SVANEVIT

PARTAGER
{"autoplay":"false","autoplay_speed":"3000","speed":"1000","arrows":"true","dots":"false","rtl":"false"}

Type : 8MJI
Propriétaire actuel : Guillaume WATTINNE
Pavillon : FRANCE
Club : SNM
Port : MARSEILLE

Caractéristiques

Longueur hors tout : 14.65 m
Longueur flottaison : 9.19 m
Maître beau : 2.44 m
Tirant d'eau : 1.90 m

Construction

Architecte : Tore Holm, Suède
Chantier : Chantier familial Holm de Gamleby (Suède)
Année de construction : mars 1939

Palmarès

Quatre fois vainqueur de la Kattegatt Cup (Sira World Cup actuelle)


Historique

Svanevit (« Cygne blanc » en français) est le nom de baptême suédois donné à ce magnifique « métrique » appartenant à la classe des 8 « mètre » de la Jauge Internationale. Construit au chantier familial Holm de Gamleby, situé à 250 kms de Stockholm, et lancé le 1er mars 1939 en vue de participer aux jeux olympiques d’Helsinki de 1940 qui n’auront finalement pas lieu.

Svanevit est un bateau construit pour les conditions de mer agitée de la côte suédoise. Il était à la mode dans les années 30 d’utiliser les techniques composites avec des bordées en acajou posées sur des nervures en chêne et en acier.

La splendeur conservée aujourd’hui de Svanevit est un hommage au geste sûr et précis de son concepteur Tore Anton Holm (25 novembre 1896 – 15 novembre 1977), architecte naval suédois émérite, charpentier de marine hors pair et skipper plusieurs fois médaillé olympique (1928, 1932, 1948).

Svanevit a une longue histoire patiemment retracée par l’historien de la classe métrique, le hollandais John Lammerts Von Buren. Quelques dates marquantes.

Tout d’abord en mer Baltique sous les couleurs de son premier propriétaire, l’industriel Walter Edström, consul honoraire du Mexique, le cygne migre à partir de 1955 vers d’autres horizons au gré de ses nouveaux propriétaires.

On le retrouve ainsi dans les années 70 navigant paisiblement en mer Adriatique sous le nom de Lorana, puis de Silvervingen. De retour dans les mers froides du Nord de l’Europe dans les années 80 il est rebaptisé Zilverweik et participe avec brio aux régates sur l’Ijsselmeer (Pays Bas). Il est alors barré par un certain Jongeneel, champion hollandais de Flying Dutchman, qui le cédera la mort dans l’âme à l’âge de 77 ans avec une annonce comportant ses simples mots : «… peint en blanc, très rapide, faisant huit nœuds au près”...

Après un séjour d’une dizaine d’années sur le Lac de Constance, au tournant du millénaire, Zilverwiek revient en Hollande pour se faire soigner au chantier naval G&B. Débute alors des travaux aussi intensifs que majestueux comprenant les modifications et extensions nécessaires pour rester conforme aux règles de la Jauge Internationale.

Au printemps 2010, le cygne est de retour en mer Baltique, fête son 70e anniversaire et retrouve son nom d’origine Svanevit. Il navigue à nouveau sous le pavillon de son port d’attache initial – le très honorable Royal Yacht Club de Göteborg (GKSS) – et participe aux régates nationales et internationales : R&B European Classic Week, Rolex Baltic Week, championnats d’Europe et Classiques allemandes.

Son propriétaire le Dr. Karsten Niehus décide alors de l’emmener à Cowes pour les régates du centenaire de la Jauge Métrique. Son ambition : conquérir le Trophée Neptune réservé aux voiliers qui ont banni de leur bord tout matériau autre que le bois et le bronze ! Svanevit se voit alors orné d’un mat en spruce, une véritable œuvre d’art, et son accastillage n’est plus composé que de poulies en bois et de winchs en bronze gravés « SVANEVIT ».

C’est dans cet état immaculé que Svanevit change de main et chargé par ses nouveaux propriétaires en convoi exceptionnel en direction du Sud et qu’il arrive sur le Vieux Port à Marseille le soir du 26 mai 2023, le soir choisi par toute une ville pour fêter l’anniversaire de la victoire européenne de son club fétiche. Un sacré dépaysement.

Accueilli au Pôle Tradition de la Nautique, Svanevit s’offre une nouvelle jeunesse dans les eaux bleues de la Méditerranée. C’est d’ailleurs dans ce bleu profond que, pour donner corps à ce changement, il a trempé sa plus belle plume comme on le ferait d’un pinceau.

SVANEVIT bénéficiera, du fait de ses caractéristiques, du label Bateau d’Intérêt Patrimonial (BIP) accordé par le Patrimoine Maritime et Fluvial (PMF). Il dispose aussi des qualités nécessaires pour être admis au classement des Monuments Historiques.