, construit par Jeanneau sur plans VPLP, a été conçu à l’initiative de l’ex UNCL – aujourd’hui pôle course du YCF, en partenariat avec le RORC en Angleterre et le Storm Trysail Club aux Etats-Unis, pour servir de support accessible pour les générations futures de la course au large.

Du côté des monotypes, la pression monte également. C’est le cas notamment en J70, avec pas moins de 16 équipages engagés à la Snim – quasiment le double de l’an dernier ! – épreuve retenue pour servir de support à la Coupe de France. Cet attrait pour la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée s’explique aisément au vu du record toutes catégories atteint avec pas moins 13 manches validées en 2023 sur le même plan d’eau ! Les Grand Surprise, de leur côté, avaient tout de même engrangé l’impressionnant total de 11 courses.
 
Zoom sur :
Arrivée de la flamme le 8 mai : deux places à gagner pour les équipages de la Snim !
A l’occasion de la Snim, la Société Nautique de Marseille met deux places au tirage au sort pour des équipiers de la Semaine Nautique afin d’assister à l’arrivée de la flamme olympique aux premières loges, à l’intérieur du Pavillon Flottant, le mercredi 8 mai en fin d’après-midi. Pour mémoire, la torche aura traversé la Méditerranée en provenance de Grèce. Après un circuit dans la rade, elle entrera dans la ville vers 18 heures dans le cadre d’un spectacle grandiose regroupant plus de 150 000 personnes au cœur du Vieux-Port, piétonnier pour l’occasion.

Maguelonne Turcat

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58è édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024

  • Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage
  • Parrainée par Lauriane Nolot, Team Voile Banque Populaire Méditerranée
  • Ouverte aux IRC, ORC International, Class40 et monotypes
  • Trophée de la Méditerranée Class40
  • Coupe de France J70
  • Grande course pour les IRC 0, 1, 2, 3, Solos et Duos, Class 40 et ORC International
  • Plus de 100 équipages

Programme :
Jeudi 28 mars :
Confirmation des inscriptions, contrôles de jauge
Vendredi 29 mars :
10h30 briefing des skippers,
15h mise à disposition en mer
départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos et Class40 (en fonction de la météo)
Samedi 30 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Dimanche 31 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Lundi 1er avril :  
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix
 
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Jérôme Corti, vice-président
Jean-François Isnard, vice-président
Jacques Silve, trésorier
Lionel Garito, secrétaire général
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication

Relations Presse
Maguelonne Turcat
E-mail magturcat@gmail.com

Photos : @Unikeye BP Med et Piérick Jeannoutot

SNIM23 Pierik 08264
PARTAGER

La Snim ranime la flamme à Marseille pour le week-end de Pâques !

Plus que jamais en cette année olympique, la Société Nautique de Marseille va user de tout son savoir-faire pour que la Snim 2024 soit attractive : totalement sportive sur l’eau, et parfaitement festive à terre !
Ouverture de saison de grade 3, et de multiples championnats en équipage, en double ou en solo, la 58ème Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée donne le coup d’envoi d’un cycle d’événements nautiques qui vont marquer de leur sceau l’histoire de la voile en France.
A peine plus d’un mois après l’incontournable rendez-vous du week-end de Pâques, les yeux du monde entier se tourneront à nouveau vers la cité phocéenne le 8 mai, avec l’arrivée en majesté de la flamme olympique dans le Vieux-Port de Marseille à bord du trois-mâts le Belem en provenance de la Grèce.
C’est dans cette perspective que la Snim 2024 s’ouvre plus encore à l’international et à la course au large, tout en mettant l’accent sur la convivialité à terre.

