Les régates

Quadrasolo Méditerranée 2016

20 au 26 août 2016

Quadrasolo 2016 : des quadra rincés mais heureux.

La Quadrasolo, édition 2016 s’est terminée aujourd’hui vendredi 26 août 2016 par une météo idéale en rade de Marseille, à l’image des 8 courses qui ont eu lieu tout au long de la semaine.

Ils étaient plus de quarante bateaux sur la ligne de départ le 20 août à Marseille, dont 14 en solitaire, et tous (ou presque) quadra. Parmi eux des habitués, bien connus du circuit de IRC solitaire comme Laurent Camprubi membre de la Société Nautique de Marseille, navigant « à domicile » à bord de son Figaro II Janie Philip, premier au classement du Championnat IRC Méditerranée Solo (auquel la course est inscrit) et vainqueur de la Quadrasolo entre 2010 et 2014. Mais aussi des nouveaux venus, comme le duo de Jubilations, le JPK 1010 du YC Camploro venu défendre le nautisme corse et se jauger aux « continentaux » en vue de leur participation prochaine à la Transquadra. Ou encore des amateurs dont c’est même la toute première participation à une régate, à l’image d’Olivier COISNE, « bizuth des bizuths » à bord de Loen Gouez, venu de la SN de St Tropez.

Les uns comme les autres attirés par la promesse d’étapes aussi sportives que conviviales entre Marseille et La Seyne-sur-mer. Promesse tenue : hormis l’étape Marseille-Martigues, annulée à cause du trop fort mistral dimanche 21 août, le reste de la course s’est déroulée dans un vent faible à modéré, parfait pour ces concurrents, qui manœuvrent seuls. « Juste ce qu’il faut pour se donner à fond, autant physiquement dans les manœuvres, que mentalement dans la tactique. C’est mieux qu’une séance de gymnastique ! » plaisante Jean Rougnon (CNTL), vainqueur de cette Quadrasolo 2016 en duo avec Joel Xiberras (Société Nautique de Marseille) à bord Long Nose X, un Farr 30.
>> Voir le classement des Duo <<

Côté Solo, la bataille fût âpre entre le belge de St Tropez Guy Claeys, à bord du JPK 1010 Expresso 2, et Christophe Barrue, hyérois aux commandes d’Euro-Voiles, un Sunfast 3600. Mais la régularité du premier, vainqueur de 5 sur 7 courses retenues, lui assure la tête du classement général. « Naviguer en solitaire c’est indescriptible : on est dans un autre état d’esprit, seul contre les autres mais aussi avec soi-même. La victoire en solitaire, c’est une fierté immense. »
>> Voir le classement des Solo <<

Si l’esprit de compétition ne faisait aucun doute sur l’eau, l’ambiance tournait volontiers aux retrouvailles entre vieux copains une fois franchie la ligne d’arrivée. « C’est ce qui fait tout le charme de cette régate : 70 coureurs, dont la plupart se connaissent depuis des années, qui se retrouvent pendant toute une semaine chaque soir en étape, ça crée une convivialité unique. » sourit Jacques Silve, vice-président de La Nautique et coureur en duo avec Jean-Luc Neri, par ailleurs salarié du club organisateur. « Nous disons cela chaque année, mais c’est la vérité : nous sommes très contents de cette édition de la Quadrasolo ! D’autant plus que l’on voit revenir en duo des participants qui couraient en solitaire il y a quelques années. Cela nous prouve que cette régate à une âme particulière, qui donne envie de revenir. »

Nul doute que Jean Chapel, initiateur de la régate avec son association Les Vieux Safrans, et les bénévoles de la Nautique y sont pour beaucoup : comité de course, jury, mouilleur, viseur, reporter d’images (parfois même en direct-live sur Internet !)… La Quadrasolo n’aurait pas pu avoir lieu sans eux, nous les en remercions ! Merci enfin à la Société nautique des Mouissèques pour avoir accueilli la régate si chaleureusement à la Seyne-sur-mer, et au Cercle de voile de Martigues pour avoir préparé un taureau à la broche que nous aurions adoré déguster en leur compagnie !

Rendez-vous à la prochaine régate !

————

Résultats et classements par course : cliquez dans l’onglet « Résultats » de la page de la régate.
Revivez l’ambiance de la régate en vidéo ici et sur Facebook.
Les photos de la course par Jean-François Canavaggia : cliquez sur l’onglet « Photos ».

 

 

PARTAGER

Quadrasolo 2016 : rudes batailles en Rade de Toulon

Récit de la journée du 24 août 2016 – Courses 4 et 5 en Rade de Toulon. Pour revoir les vidéos des départs, cliquez ici.

« Avis à tous les concurrents de la Quadrasolo 2016, nous réduisons le parcours en raison de l’irruption d’un sous-marin nucléaire au milieu de la course. »

Incroyable qu’il se permette de faire des blagues, le président du comité de course, lui qui avait pourtant demandé aux farceurs de mettre leurs histoires drôles en sourdine sur le canal VHF de la régate… Mais, sans blagues, c’est une vrai sous-marin, « comme on l’imagine dans les films : un bâtiment en forme de très grosse torpille, entouré de zodiacs pilotés par des bonhommes très petits. C’est plus qu’impressionnant… c’est surprenant ! » raconte Yann Ducreux, moniteur-barreur d’Intercept Sailing, le Sormiou 29 qu’il skippe en duo avec Jean-Michel Roche, son élève. Passant un peu trop près du bâtiment, ils sont légèrement déroutés par la Marine nationale, mais terminent la course sans plus de perturbations.

Il faut dire qu’à bord du bâtiment militaire navigue un régatier, qui relaye l’info à la vigie du sous-marin, elle même en relation avec le comité de course de la Quadrasolo : « On vous laisse terminer la course à condition que vous laissiez gagner Epsilon (le SunFast 3200 du Club nautique de la Marine de Toulon, ndlr) ! », 20ème au classement général provisoire des Duo. Une anecdote qui reflète le fair-play de la Marine nationale que tous saluent. Elle aura laissé la régate suivre (presque) son cours, alors que la réglementation oblige à laisser 2km carrés d’eau libre autour du sous-marin, qui n’était qu’à une centaine de mètres de la flotte des Quadra.

L’épisode du sous-marin aura finalement plus impressionné les organisateurs que les régatiers, occupés à ferrailler entre les bouées du parcours réduit de la course 4, puis de la banane de la course 5, encore plus courte (1,5 MN entre les bouées). Le vent – ne dépassant pas les 6 noeuds – ayant été annoncé comme faiblissant, tout le monde craignait des réductions de parcours, voire des annulations en cours de manche. Ils se sont tous jetés ventre à terre dans la bataille, allant jusqu’à contraindre le comité à lancer le dernier départ des Duo sous pavillon noir. On se demande d’ailleurs si le duo père-fils à bord de Solenn, le JPK1080, qui avait déjà manqué le départ de la manche précédente pour des raisons matérielles, et qui « vole le départ » sur cette manche-ci, se sera finalement « engueulé » (lire récit de la journée du 23/08/2016)… Nouveauté de la journée pour ceux qui n’ont pas la chance d’être sur place : Tom Grainger, président du Jury réalise des vidéos des départs en direct, commentaires et scottish accent en prime ! Pour les revoir, cliquez ici, et pour voir celles des prochains départs, rendez-vous sur Facebook ici ! 

sous-marin quadrasolofacebook live quadrasolo

Au final, le vent à tenu jusqu’au bout, les derniers ayant même bénéficié d’une meilleure brise que les premiers. Comme ils l’avaient prédit en début de régate, c’était la météo idéale pour les Mumm : Yves Ginoux et Isabelle Boisbouvier à bord de Week-end Millionnaire remportent la dernière course et terminent troisième au général, derrière La Charte du Plaisancier, le J109 de Jean-Paul Mouren, navigant en duo avec Guy Delcroix. La tête du classement Duo est tenue par le Farr 30 : Long Nose X de Jean Rougnon et Joël Xiberras.

Côté solo, Guy Claeys conserve la première place avec Expresso 2, mais est talonné de très près par Christophe Barrué, à bord d’Euro-Voiles, qui fait parler sa connaissance du plan d’eau et remporte les deux courses de la journée. Un demi point les séparent, gageons que la bataille sera encore plus rude demain entre le JPK1010 et le SunFast 3600. A 11 points derrière, un autre JPK1010 et un autre Christophe : Sun day et Christophe Petetot s’installent à la troisième place.