L’art de la régate rayonne en rade de Marseille
Pour les organisateurs, la feuille de route est claire : assurer des régates de qualité à un plateau de concurrents de haut niveau, dans les starting blocks pour cette nouvelle saison. Pour ce public-là, le programme qui alterne la possibilité pour les comités de course de donner les départs de différents types d’épreuves, dans « la plus belle rade du monde », est un atout indiscutable. Des parcours construits, des parcours en rade, mais aussi une grande course, ouverte aux plus grandes classes et aux équipages réduits, dont le départ peut être donné à partir du vendredi 15 heures, en fonction de la météo.
Mais la volonté de la Société Nautique de Marseille, c’est également d’ouvrir la Snim à d’autres types d’équipages. D’abord en acceptant les certificats SER, dispositif allégé de l’IRC permettant d’accueillir des bateaux dont le programme est de disputer une à deux courses dans la saison, mais pour qui une participation à la Snim, et la possibilité de naviguer sur le même plan d’eau que des équipages très affutés, est une réelle motivation. Mais aussi, grâce à une nouveauté 2024 : la Snim ouvre ses lignes de départ aux bateaux jaugés ORC International. Outre l’Italie, dont elle est originaire et où elle est très répandue, cette jauge est également prisée chez nos voisins espagnols.

La Snim intègre le Trophée Méditerranée des Class40
C’est une autre innovation majeure de la Snim. « L’idée, c’est de prendre date dans un calendrier de course et que nos bateaux puissent courir cette épreuve régulièrement », expose Kito de Pavant, le secrétaire général de la classe. « C’est la première course de l’année pour beaucoup, et c’est un peu le pendant de ce qui se passe en Bretagne avec le Spi Ouest France. La grande course est forcément intéressante pour nous, parce que nous avons des bateaux relativement compliqués à manœuvrer, donc c’est plus facile s’il y a un peu plus de longueur. Ca nous permet de démontrer un peu les qualités de nos bateaux sur des bords qui ne sont pas forcément dans l’axe du vent. Et puis la Snim, c’est très sympa. Il faut multiplier les plaisirs que l’on a à naviguer. L’idée c’est aussi de montrer nos bateaux, de donner envie à tous les gens qui courent sur cette belle épreuve de Méditerranée que la Classe40 est active et attractive ». Le coureur chevronné – qui vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle course pour les Class40 et les Ocean Fifty, la Med Max – est néanmoins conscient que peu de bateaux pourront sans doute participer à cette première Snim du Trophée Méditerranée. En cause, le nombre de bateaux restés aux Antilles après la Transat Jacques Vabre et qui, rentrés tard, sont actuellement en chantier.

Maguelonne Turcat

Délégant : METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE

Partenaires de l’organisation :
BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL 13
REGION SUD
FFVOILE
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
VOILERIE BMS

Snim : Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 
58e édition, du vendredi 29 mars au lundi 1er avril 2024

  • Régate grade 3 comptant pour les Championnats Méditerranée IRC Solo, Duo et Equipage
  • Ouverte aux IRC, ORC International, Class40 et monotypes
  • Trophée de la Méditerranée Class40
  • Coupe de France J70
  • Grande course pour les IRC 0, 1, 2, 3, Solos et Duos, Class 40 et ORC International
  • Plus de 100 équipages

Programme
Jeudi 28 mars :
Confirmation des inscriptions, contrôles de jauge
Vendredi 29 mars :
10h30 briefing des skippers,
15h mise à disposition en mer
Départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos et Class40 (en fonction de la météo)
Samedi 30 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Dimanche 31 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer
Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer,
dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

La Société Nautique de Marseille
Fondée en 1887, affiliée à la Fédération Française de Voile et Club allié du Yacht Club de France, la Société Nautique de Marseille porte les couleurs de la France à l’International Council of Yachts Clubs (ICOYC), cercle réservé aux plus grands yachts clubs du monde.
Dans le cadre de la Délégation de Service Public attribuée par la Métropole Aix Marseille Provence, elle gère un plan d’eau de 8 pannes, soit environ 560 bateaux dans le Vieux Port.
Engagée dans la préservation environnementale, La Nautique a mis en place une politique ambitieuse, certifiée par le label Pavillon Bleu, et gère chaque année des opérations en lien avec le nettoyage du port.
Tout au long de l’année, la SNM organise de nombreuses régates et championnats, dont la célèbre Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée (Snim), la Quadra Solo Duo ou le Vire-Vire Banque Populaire Méditerranée, ainsi que des épreuves pour les voiliers classiques, et notamment les Voiles du Vieux-Port.
La Nautique est de multiples fois titulaire du titre de meilleur club IRC français. Le Club soutient une pépinière de jeunes athlètes de haut niveau. Toute l’année, son école de Voile accueille et encadre des stagiaires.
La Société Nautique a fêté ses 135 ans (2022) et soutient l’accueil des épreuves de voile des Jeux Olympiques 2024.

Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Stéphane Sollari, responsable de la commission sportive
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques
Bernard Céas, responsable de la communication
 
Relations Presse
Maguelonne Turcat

Photo : Piérick Jeannoutot

SNIM23 Pierik J3
PARTAGER

SNIM 2024 : les inscriptions en ligne sont ouvertes !

La 58è édition de la Semaine Nautique Internationale de Méditerranée se prépare à accueillir un plateau de choix à l’occasion du week-end de Pâques (29 Mars-1er avril).

Cette épreuve peut se courir en IRC, ORC International et monotypie.

Certains d’entre vous n’osent pas ou plus y participer pensant que cette épreuve est réservée à l’élite.

Si votre bateau n’a  jamais été jaugé en IRC ou que la dernière jauge remonte à plusieurs années, et que votre programme de course est limité à quelques courses dans l’année, vous pouvez facilement intégrer une flotte de régatiers sans remplir des pages de mesures et … à moindre coût.

L’IRC a mis en place un certificat SER qui coûte 20 € pour les personnes désireuses d’y participer.

Plus que jamais, la Société Nautique de Marseille va user de tout son savoir-faire pour que cette SNIM 2024 soit attractive : sportive en journée et festive en soirée !

>> Inscrivez-vous vite !

Cliquez sur ce lien pour vous inscrire

SNIM 2024 INFO
PARTAGER
DOCUMENTS DE COURSE

Avis de Course

Avenant n°1

Avenant n°2 programme

Avenant n°3

Fiche de Conformité

 

INFOS PRATIQUES

Pour acheter un certificat IRC “SER” (Single Event Rating) à 20 € :

Cliquez ICI   

 

CONVOCATIONS

DECISIONS JURY

Lien décisions JURY
SNIM 2024 Jury qrcode

 

DECISIONS COMITE DE COURSE
 

 

COMITE TECHNIQUE

Info n° 1

Info n° 2

Info n° 3

Info n° 4

Action du comité technique du 30-03-2024

PROGRAMME EN MER :

Jeudi 28 mars :
Confirmation des inscriptions, contrôles de jauge

Vendredi 29 mars :
10h30 briefing des skippers,
15h mise à disposition en mer
Départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos et Class40 (en fonction de la météo)

Samedi 30 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer

Dimanche 31 mars :
9h30 briefing des skippers,
11h mise à disposition en mer

Lundi 1er avril : 
9h30 briefing des skippers
11h mise à disposition en mer, dernier départ possible 15h30
19h Remise des prix

 

PROGRAMME A TERRE – SNIM 2024 

 

 

SNM STRETCH (3)

 

NOS PARTENAIRES
logo
https://www.banquepopulaire.fr/
logo
https://ycf-club.fr/
logo
https://ycf-club.fr/
http://www.ffvoile.fr/ffv/web/portail/
https://www.edf.fr/
https://ampmetropole.fr/
logo
https://www.maregionsud.fr/
logo
https://www.departement13.fr/
logo
logo
logo
https://www.laprovence.com/
logo
voiles
logo
https://figaronautisme.meteoconsult.fr/
logo
http://www.rtl2.fr
logo
https://www.uship.fr/
logo
https://www.facebook.com/profile.php?id=100063778530406
logo
LOGO
logo
https://marsail.com/
PARTAGER