Si la journée d’aujourd’hui a été chanceuse côté vent, la fenêtre météo de demain risque de se refermer tôt dans l’après-midi. Le départ de l’étape retour vers Marseille est avancé à 8h30, juste après le briefing très matinal de l’avant dernier jour de la Quadrasolo ! 

Voir les résultats : cliquez sur l’onglet « résultats » de la page de la Quadrasolo 2016
Suivez l’actualité régulière et le live-vidéo de la course ici et sur Facebook.

PARTAGER

Quadrasolo 2016 : plus longue la nuit.

Récit de la grande course Marseille > La Seyne-sur-mer, du 22 au 23 août 2016.

« C’est la première fois dans ma vie de régatier que j’ai sérieusement pensé à abandonner… » Marc Deveze, skipper solo de Mô, honorable Aphrodite 101 semble épuisé devant le tableau des résultats. En réalité il est songeur : « Tu te rends compte que je suis resté 4h bloqué au Cap Sicié sans bouger, et que malgré tout, je ne suis pas dernier de la flotte ? ».

Il est 11h30 et tous les bateaux viennent enfin de s’amarrer le long du quai du port de la Seyne-sur-Mer, après presque 24h de course depuis Marseille, en passant par Porquerolles. Les navigateurs errent sur le quai et discutent en petits groupes à voix basse, insensibles au soleil écrasant, cheveux ébouriffés et sourire rêveur flottant sous les lunettes de soleil. Les non-initiés pourraient les croire sortis d’un long sommeil, ou d’une nuit de fête. Mais à bien tendre l’oreille, on comprend que la fameuse étape de nuit a tenu ses promesses. »J’ai tout donné : j’ai changé au moins une dizaine de fois de voiles, les mains encore crispées tellement j’ai tenu l’écoute de spi pendant des heures, sans une seule minute de sommeil. En fait ce genre d’étapes, c’est un vrai sprint. » souffle Christophe Barrué, à bord du SunFast 3600 Euro-voiles

Marc Deveze skipper de Mo Aphrodite

Partis la veille à 11h, les 41 bateaux en course ont rapidement hissé les spis, direction Porquerolles, en passant par les balises cardinales « Les Magnons », au large de Toulon. Certes le vent est faible, mais il laisse la part belle à la tactique et l’observation du plan d’eau. L’anémomètre fait des pointes à 6 noeuds, et aidé par le thermique du soir, la journée passe plutôt vite. Mais au passage du Cap Sicié, alors que les deux-tiers de la flotte sont passés, le vent tombe presque tout à fait, et le courant se fait sentir : « Quand on a vu aux instruments qu’on faisait du sur-place, on s’est dit que ça allait devenir très compliqué. » Jacques Silve et Jean-Luc Neri, le duo de Liberté, lourd Elan 40, bataillent une heure, puis jettent l’éponge et abandonnent la manche. Deux autres bateaux suivront le mouvement, Loen Gouez et Fantasme.

Dans le paquet de tête, la compétition est acharnée… mais au ralenti. Autour de Porquerolles, c’est l’heure des coups de poker : « Il y a ceux qui ont été proches de la côte, et ceux qui s’en sont franchement éloignés. C’était un vrai jeu du chat et de la souris, en même temps qu’un jeu de patience. On ne connaît pas suffisamment le plan d’eau, alors on a pris une option… qui nous a plantés ! Mais on a mis des heures à s’en rendre compte », Arnaud Vuillemin, le barreur du duo corse Jubilations est déçu. Mais il garde le moral et rappelle « On participe à la Quadrasolo pour jauger notre préparation en vue de la Transquadra. On constate qu’on a des progrès à faire en tactique, mais la vitesse est là. Et puis demain, on repart sur des bananes, on va pouvoir se refaire ! »

A 4h42, le premier à franchir la ligne est Guy Claeys, qui n’a rien lâché à bord d’Expresso 2, son tout nouveau JPK 1010, et caracole ainsi en tête du classement général. Tout sourire, il plaisante : « Au départ de la course je vous avais conseillé de ne pas venir me parler si je n’étais pas devant. Bon, maintenant j’espère que ma bonne humeur est durable, alors n’hésitez pas ! »

Jubilations - Credit Jean ChapelSolenn JPK1010 - Credit JFCanavaggia

Elle semble communicative cette bonne humeur : pour Ludovic et Yves Gérard, le duo père-fils de Solenn, autre JPK 1080 presque flambant neuf, la voile est une histoire de famille. « Je prépare la Transquadra et quand mon équipier n’a pas pu se rendre disponible pour la Quadrasolo, j’ai tout de suite pensé à mon père, qui me coachait quand j’étais gamin. Il a sauté dans un avion et est venu avant tout pour cette grande étape, et l’ambiance qui y règne. On ne marque pas notre plus beau score (10ème place sur la course, ndlr), mais on ne s’est pas engueulés. En tout cas pas encore ! » rit-il.

Avant de sombrer dans une sieste réparatrice, Eric Gilbert, fier copropriétaire avec Walden Bonpaix de Flash, SunFast 3200 acquis l’hiver dernier (« Merci papa Noël ! »), mesure sa chance : « C’est notre première participation à la Quadrasolo, et franchement, on est ravis. On était attirés par la promesse d’étape magnifiques, comme on n’en a pas chez nous, à Port-Camargue. Côté programme, on est gâtés, l’étape de nuit c’est vraiment la cerise sur le gâteau. Et côté ambiance, c’est une excellente surprise ! Avant de venir, on avait regardé la liste des inscrits et leur palmarès, et on appréhendait de se sentir touts petits entre les multiples vainqueurs de la régate, et la fine fleur du championnat IRC. 
Et puis, on découvre qu’il y a une vraie convivialité et que les conseils se glanent facilement, on passe de bateau en bateau… Je crois bien que c’est une spécificité des courses en solo ou duo ! »

L’après-midi s’étire et les pontons sont déserts : « dormir quand on peut« , une règle d’or de la navigation en solitaire que ces marins n’oublient pas… avant de se retrouver pour l’autre grand classique de la voile : l’apéro, organisé par la Société nautique des Mouissèques.

Voir les résultats : cliquez sur l’onglet « résultats » de la page de la Quadrasolo 2016
Suivez l’actualité régulière de la course ici et sur Facebook.

———–

Au fur et à mesure de la journée, retrouvez ici même les actus, résultats et images des courses, et aussi sur l’événement Facebook. Nous attendons vos photos et anecdotes « vu de l’intérieur » par mail communication@lanautique.com !

PARTAGER

Quadrasolo 2016 : le calme après la tempête.

Récit de la journée du lundi 22 août (étape Marseille > Porquerolles > La Seyne-sur-Mer) 

Après plus de 24h de repos forcé par le coup de mistral de la veille, ils ont les jambes qui fourmillent les Quadra qui naviguent en solo et en duo.

Deux petites manches le samedi, en rade de Marseille qui plus est, départ Vieux-Port, retour Vieux-Port… Les étapes qui représentent l’attrait de cette régate se font désirer. La faute au vent, trop faible pour lancer une troisième manche le 1er jour et trop fort pour rallier Martigues le lendemain, l’étape sera annulée (lire ici le récit de la journée du dimanche 21 août 2016).

N’empêche que le faible vent du samedi aura eu le mérite de laisser aux concurrents le temps de se mettre en jambes et surtout de se jauger les uns aux autres. « La course en solitaire, on pense souvent que c’est très physique. Mais en réalité, c’est très mental : il faut être capable de rester extrêmement concentré autant sur l’intérieur que sur l’extérieur du bateau. C’est pour ça que j’adore le défi de la navigation en solo, et que j’ai participé à toutes les Quadrasolo… moins une, la première ! » sourit Michel De Bressy, skipper de Figolu, le Figaro du Club Nautique Port-Miou. « La météo annoncée pour l’étape du jour (Marseille > La Seyne-sur-Mer en passant par Porquerolles, ndlr) promet d’ailleurs de mettre le mental à rude épreuve : le très petit temps, c’est la part belle à la tactique et à l’analyse du plan d’eau. Heureusement qu’en tant que cassiden, je connais par coeur les coins où on va passer. J’espère que ça me donnera un avantage… »

Analyse confirmée par Yves Ginoux, propriétaire de Week-end Millionnaire. A bord du Mumm 36 qu’il skippe avec la redoutable Isabelle Boisbouvier, le duo affiche la confiance tranquille qu’on lui connait : « On fait un joli score sur le samedi (3ème au classement général provisoire, ndlr), mais comme dit Michel, on sait que l’étape qui nous attend sera décisive. Elle est en coefficient deux, ne peut pas être retirée, et est très longue. Tout va se jouer cette nuit, dans la pétole et entre les îles… mais ça tombe bien : le petit temps, ça donne des ailes à Week-end ! »

L’analyse météo entre les deux navigateurs est interrompue par Laurent Camprubi, skipper solo de Janie Philip, un autre Figaro : « Alors Michel, je garde mes pare-battages aujourd’hui en course ou tu restes loin de moi ? ». Le ton est bon enfant et Michel De Bressy nous explique alors la collision avec Janie Philip qui lui a coûté une disqualification sur la deuxième manche, le relèguant ainsi à la 10ème place au général. Il reconnait « Ce n’est pas bien d’aller au contact sur un départ, non c’est sûr.. » avant de conclure, espiègle « Mais bon, on peut bien jouer, non ? A quoi bon régater sinon ! « 

A onze heures ce matin du 22 août, le départ était lancé, sans heurts et dans les règles de l’art. Le vent souffle à 6 noeuds, et les concurrents savent que la journée puis la nuit vont s’étirer. Objectif : rallier La Seyne-sur-mer en virant Porquerolles, soit un parcours d’environ 70 miles nautiques. Une « trotte », surtout quand on voit le thermique de l’après-midi s’affaisser et l’anémomètre afficher péniblement les 3 noeuds de vent. A 17h, les premiers concurrents avaient passé Cap Sicié sous spi. Le comité de course lui, rôtissait lentement sous le soleil de la fin d’après-midi et encourageait les participants, dont certains sont restés « scotchés » jusqu’à une heure à la bouée des Magnons. Tom Grainger, arbitre de course, à bord du bateau comité, garde un enthousiasme communicatif : « Le bateau comité est mouillé pour la ligne d’arrivée. Une longue nuit d’attente se prépare, mais bonne nouvelle pour les concurrents : le vent se lève ! Bonne nuit les petits ! » lance-t-il sur la page Facebook de la régate.

La nuit promet d’être longue… mais méritante.

Voir les résultats : cliquez sur l’onglet « résultats » de la page de la Quadrasolo 2016
Suivez l’actualité régulière de la course ici et sur Facebook.

———–

Au fur et à mesure de la journée, retrouvez ici même les actus, résultats et images des courses, et aussi sur l’événement Facebook. Nous attendons vos photos et anecdotes « vu de l’intérieur » par mail communication@lanautique.com !

PARTAGER

Quadrasolo 2016 : étape Marseille-Martigues annulée en raison du fort mistral.

C’est ce qu’il préssentait et c’est arrivé… Jean-Michel HURY, débonnaire président du comité de course, sept Quadrasolo au compteur, sait comment parler aux régatiers. Déja au briefing du premier jour il les avait prévenus : « il y a un coup de mistral annoncé qui risque de compromettre l’étape Marseille > Martigues, mais je ne prend pas la décision maintenant, parce que sinon vous allez me dire que c’est hâtif comme jugement. »

En effet, dimanche matin, alors que la journée de la veille était très calme côté météo, avec un vent inversement proportionnel à l’intensité des combats sur l’eau, les « ventilateurs s’étaient mis en route ». 20 noeuds, 25, puis 30, et des rafales à 35 noeuds : le Mistral a ceci de sympathique à Marseille qu’il fait chuter la température de 5 degrés et lève de la houle parfois jusque dans l’avant-port… Et ces jours là, on joue plus à surfer entre les feux d’entrée de port qu’à remonter la piste noire en sens inverse. Mais tout le monde ne le sait pas, et on est pendu à la décision du comité. Ce dernier, tout aussi combattif que les concurrents, décide d’emblée de ne pas lancer la remontée sur Martigues, face au vent, mais d’aller sur l’eau avec les bouées et toute la flotte pour tenter une petite manche en Rade sud. « Histoire de mettre tout le monde d’accord », sourit Jean-Michel.

Une heure plus tard, trempés de la tête aux pieds, déplorant déjà quelques casse matérielle, la totalité des participants se rallie à l’unanimité derrière la décision du comité diffusé sur le canal VHF : « avis à tous les concurrents de la Quadrasolo 2016, on annule et on rentre ».

Sage décision selon un régatier en solitaire : «  On croit toujours que c’est navigable et qu’on peut y aller. Quand le comité annule et qu’on est à terre, évidemment ça fait râler. Mais une fois en situation, on se rappelle qu’il s’agit d’une course, c’est-à-dire qu’on sollicite notre bateau  et notre corps au maximum. Cela n’aurait rien apporté de positif d’aller prendre le risque de les abimer. »

La course repartira lundi avec comme menu l’étape de nuit à destination de la Seyne sur mer, où elle compte arriver dans la matinée de mardi.

Lire l’avenant de course ici.

PARTAGER

Quadrasolo 2016 : Top départ !

Samedi 20 août 2016 : top départ de la tant attendue 15ème édition de la Quadrasolo !

Au programme : 
– 10h Briefing, signature liste d’émargement
– 12h Mise à disposition en mer 
– 19h Apéritif accueil et « baptême des Bizuts » au cours d’un buffet

Ils ont dit : 

« Profitez bien de cette première journée pour vous échauffer, parce que demain, la météo sera beaucoup plus musclée. Je parle surtoût aux quadra qui ont un coefficient multiplicateur d’âge… », plaisante Jean-Michel HURY, président du comité de course.

« C’est du petit temps qui nous attend pour presque toute la semaine. A part demain où ça va être physique, nous nous attendons à avoir d’excellentes conditions pour faire de la tactique. J’adore ça, la régate prend alors tout son sens », Laurent CAMPRUBI, bateau « Janie Philip » (Figaro II), 7ème participation à la Quadrasolo

« Si on revient en forme et sans casse de matériel, alors notre objectif sera atteint », Jean-Michel ROCHE et Yann DUCREUX, « Intercept Sailing » (Sormiou 29), 1ère participation à la Quadrasolo

« Mon objectif du jour ? Revenez me voir demain, quand j’aurai pris l’heure des autres concurrents. Ou plutôt, regardez mon résultat avant de venir me voir… Si je ne suis pas devant, je risque d’être de très mauvaise humeur. », Guy-Philippe CLAEYS, « Expresso II » (JPK 1010)

PARTAGER

Avis à tous les participants à la Quadrasolo 2016

Bonjour et bienvenue à tou-te-s !

L’association des Vieux Safrans et la Société Nautique de Marseille sont ravis de vous accueillir à la 15ème édition de la Quadrasolo Méditerranée ! D’avance, bravo de vous lancer dans cette course par étape unique en Méditerranée et merci de nous faire confiance dans l’organisation : nous allons tâcher, cette année encore, d’être à la hauteur de votre engagement sportif et convivial.

Chaque jour, retrouvez les résultats, images et actus de la course en temps réel sur le site Internet de la Nautique, mais aussi sur l’événement Facebook de la régate, et sur le tableau d’affichage au pavillon flottant de la SNM. N’hésitez pas à nous faire vivre votre régate « vue de l’intérieur », en partageant vos images et anecdotes sur Facebook ou par mail : communication@lanautique.com !

Rendez-vous demain matin 10h dans la salle située face à la SNM (traverser la route) pour le briefing avant la mise à disposition en mer à 12h. Et ne manquez pas le traditionnel « Baptême des bizuth » – onze petits nouveaux cette année ! – au cours de l’apéritif-buffet, à 19h sur la plateforme événementielle amarée au pavillon flottant.

Bonne régate à tous !

bandeau quadrasolo

PARTAGER

Confirmation des inscriptions à la Quadrasolo Méditerranée 2016.

Vendredi 19 août 2016 : la confirmation des inscriptions à la Quadrasolo Méditerranée 2016. 
Tout au long de la régate, vous pourrez suivre l’actualité, les résultats et les images des courses ici et sur Facebook

Les skippers qui engagent leur bateau en solitaire ou en duo sont attendus au pavillon flottant de la Nautique entre 10h et 18h, pour finaliser leur inscription et retirer instructions de course, pavillon de catégorie et gilet technique aux couleurs de la régate.

Dès l’ouverture des portes du secrétariat ce matin, ils étaient nombreux à venir montrer patte blanche à Chantal, chargée de l’organisation de la régate, épaulée par Danielle et Martine. Une fois « la paperasse » faite, c’est au tour d’Hélène, la jaugeuse de l’épreuve de passer les bateaux au peigne fin. Dans la file d’attente, c’est l’occasion de prendre des nouvelles des uns et de autres, et de partager brievement le récit des dernières régates (les 45 noeuds du retour de la Giraglia ont laissé des traces…).

Certains sont arrivés il y a quelques jours, et ont profité du joli mistral d’hier pour s’entrainer en rade de Marseille ou caréner leur bateau. D’autres viennent d’arriver après un convoyage plus ou moins long. Tous sont ravis de laisser à terre l’équipement de croisière utilisé pendant l’été pour ressortir les voiles de régate et laisser remonter à la surface l’esprit de compétition engourdi par la torpeur estivale.

« C’est une régate internationale : il y a des monégasques ! » plaisante Eric Muller, skipper de LUNE, le First 31.7 du Yacht club de Monaco. « C’est même une régate intercontinentale » renchérit Grégoire Bezie, équipier de JUBILATIONS, le JPK 1010 du YC Camploro venu tout droit de Corse défendre le nautisme made in Ile de Beauté.

Un objectif ? Une seule réponse à l’unisson : « prendre du plaisir, mesurer ses performances face aux autres… et évidemment être devant, pourquoi on régate sinon ? »

Rendez-vous demain 20 août pour le début des courses en rade de Marseille : briefing des skippers à 10h et mise à disposition sur l’eau à 12h. Suivez toute l’actualité, les résultats et les images des courses jour après jour ici et sur Facebook

Nous attendons vos photos et anecdotes « vu de l’intérieur » par mail communication@lanautique.com !

PARTAGER

Quadrasolo 2016 : le trio de tête du championnat de Méditerranée se retrouve à Marseille.

Rares sont les courses en solitaire par étapes réservées aux non professionnels de la voile.  La Quadrasolo Méditerranée, qui fête cette année ses quinze années, est basée sur une idée simple : une semaine de course,  6 étapes dont une de nuit  et des arrivées dans plusieurs ports du littoral. Organisée depuis le début par la Société Nautique de Marseille sur une idée du breton Jean Chapel, elle se déroule cette année du 19 au 26 août au départ de Marseille, escales prévues à Martigues et la Seyne sur mer. 

Le succès de cette course tient autant, à l’aspect sportif  qu’à l’ambiance à terre où l’amitié réunit les concurrents. Mais qu’on ne s’y trompe pas, c’est une véritable épreuve sur l’eau où personne ne fait de cadeau à personne. La preuve en images (photos de l’édition 2015) !   

S’y retrouvent les plus acharnés, des régatiers non-professionnels actuels, dont de nombreux ont brillé dans les épreuves les plus renommées – comme la Transquadra qui réunit tous les trois ans une centaine de participants parmi lesquels de nombreux méditerranéens et dont la prochaine édition est prévue en 2017.

Inscrite au Championnat Méditerranée IRC Solo (nouveauté 2016 !) et Duo

Jaugée en IRC, la Quadrasolo accueille outre les solitaires, les équipages en double. La course fait également partie du championnat Méditerranée IRC duo, et pour la première fois cette année, elle est inscrite au championnat solo.

17 inscrits pour la classe Solo, dont les 3 premiers au classement du championnat de Méditerranée.

A quelques jours du départ de la course, 49 bateaux ont déjà fait part de leur participation, dont 17 en solitaire, ce qui marque le retour en force de cette classe. Parmi eux le trio de tête du classement du championnat Méditerranée IRC Solo (le Figaro 2 de Laurent CAMPRUBI, le JPK 10.10 de Daniel DUPONT et le Maxi 1050 de Eric BOMPART), et les 3ème au championnat Duo (les frères VAN GAVER à bord de leur Dufour 34), qui courent « à domicile ». Gageons que la compétition sera acharnée !

Les inscriptions sont encore ouvertes, n’hésitez pas à vous lancer en cliquant sur l’onglet « Inscriptions en ligne », et à nous contacter pour toute question : regate@lanautique.com
Suivez l’actu de l’événement également sur Facebook

PARTAGER

QUADRASOLO 2016 : inscriptions ouvertes !

La Quadra Solo aura lieu du 20 au 27 Août 2016 : les inscriptions sont ouvertes !


 

La Quadrasolo est une course en solitaire ou en duo, par étapes,s’effectuant à bord de bateaux de série. La régate fait partie du championnat IRC en Solo et en Duo.

L’idée de cette course est née de la course en solitaire du Figaro alors appelée Course de l’Aurore : faire une course dans le même esprit moins difficile, durant moins longtemps et aussi plus accessible financièrement. Elle est réservée à des navigateurs dont le seul intérêt est de courir en solitaire, ou en duo, pour le plaisir. 

C’est ainsi que la Quadrasolo est devenue un grand rassemblement de coureurs en solitaire de France.
On peut sans prétention dire qu’on y retrouve le haut de gamme des plaisanciers amateurs du moment. Ceux que l’on rencontre systématiquement dans toutes les grandes épreuves sportives du littoral, effectuées la plupart du temps en équipage. 

Les raisons d’un succès :

Pour eux, la Quadrasolo est la seule compétition actuelle par étapes, leur permettant d’exprimer ou de perpétuer leur talent en course et en solitaire. C’est l’une des raisons qui explique l’attrait qu’exerce cette course, l’autre étant la convivialité qui s’est instaurée entre ses membres. En effet, si sur l’eau on ne se fait pas de cadeau, une fois à terre, c’est l’amitié qui prend la relève. Sans doute cela tient-il également à ce que les participants ont « l’âge de raison » et sont installés dans la vie : le plaisir de participer à une belle compétition devient leur motivation principale.

PARTAGER

Vendredi 19 Août 2016 : Accueil des concurrents

10h/18h Accueil des concurrents à la Société Nautique de Marseille,
Contrôles jauge et sécurité et remises des instructions de course 

Samedi 20 Août 2016 : accueil retardataires et régate en rade de Marseille

10h Briefing, signature liste d’émargement
12h Mise à disposition en mer
19h Apéritif accueil et « baptême des Bizuts » au cours d’un buffet

Dimanche 21 août 2016 : Marseille – Martigues // ETAPE ANNULEE en raison de la météo (cf Avenant n°1)

09h30 Briefing, signature liste d’émargement
11h Mise à disposition en mer pour la seconde étape
Accueil par la Municipalité et la Cercle de Voile de Martigues
20h Résultats et apéritif amical. Diner au « Cercle de Voile »
(Transport des coureurs prévu par le Cercle de Voile de Martigues)

Lundi 22 août 2016 : Marseille, départ étape de nuit

9h Briefing signature liste d’émargement
10h30 Mise à disposition en mer

Mardi 23 août 2016 : La Seyne sur mer, arrivée étape de nuit, journée arrivée étape de nuit.

Accueil par la Municipalité et le Club Ami des Mouissèques
19h Résultats et apéritif amical Suivis d’une soirée paella

Mercredi 24 août 2016 : La Seyne sur mer.

09h30 Briefing, signature liste d’émargement
11h Mise à disposition en mer
20h Résultats et apéritif amical, suivis d’un Buffet Grillades

Jeudi 25 août 2016 : La Seyne sur mer – Marseille

08h nouvelle heure ! (cf Avenant n°2) Briefing, signature liste émargement
09h30 nouvelle heure ! (cf Avenant n°2) Mise à disposition en mer
Soirée libre

Vendredi 26 août 2016 : Marseille

09h30 Briefing , signature liste émargement
11h Mise à disposition en mer
19h Résultats et Remise des prix sur le Grand Ponton

Informations données à titre indicatif. Au cours de la semaine le jour et le parcours des étapes sont susceptibles d’être modifiés notamment en raison de la météo ou d’évènements imprévus.

 

Liste des inscrits 2016


JOUR

Classement SOLO

Classement DUO
Samedi
20/08/2016

COURSE 1

COURSE 2

COURSE 1

COURSE 2

Dimanche
21/08/2016
ETAPE ANNULEE ETAPE ANNULEE
Lundi et Mardi
22 et 23/08/2016

 
COURSE 3

 

 COURSE 3

Mercredi 
24/08/2016 

COURSE 4

COURSE 5

COURSE 4

COURSE 5

 Jeudi 
25/08/2016
COURSE 6  
COURSE 6

 

Vendredi
26/08/2016

COURSE 7

COURSE 8

COURSE 7

COURSE 8

  GENERAL PROVISOIRE GENERAL PROVISOIRE

 

 

Quadrasolo Méditerranée 2016
« 1 de 18 »
PARTAGER